mot cléRésultat par mot clé:Hassan II

Mohammed VI et les Marocains du monde

Mohammed VI et les Marocains du monde

Quel est le rapport entre Gad Elmaleh et Miss Finlande 2012 ? Entre les enfants de Robin van Persie, footballeur néerlandais, et ceux de Fatou Bensouda, procureure générale gambienne de la Cour pénale internationale ? Entre la ministre française Najat Vallaud-Belkacem et David Lévy, ex-ministre des Affaires étrangères[...]

Maroc : il y a quinze ans, la mort de Hassan II

Maroc : il y a quinze ans, la mort de Hassan II

Il y a tout juste quinze ans, le 23 juillet 1999, le roi du Maroc Hassan II s'éteignait à Rabat après trente-huit ans de règne. "Jeune Afrique" réédite un article de son n° 2480, qui revient sur cette journée historique.[...]

Maroc : mort de Hassan II, la nuit du destin

Maroc : mort de Hassan II, la nuit du destin

À l'occasion des quinze ans de la mort de Hassan II, Jeune Afrique réedite quelques articles d'époque. Dans celui-ci, paru dans JA n° 2012 du 30 juillet au 9 août 1999, François Soudan revient sur la nuit qui a suivi la disparition du souverain chérifien, avec la cérémonie d'allégence à son successeur, Mohammed VI.[...]

Dans les archives de JA : la mort de Hassan II, roi du Maroc

Dans les archives de JA : la mort de Hassan II, roi du Maroc

Il y a quinze ans, le 23 juillet 1999, le Roi du Maroc Hassan II succombait à une longue maladie, deux semaines après avoir fêté ses 70 ans. Jeune Afrique réédite plusieurs articles consacrés à cet événement.[...]

Avions présidentiels ou cercueils volants...

Le 16 août 1972, le Boeing 727 du roi Hassan II atterrit en urgence après avoir essuyé une attaque par balles et roquettes fomentée par des officiers de l'armée de l'air. Le souverain a failli ne jamais revoir son royaume. D'autres n'ont pas eu cette chance, tel Juvénal Habyarimana, l'ancien président rwandais. Si sa[...]

Christine Daure Serfaty : une femme de coeur s'est éteinte

Christine Daure Serfaty : une femme de coeur s'est éteinte

L'écrivaine et ancienne résistante Christine Daure Serfaty s'est éteinte à Paris, à l'âge de 88 ans. Femme de coeur et de courage, une grande partie de son oeuvre et de son existence a été liée au Maroc.[...]

Maroc : le 'prince rouge' est de retour

Maroc : le "prince rouge" est de retour

Le prince Moulay Hicham, cousin de Mohammed VI et troisième dans l'ordre de succession au trône, va publier chez Grasset un livre au mois d'avril 2014. Intitulé "Journal d'un prince banni", celui-ci promet des "révélations" sur la monarchie marocaine.[...]

Ahmed El Haij, la philo et le marteau

Ahmed El Haij, la philo et le marteau

À 57 ans, Ahmed El Haij prend la tête de l'Association marocaine des droits humains. Ne pas se fier à son air placide : l'ancien syndicaliste pourrait surprendre.[...]

Maroc - Espagne : mariage de raison

Maroc - Espagne : mariage de raison

Entre Rabat et Madrid, les relations diplomatiques orageuses ont cédé la place aux bonnes affaires... que la visite de Juan Carlos, du 15 au 17 juillet, avait pour but principal de favoriser.[...]

Hassan II, Mobutu, Bongo Ondimba, Boumediène... : ces chefs atteints de la maladie du secret

Hassan II, Mobutu, Bongo Ondimba, Boumediène... : ces chefs atteints de la maladie du secret

Mélès Zenawi, Lansana Conté, Omar Bongo Ondimba, Félix Houphouët-Boigny, Malam Bacai Sanhá, Hassan II, Mobutu Sese Seko, Houari Boumédiène... Comme pour Abdelaziz Bouteflika -  dont le pronostic vital, il convient de le préciser, n'est pas engagé -, on ne connaissait pas la nature exacte du mal dont ils souffraient.[...]

50 ans de l'UA : panafricanisme, la longue marche vers l'unité

50 ans de l'UA : panafricanisme, la longue marche vers l'unité

Il a fallu la détermination de plusieurs grands leaders pour que le panafricanisme prenne une forme institutionnelle. Mais l'accouchement s'est fait dans la douleur.[...]

