mot cléRésultat par mot clé:Thomas Sankara

Burkina : il y a 27 ans, Thomas Sankara était assassiné

Burkina : il y a 27 ans, Thomas Sankara était assassiné

L'ancien président et leader de la révolution burkinabè a été assassiné il y a tout juste 27 ans, le 15 octobre 1987. À l'occasion de l'anniversaire de sa mort, "Jeune Afrique" vous propose une sélection de ses articles les plus marquants sur celui qui est devenu une icône au Burkina et dans toute l'Afrique.[...]

Burkina Faso : 4 octobre 1984, le discours historique de Sankara à l'ONU

Burkina Faso : 4 octobre 1984, le discours historique de Sankara à l'ONU

Sankara visionnaire ? En se présentant, le 4 octobre 1984, à la tribune des Nations unies, le jeune capitaine burkinabè était loin d'imaginer que, 30 ans plus tard, la plupart des thèmes de son discours resteraient d'actualité. Y compris son implacable réquisitoire contre les grandes puissances, qui électrise encore la jeunesse africaine. [...]

Mbara Guérandi : enquête sur une affaire d'État camerounaise

Mbara Guérandi : enquête sur une affaire d'État camerounaise

Guérandi Mbara était l'un des cerveaux du putsch de 1984. Pendant trente ans, depuis son exil ouagalais, il a menacé de s'en prendre à nouveau à Paul Biya, au nez et à la barbe des services spéciaux. En janvier 2013, il a disparu, rattrapé par son passé. Révélations sur les derniers jours de[...]

Le 4 août 1984, Thomas Sankara rebaptisait la Haute-Volta en Burkina Faso

Le 4 août 1984, Thomas Sankara rebaptisait la Haute-Volta en Burkina Faso

Il y a trente ans, le 4 août 1984, Thomas Sankara renommait l'ancienne Haute-Volta en Burkina-Faso, le "Pays des hommes intègres". Un changement de nom officiel et très symbolique, destiné à rompre avec le passé colonial et à concrétiser les objectifs de la révolution sankariste.[...]

Affaire Sankara - Me Farama : 'Certains juges burkinabè sont proches du pouvoir'

Affaire Sankara - Me Farama : "Certains juges burkinabè sont proches du pouvoir"

L'avocat de la famille Sankara, Me Prosper Farama, réagit à la décision du tribunal de grande instance de Ouagadougou de se déclarer incompétent dans la demande d'exhumation de l'ancien président burkinabè. Interview.[...]

Burkina Faso : la justice se déclare incompétente sur l'exhumation de Thomas Sankara

Burkina Faso : la justice se déclare incompétente sur l'exhumation de Thomas Sankara

Le tribunal de grande instance de Ouagadougou s'est déclaré incompétent mercredi sur la demande d’exhumation du corps de Thomas Sankara. Une décision qui a provoqué la colère de la famille de l'ancien président burkinabè.[...]

Burkina Faso : Zongo et Sankara, les fantômes chahuteurs de Compaoré

Burkina Faso : Zongo et Sankara, les fantômes chahuteurs de Compaoré

Au moment où le régime du président burkinabè, Blaise Compaoré, est fragilisé, deux assassinats officiellement non élucidés remontent à la surface : ceux de Thomas Sankara et de Norbert Zongo. La justice du Burkina Faso va-t-elle convaincre de sa bonne foi ?[...]

Burkina Faso : Sankara, es-tu là ?

Burkina Faso : Sankara, es-tu là ?

Est-ce bien l'ancien président Thomas Sankara, assassiné en 1987, qui a été inhumé à Ouagadougou ? Sa famille a saisi la justice. Et attend toujours les réponses.[...]

Burkina Faso : qui a peur de la tombe de Thomas Sankara ?

Burkina Faso : qui a peur de la tombe de Thomas Sankara ?

Le 2 avril prochain, le tribunal de grande instance de Ouagadougou se prononcera sur la demande d'identification du corps qui se trouve dans la tombe supposée de l'ancien président burkinabè Thomas Sankara. Retour sur un feuilleton judiciaire qui dure depuis près de vingt ans.[...]