Que cherche le Maroc en Afrique ?

Que cherche le Maroc en Afrique ?

Business, sécurité, diplomatie... Un demi-siècle après la création de l'OUA - et un peu moins de trente ans après s'en être retiré -, le Maroc n'a jamais été aussi présent au sud du Sahara.[...]

Attentats de Casablanca : le 16 mai 2003, un '11 septembre marocain'

Attentats de Casablanca : le 16 mai 2003, un "11 septembre marocain"

Il y a dix ans, le 16 mai 2003, une quintuple attaque terroriste secouait Casablanca. Un "11 Septembre marocain" qui a changé le royaume du Maroc en profondeur.[...]

Hollande au Maroc : le coeur ou la raison ?

Hollande au Maroc : le coeur ou la raison ?

Après sa visite "historique" en Algérie fin 2012, François Hollande est attendu dans le royaume chérifien les 3 et 4 avril. L'occasion de dissiper certains malentendus. Mais aussi de marquer un rapprochement avec Mohammed VI, qu'il connaît mal.[...]

France - Maroc : une idylle de quarante ans

France - Maroc : une idylle de quarante ans

De Valéry Giscard d'Estaing à Nicolas Sarkozy, retour sur quarante ans de visites d'État françaises au Maroc.[...]

Maroc : les orphelins du cheikh Yassine

Maroc : les orphelins du cheikh Yassine

Le chef spirituel et idéologue du mouvement islamiste Al Adl wal Ihsane s'est éteint le 13 décembre. Son emprise était telle qu'on imagine mal qui pourrait lui succéder.[...]

Ben Barka : le 29 octobre, bientôt 'Jour du disparu' au Maroc ?

Ben Barka : le 29 octobre, bientôt "Jour du disparu" au Maroc ?

En souvenir de l'enlèvement de Mehdi Ben Barka à Paris, en 1965, des membres de l’opposition marocaine veulent faire du 29 octobre un "Jour du disparu" en hommage aux "victimes" des "années de plombs" du règne de Hassan II. La demande pourrait bientôt être transmise au gouvernement[...]

André Lewin, l'Afrique au coeur

André Lewin, l'Afrique au coeur

Il avait deux passions : la diplomatie et la Guinée. Ambassadeur de France à Conakry, où il fut l’artisan de la normalisation des relations entre Ahmed Sékou Touré et l’ancienne puissance coloniale, puis à Dakar, notre collaborateur s’est éteint le 18 octobre, à l’âge de 78 ans.[...]

Maroc - Laayoune : Hamdi Ould Errachid, maire de choc

Maroc - Laayoune : Hamdi Ould Errachid, maire de choc

Hamdi Ould Errachid est né à Laayoune. Âgé de 64 ans, il est issu de la tribu Reguibat.[...]

Jean-Claude Meyoupo : les hasards d'une vie heureuse au Maroc

Jean-Claude Meyoupo : les hasards d'une vie heureuse au Maroc

Installé à Rabat depuis 40 ans, Jean-Claude Meyoupo n'a plus quitté le Maroc depuis ses études.[...]

Maroc : Lalla Amina au paradis des chevaux

Maroc : Lalla Amina au paradis des chevaux

Soeur de feu le roi Hassan II et donc tante de Mohammed VI, Lalla Amina a consacré sa vie entière au développement de l'équitation sportive dans le royaume. Elle s'est éteinte le 16 août.[...]

Maroc : à Gibraltar, un serpent sous la mer

Un tunnel entre les deux rives de la Méditerranée, un projet irréalisable ?[...]

Affaire Ben Barka : le juge Ramaël veut interroger Housni Benslimane à Londres

Affaire Ben Barka : le juge Ramaël veut interroger Housni Benslimane à Londres

Soupçonné par la justice française d'avoir pris part à la préparation de l'enlèvement de l’opposant marocain Medhi Ben Barka à Paris en 1965, Housni Benslimane, président du Comité national olympique marocain (CNOM), est à Londres. Chargé de l’enquête, le juge français Patrick Ramaël souhaite[...]

Maroc : un régime pas comme les autres

Maroc : un régime pas comme les autres

Le royaume chérifien, désormais seule monarchie d'Afrique - si l'on excepte l'absolutisme swazi -, ne laisse pas de fasciner au sud du Sahara et d'intriguer ses voisins du Maghreb.[...]

Maroc : Driss El Yazami, de Mao à M6

Maroc : Driss El Yazami, de Mao à M6

Ancien gauchiste, le président du Conseil national des droits de l'homme s'est converti au réformisme au début des années 2000. Et multiplie depuis les missions réussies.[...]

Maroc : le PJD et Al Adl Wal Ihsane, 'frères' musulmans... ou ennemis ?

Maroc : le PJD et Al Adl Wal Ihsane, "frères" musulmans... ou ennemis ?

Ils se disputent depuis trente ans le leadership du mouvement islamiste au Maroc. Aujourd'hui, le PJD et Al Adl Wal Ihsane s'affrontent dans un tout autre contexte.[...]

Âmes de bâtisseurs : Anas Sefrioui

Âmes de bâtisseurs : Anas Sefrioui

Pari gagné pour le PDG d'Addoha : son groupe est devenu le numéro un de l'habitat social au Maroc.[...]

Maroc : Mohammed VI expliqué aux nuls

Pendant trente-huit ans, avec la régularité d'une horloge suisse, la CIA n'a cessé de produire des rapports prédisant le renversement imminent du roi marocain Hassan II, lequel, comme on le sait, est mort au pouvoir. Son fils, Mohammed VI, lui, n'a pas fini de désespérer d'autres cassandres. Depuis son accession au trône, les oracles de[...]

Maroc : les socialistes de l'USFP à la dérive

Maroc : les socialistes de l'USFP à la dérive

Son net recul aux législatives marocaines de 2011 et la cacophonie au sein de son groupe parlementaire fragilisent l'USFP. Même le capitaine, Abdelouahed Radi, a quitté le navire.[...]

Maroc : génération 20 février

Maroc : génération 20 février

Il y a un an, des milliers de jeunes Marocains battaient le pavé aux cris de "liberté, dignité, justice sociale". Depuis, le nombre de fidèles au Mouvement du 20 février a décru, mais leurs slogans sont restés dans tous les esprits.[...]

Maroc : Abdelilah Benkirane, un Premier ministre 'normal'

Maroc : Abdelilah Benkirane, un Premier ministre "normal"

Depuis 2008, Abdelilah Benkirane n’avait qu’une obsession : faire du PJD un parti comme les autres au Maroc. Mission accomplie.[...]

Danielle Mitterrand, l'éternelle indignée

Danielle Mitterrand, l'éternelle indignée

Danielle Mitterrand, épouse de l’ancien chef d’État François Mitterrand, est décédée le 22 novembre, à Paris. Elle avait 87 ans.[...]

Qui tuera la Françafrique ?

Qui tuera la Françafrique ?

Comme d’habitude et même si Paris n’est plus le pôle d’intérêt unique de l’Afrique francophone, l’élection présidentielle française sera suivie avec attention, parfois avec passion, au sud de la Méditerranée. Certes, nul n’en attend un séisme comparable à l’arrivée au pouvoir[...]

Karim Ghellab : 'La Koutla n'est pas morte'

Karim Ghellab : "La Koutla n'est pas morte"

Le ministre marocain des Transports, membre du comité exécutif de l’Istiqlal, évoque le TGV Tanger-Casablanca, mais aussi les élections législatives de novembre, les islamistes et le reste de l’échiquier politique.[...]

Maroc - WikiLeaks : "une épreuve se termine" avec la fin de l'affaire Aminatou Haidar

Dans le dernier câble sur l'affaire Aminatou Haidar révélé par WikiLeaks (09RABAT990) et daté du 18 décembre 2009, la diplomatie américaine tire les enseignements de l'incident pour le Maroc. Traduction de l'extrait principal.[...]

Maroc - WikiLeaks : comment les Américains voient l'affaire Aminatou Haidar (#2)

Dans le câble daté du 25 novembre 2009 et révélé par WikiLeaks (09RABAT935), le chargé d'affaires Robert P. Jackson donne à sa hiérarchie un complément d'information sur l'évolution de l'affaire Haidar.[...]

Maroc - WikiLeaks : comment les Américains voient l'affaire Aminatou Haidar (#1)

Dans le câble de la diplomatie américaine daté du 17 novembre 2009 et révélé par WikiLeaks (09RABAT915), le chef de mission adjoint à Rabat Robert P. Jackson explique à sa hiérarchie l'affaire Aminatou Haidar. Traduction des principaux extraits.[...]