Burkina Faso : Cédric Ido, caméra au poing

Burkina Faso : Cédric Ido, caméra au poing

Cédric Ido, Burkinabè de 33 ans, vient de réaliser son deuxième court-métrage. Alors que son frère Jacky a joué pour Lelouch et Tarantino, lui se rêve en réalisateur.[...]

À la découverte de la planète peule

Après les Berbères, les Bamilékés, les anglophones du Cameroun, les Fangs, Jeune Afrique vous entraîne à la découverte de l'une des communautés les plus complexes et sans doute les plus fantasmées du continent : les Peuls. Une trentaine de millions d'individus répartis sur quinze pays, du Sénégal au Soudan, connus[...]

Philippe Biyoya : "Hugo Chavèz défendait l'idée d'une Afrique faite de grandeur et de dignité"

Philippe Biyoya, politologue, enseignant à l’université de Kinshasa et de Lubumbashi.[...]

Armée burkinabè : Gilbert Diendéré, la discrétion assurée

Armée burkinabè : Gilbert Diendéré, la discrétion assurée

Gilbert Diendéré. C'est lui le chef d'état-major particulier du président Compaoré. La mémoire du régime, l'homme de l'ombre depuis plus d'un quart de siècle... Enquête sur un soldat qui sait tout, mais ne dira rien.[...]

Révolution burkinabè : les fantômes de Sankara

Révolution burkinabè : les fantômes de Sankara

Le 15 octobre 1987, "Tom Sank" tombait sous les balles du commando officiellement venu l'arrêter. Vingt-cinq ans plus tard, "Jeune Afrique" est allé à la rencontre des acteurs de cette journée qui a sonné le glas de la révolution burkinabè. Des hommes dont l'histoire est indissociable de celle de leur pays.[...]

Blaise Compaoré : 'Je n'ai pas changé'

Blaise Compaoré : "Je n'ai pas changé"

La crise malienne, la situation en Côte d'Ivoire, la mort de Kadhafi, ses relations avec François Hollande, Thomas Sankara, ses vingt-cinq ans de pouvoir, la fin de son mandat en 2015... Le président burkinabè Blaise Compaoré parle de tout. Avec sa réserve coutumière.[...]

Génération Sankara : message reçu !

Génération Sankara : message reçu !

Assassiné il y a tout juste 25 ans, le capitaine Thomas Sankara aimait reprendre à son compte cette phrase - que beaucoup lui attribuent : "On peut tuer un homme mais pas ses idées". Les jeunes Burkinabè ont reçu le message cinq sur cinq…[...]

Burkina Faso : la veuve de Sankara en appelle à François Hollande

Burkina Faso : la veuve de Sankara en appelle à François Hollande

Habituellement très discrète, la veuve de Thomas Sankara, Mariam Sankara, a décidé de briser le silence qu’elle s’impose depuis des années. Dans une lettre adressée à François Hollande, datée du 13 septembre, signée de sa main et dont nous reproduisons de larges extraits ci-dessous, elle tente de "le[...]

Polémique : Ismael Sankara-Saba réagit...

Polémique : Ismael Sankara-Saba réagit...

Ismael Saba, alias Ismael Sankara, réagit enfin à l'article de Jeune Afrique (n°2684, publié le 17 juin 2012) évoquant ses liens de parenté avec l'ancien président burkinabè Thomas Sankara. Et il reconnaît avoir prétendu être le fils de ce dernier...[...]

Burkina Faso : l'affaire Ismael Sankara

Burkina Faso : l'affaire Ismael Sankara

Un portrait du rappeur burkinabè Ismael Sankara publié dans "Jeune Afrique" suscite une polémique. Le problème ? La filiation supposée de l'intéressé avec l'ancien président burkinabè, Thomas Sankara. Explications.[...]

Burkina Faso : Ismael Sankara, au nom du père

Burkina Faso : Ismael Sankara, au nom du père

Élevé aux États-Unis dans le plus grand secret, le fils de Thomas Sankara, Ismael, vient d'enregistrer un album de hip-hop à Libreville. Rencontre avec un artiste engagé.[...]