Algérie - WikiLeaks : pour Bouteflika, Rabat aurait dû avoir une approche plus "élégante" sur le Sahara

Dans un câble daté du 3 mars 2008 (08ALGIERS251), l'ambassadeur en Algérie Robert S. Ford rend compte d'un entretien sur le Sahara occidental entre David Welch, assistant du secrétaire d’État américain aux affaires du Proche-Orient, le président Abdelaziz Bouteflika et son Premier ministre Abdelaziz Belkhadem. Traduction des principaux[...]

Maroc - WikiLeaks : "les réalités du Sahara occidental", selon Washington

Dans le câble diplomatique américain daté du 17 août 2009 (09RABAT706) et révélé par WikiLeaks, le chargé d'affaires Robert P. Jackson fait une synthèse sur "les réalités du Sahara occidental". Traduction des principaux extraits.[...]

Maroc - WikiLeaks : déployer un drapeau de la RASD est un "crime" pour Rabat

Daté du 28 décembre 2006, ce câble diplomatique américain révélé par WikiLeaks (06RABAT2344) fait état de l'entretien entre l'ambassadeur américain au Maroc Riley et Chakib Benmoussa, le ministre marocain de l’Intérieur. Lequel parle "durement de la réforme de la presse et des droits de l’homme dans le[...]

Maroc - WikiLeaks : Fassi Fihri sonde les Américains

Dans ce câble diplomatique américain publié par WikiLeaks et daté du 9 mars 2006 (06RABAT442), l'ambassadeur Thomas T. Riley relate une conversation téléphonique avec Fassi Fahri, ministre marocain délégué aux Affaires étrangères. Celui-ci s’épanche sur le Sahara occidental. Et sonde le diplomate[...]

Maroc - WikiLeaks : la question du Sahara vu par l'ambassadeur algérien Belkheir

Publié par WikiLeaks, le câble diplomatique américain daté du 23 février 2006 (06RABAT316) relate une discusion entre l'ambassadeur américain au Maroc Thomas T. Riley et son homologue algérien Larbi Belkheir (décédé en 2010). Les relations algéro-marocaines et la question du Sahara sont évidemment au coeur de[...]

Maroc - WikiLeaks : l'obsession du Sahara

Maroc - WikiLeaks : l'obsession du Sahara

Dans les câbles révélés par WikiLeaks sur le Maroc, un seul sujet domine : le Sahara occidental. Une obsession qui culmine lors de l'affaire Aminatou Haidar.[...]

Côte d'Ivoire : Augustin Thiam, la politique en héritage

Côte d'Ivoire : Augustin Thiam, la politique en héritage

Rallié au début des années 2000 à l’actuel chef de l’État, le petit-neveu de Félix Houphouët-Boigny vient d’être nommé gouverneur de Yamoussoukro.[...]

Constitution marocaine : ce qui va changer

Le 17 juin, le roi Mohammed VI annonçait les détails du projet de Constitution remplaçant celle de 1996, héritée de son père. Soumis à référendum le 1er juillet, ce texte comprend 180 articles, certains très détaillés, qui remanient en profondeur les institutions du pays. Synthèse.[...]

Layla Metssitane : par amour du jeu

Layla Metssitane : par amour du jeu

D’origine marocaine, Layla Metssitane, ancienne sans-papiers, vient d’adapter au théâtre à Paris le best-seller de l’écrivaine belge Amélie Nothomb, "Stupeur et Tremblements".[...]

France - Afrique : Chirac, tout miel, tout fiel dans ses Mémoires

France - Afrique : Chirac, tout miel, tout fiel dans ses Mémoires

Dans le deuxième tome de ses Mémoires, l’ancien président français multiplie les portraits de dirigeants africains et proche-orientaux. Certains pleins d’empathie. Et d’autres beaucoup moins.[...]

Cannes 2011 : Leïla Kilani sur la Croisette

Cannes 2011 : Leïla Kilani sur la Croisette

La Marocaine a présenté "Sur la planche", son premier film de fiction, à Cannes le 19 mai dans le cadre de la Quinzaine des réalisateurs.[...]

Algérie : une soirée avec Ben Bella

Algérie : une soirée avec Ben Bella

À l'occasion du décès de Ahmed Ben Bella, le 11 avril 2012, nous republions cet article paru dans le n° 2626 de Jeune Afrique (daté du 8 au 14 mai 2011). Son parcours, ses anciens compagnons, le Printemps arabe, Abdelaziz Bouteflika… Le premier président de l’Algérie indépendante nous livrait ses vérités au cours d'une[...]