Burkina Faso : les députés accordent une amnistie à Blaise Compaoré

Burkina Faso : les députés accordent une amnistie à Blaise Compaoré

La loi d'amnistie votée par les députés burkinabè concerne également les anciens chefs de l'État encore en vie.[...]

Liberia : Charles Taylor, un bureaucrate au maquis (#2)

Liberia : Charles Taylor, un bureaucrate au maquis (#2)

À l'occasion du verdict en appel du TSSL dans le procès de Charles Taylor, le 26 septembre, Jeune Afrique vous offre à redécouvrir ses articles les plus saisissants concernant l'ancien président libérien. Deuxième volet de la série, où l'on découvre l'un des premiers portraits de celui qui a pris la tête de la[...]

Burkina Faso : Assimi Kouanda, le choix de Compaoré

Burkina Faso : Assimi Kouanda, le choix de Compaoré

Le président du Burkina Faso Blaise Compaoré a placé son directeur de cabinet à la tête du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), le 4 mars. Signe d'une reprise en main de son parti avant les élections locales, en novembre prochain.[...]

Burkina Faso : Koudougou la rebelle

Burkina Faso : Koudougou la rebelle

C'est dans cette agglomération du plateau mossi qu'a éclaté la révolte burkinabè de 2011. Si le climat est aujourd'hui plus apaisé, le mécontentement couve toujours à Koudougou, la "cité du cavalier rouge".[...]

Burkina Faso - France : Salia Sanou, la générosité du danseur

Burkina Faso - France : Salia Sanou, la générosité du danseur

Révélé dans Pour Antigone, de la chorégraphe française Mathilde Monnier, le Burkinabè Salia Sanou a pour ambition d’abattre les frontières qui séparent la danse des autres arts.[...]

Burkina Faso : Thomas Sankara, un mythe bien vivant

Burkina Faso : Thomas Sankara, un mythe bien vivant

Vingt-quatre ans que Thomas Sankara, le leader de la révolution burkinabè, a été assassiné. Le temps a passé, mais le mythe est bien vivant. Et les héritiers politiques, toujours plus nombreux…[...]

OIF : un Burkinabè en Roumanie

OIF : un Burkinabè en Roumanie

Depuis sa création en 2006, le programme de volontariat au sein de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) permet d’offrir à des jeunes une première expérience à l’international. 50 volontaires se sont envolés le 2 octobre dans leur pays d’affectation pour une durée de 12 mois. Rencontre avec l’un[...]

Burkina : Blaise ménage ses chefs

Burkina : Blaise ménage ses chefs

Depuis des années, les chefs coutumiers réclamaient une reconnaissance de leur rôle et de leur influence. Aujourd’hui, le président Compaoré envisage de leur donner salaire et statut.[...]

La tombe de Thomas Sankara vandalisée à Ouagadougou

La tombe de Thomas Sankara vandalisée à Ouagadougou

La tombe de l’ancien président Thomas Sankara a été vandalisée dans la capitale burkinabè mercredi. Sa veuve s’est dite choquée et réclame des « explications » de l’État.[...]

Burkina Faso : pas de consensus pour réviser la limitation des mandats présidentiels

Burkina Faso : pas de consensus pour réviser la limitation des mandats présidentiels

Un comité chargé de proposer des réformes politiques au Burkina Faso a échoué à s'accorder sur une révision de la Constitution qui permettrait au président Blaise Compaoré de briguer un nouveau mandat en 2015. Autre point de désaccord, l'abolition de la peine de mort.[...]

Burkina Faso : décès de l'ancien président de la Ceni, Moussa Michel Tapsoba

Burkina Faso : décès de l'ancien président de la Ceni, Moussa Michel Tapsoba

L’ex-président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) du Burkina Faso et ancien ministre, Moussa Michel Tapsoba est décédé dans la nuit du 13 au 14 juillet à Ouagadougou à l’âge de 59 ans.[...]

Burkina Faso : Tapsoba, un président de Ceni seul contre tous

Burkina Faso : Tapsoba, un président de Ceni seul contre tous

À quelques mois d’élections cruciales, l’opposition et le pouvoir sont pour une fois d’accord : le patron de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) doit démissionner… mais l’intéressé, Moussa Michel Tapsoba, s’y refuse.[...]

Burkina Faso : une troisième ville touchée par les mutineries

Burkina Faso : une troisième ville touchée par les mutineries

Alors que Blaise Compaoré a déjà remanié son gouvernement et nommé de nouveaux chefs à la tête de l'armée, une troisième ville, Tenkodogo, est touchée par des mutineries de militaires. À Ouagadougou et Pô, on dénombre déjà plus de 45 blessés par balles.[...]

Après Nicolas et Ségolène, Martine

Après Nicolas et Ségolène, Martine

Dans l’imaginaire africain de Martine Aubry, il y a les grands hommes : Lumumba, Senghor, Cabral, Sankara et Mandela. Et il y a les amis : le sculpteur sénégalais Ousmane Sow et le chanteur malien Idrissa Sissoko. C’est un discours personnel que la première secrétaire du Parti socialiste français a prononcé le[...]

RDC : chronique d'un isolement diplomatique avancé

RDC : chronique d'un isolement diplomatique avancé

En 2001, le nouveau président congolais un pacte tacite avec les capitales occidentales : aide contre démocratie. Aujourd’hui, il boude les grand-messes internationales et agace jusqu’à ses voisins africains. Décryptage de cette volte-face.[...]

Figures de la société civile burkinabè

Figures de la société civile burkinabè

Président de la commission électorale, roi, rappeur. Indépendant, neutre ou engagé : chacun de ces hommes de la société civile joue une partition singulière.[...]

Présidentielle : Arba Diallo, la surprise du chef

Député-maire de Dori (Nord-Est), candidat de la coalition des partis progressistes[...]

Présidentielle : Bénéwendé Sankara, l'éternel opposant

Député, président de l’Union pour la renaissance/Parti sankariste (Unir/PS)[...]

Présidentielle : Compaoré l'archifavori, archi-élu

Présidentielle : Compaoré l'archifavori, archi-élu

Blaise Compaoré a été confortablement réinstallé dans son fauteuil dès le premier tour, dimanche 21 novembre. Aucun de ses opposants, dont Arba Diallo et Bénéwendé Sankara, n'a pas atteint le score de 10 %.[...]

Un bilan qui a convaincu les électeurs burkinabè

Un bilan qui a convaincu les électeurs burkinabè

Le dernier quinquennat de Blaise Compaoré est globalement positif. Sa réélection dès le premier tour de l'élection présidentielle par près de 80 % de l'électorat le prouve. Et même ses opposants en conviennent. Cependant, les inégalités semblent se creuser.[...]

Un nom en version originale

Un nom en version originale

La dénomination actuelle du pays et de ses habitants a été adoptée le 4 août 1984, sous la présidence de Thomas Sankara. Elle associe les trois langues ayant le statut de langues nationales avec le français : le mooré, le bamanankan et le foulfouldé. Le nom du pays signifie « la patrie des hommes[...]

Jean-Luc Raharimanana, bâtisseur de mémoire

Jean-Luc Raharimanana, bâtisseur de mémoire

Dans sa dernière pièce, "Des ruines", l’auteur malgache revient sur le passé, de l’esclavage aux indépendances, pour mieux construire l’avenir du continent.[...]

Le parti de Compaoré veut réviser le nombre de mandats présidentiels

Le parti de Compaoré veut réviser le nombre de mandats présidentiels

Blaise Compaoré se présentera à sa propre succession à l'élection présidentielle de novembre 2010. Son parti l'a déjà investi candidat. Il en a profité pour demander la suppression de la limitation des mandats présidentiels prévue par la Constitution.[...]

Le 'Monsieur Afrique' de Mitterrand est décédé

Le "Monsieur Afrique" de Mitterrand est décédé

Guy Penne, conseiller à l’Élysée pour les Affaires africaines sous la présidence de François Mitterrand est décédé à l’âge de 85 ans, dans l’intimité du cercle familial.[...]

Le cinéaste Saleh Haroun : 'l'Afrique a raté la transmission entre pères et fils'

Le cinéaste Saleh Haroun : "l'Afrique a raté la transmission entre pères et fils"

"L'Afrique a raté ce qui est fondamental dans sa culture : la transmission" entre "les pères de l'indépendance" et "la génération suivante", estime le Tchadien Mahamat-Saleh Haroun, qui entre en lice pour la Palme d'or, dimanche, avec "Un homme qui crie n'est pas un ours qui danse".[...]

Chronologie du Burkina Faso

5 août 1960 Accession à l’indépendance. 3 janvier 1966 Yaméogo est renversé. Le colonel Sangoulé Lamizana devient chef de l’État. 1969 Premier Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco). 28 mai 1978 Lamizana remporte l’élection présidentielle. [...]

Thomas Sankara, idole révolutionnaire

Thomas Sankara, idole révolutionnaire

Le révolutionnaire, assassiné en 1987, est devenu l’idole des jeunes.[...]

Burkina, des Voltaïques aux Hommes intègres

Burkina, des Voltaïques aux Hommes intègres

La révolution sankariste n’aura duré que quatre ans. Pourtant, personne n’a autant marqué l’histoire du pays que ce jeune capitaine qui a pris le pouvoir par les armes, le 4 août 1983. Comme souvent, la révolution a mangé ses enfants et laissé des souvenirs douloureux. Elle a cependant légué à ce pays[...]

Assassinat de Thomas Sankara : un documentaire évoque la CIA

Assassinat de Thomas Sankara : un documentaire évoque la CIA

Vingt deux ans après la mort du "Père de la révolution burkinabè", le documentaire d'un journaliste italien évoque une implication des services secrets américains.      [...]

Les opposants contre le 'tripatouillage' de la Constitution

Les opposants contre le "tripatouillage" de la Constitution

Le CDP, parti du président burkinabè Blaise Compaoré, a émis le souhait de revisiter la Constitution. L'idée : modifier "éventuellement" le nombre de mandats présidentiels, actuellement limité à deux. L'opposition craint une "monarchisation" du pouvoir.[...]

L'ONU classe le cas Sankara

Un mois après la publication des conclusions du Haut-Commissariat de l'ONU chargé des droits de l'homme (HCDH), qui, au terme de sa 92e session, s'est dit « satisfait » des réponses apportées par l'État burkinabè dans l'affaire Thomas Sankara, les avocats des ayants droit du président assassiné le 15 octobre 1987 ne s'avouent pas[...]

Que reste-t-il de Sankara ?

Vingt ans après sa mort, l'inspirateur de la révolution burkinabè demeure une figure emblématique sur le continent. Et continue de symboliser la lutte pour l'émancipation de l'Afrique.[...]

Confidences de... Mariam Sankara

Veuve de l'ancien chef de l'État burkinabè[...]

Sankara, vingt ans après

Plusieurs manifestations célébreront le 15 octobre prochain au Burkina Faso le vingtième anniversaire de la mort du président Thomas Sankara, assassiné en 1987. Un symposium de trois jours organisé à la Maison du peuple de Ouagadougou rassemblera intellectuels, universitaires, acteurs de cette époque mais aussi des personnalités politiques « de premier rang », selon le comité national[...]

Pourquoi le Burkina est-il le pays des Hommes intègres ?

Question de Samir Baghir, Neuilly-sur-Seine, France[...]

Quand on exécutait les dictateurs

Les ruptures politiques brutales n'ont pas manqué au cours des dernières décennies. Mais celles qui se sont traduites par la condamnation puis la mise à mort d'anciens dirigeants ont été relativement rares.[...]

Sankara prend le pouvoir

Il est 21 h 30, ce jeudi 4 août 1983, lorsque les premiers tirs d'armes automatiques crépitent à Ouagadougou, dont les rues, d'ordinaire animées à cette heure, se vident aussitôt. La Radio nationale voltaïque interrompt brusquement le cours normal de ses émissions pour faire place à la musique militaire, entrecoupée de[...]

Voir tous les dossiers
Flux RSS Jeune Afrique - Tenez-vous au courant des derniers articles publiés en souscrivant au fil d'information RSS de Jeune Afrique - En savoir plus