Au Maghreb, la franc-maçonnerie sort de son sommeil

Au Maghreb, la franc-maçonnerie sort de son sommeil

Taboue et méconnue à Alger et à Tunis, la franc-maçonnerie n’en est pas moins présente en Afrique du Nord depuis des décennies. À Rabat, les « frères » sont plus visibles.[...]

Maroc : concertations tous azimuts pour la révision de la Constitution

Installée le 12 mars à Rabat en présence du roi Mohammed VI et de son frère Moulay Rachid, la Commission consultative de révision de la Constitution (CCRC) compte dix-huit membres, issus de la classe politique ou de la société civile. Parmi eux, Omar Azziman, ancien ministre de la Justice et actuel architecte de la régionalisation[...]

Maroc : Abdeltif Menouni, le fqih de la Constitution

Maroc : Abdeltif Menouni, le fqih de la Constitution

Mise en place par Mohammed VI, l’instance chargée de réviser la Loi fondamentale du Maroc est présidée par Abdeltif Menouni, un démocrate authentique déterminé à agir en accord avec ses principes. Portrait.[...]

Droits de l'homme : Rabat à l'heure de Tunis et du Caire

Droits de l'homme : Rabat à l'heure de Tunis et du Caire

Créée à l’initiative du roi Mohammed VI, l’institution qui succède au CCDH disposera d’une plus grande marge de manœuvre et agira en toute indépendance.[...]

Maroc : Mohammed VI et le sens de l'Histoire

Maroc : Mohammed VI et le sens de l'Histoire

La classe politique marocaine, toutes tendances confondues, a salué les réformes annoncées par Mohammed VI dans son discours du 9 mars. Comme la plupart des partenaires internationaux du royaume.[...]

Le classement politique

Le classement politique

Notoriété, aptitude à peser sur le jeu diplomatique, poids économique, rayonnement moral ou culturel... "Jeune Afrique" désigne les hommes et femmes politiques les plus influents du continent.[...]

Au royaume des phosphates

Au royaume des phosphates

Socle de l’avenir économique du Maroc, mesure de son poids diplomatique, le précieux minerai est une ressource hautement stratégique sur laquelle veillent jalousement les autorités.[...]

Abraham Serfaty, l'homme qui ne jouait pas le jeu

Abraham Serfaty, l'homme qui ne jouait pas le jeu

Malgré ses errements idéologiques, l’opposant historique de Hassan II, qui nous a quittés le 18 novembre, incarnait à l’époque une autre manière de faire de la politique, comme nous l’avions écrit, en 1974, dans un article dont nous vous proposons de larges extraits.[...]

Voyage au coeur des réseaux

Voyage au coeur des réseaux

Décideurs politiques, hauts fonctionnaires, patrons, avocats, journalistes, hommes de culture... Ils incarnent la passerelle entre les deux rives de la Méditerranée. Une histoire d’amitié, de rivalités, de business et de petits secrets.[...]

L'ancien opposant Abraham Serfaty est décédé

L'ancien opposant Abraham Serfaty est décédé

L’ancien opposant marocain au régime du roi Hassan II, emprisonné par ce dernier pendant près de 17 ans, est décédé jeudi dans une clinique de Marrakech à l'âge de 84 ans.[...]

Béchir Ben Yahmed, l'Algérie et le Maroc (2/5)

Béchir Ben Yahmed, l'Algérie et le Maroc (2/5)

Fondamentalement, pourquoi avez-vous toujours été hostile à l’indépendance du Sahara occidental ? Je pense très sincèrement que l’indépendance est une erreur stratégique. Les Sahraouis sont très peu nombreux : 200 000 vivant sur un vaste désert, sans ressources importantes. Et je crois[...]

Mohammed VI critique Alger et demande l'action de la communauté internationale

Mohammed VI critique Alger et demande l'action de la communauté internationale

Le roi Mohammed VI du Maroc a vivement critiqué l'Algérie samedi dans un discours à la nation, appelant la communauté internationale à mettre fin à la "répression" que subissent, selon lui, les réfugiés sahraouis établis dans les camps de Tindouf.[...]

Hassan II : 'Tindouf faisait partie du royaume'

Hassan II : "Tindouf faisait partie du royaume"

« Le drame du Maroc, c'est de n'avoir pas eu affaire à un seul colonisateur, mais à deux : les Espagnols et les Français. » Ainsi s'exprimait le roi du Maroc Hassan II, le 26 août 1985, dans une longue et exceptionnele interview accordée à notre collaborateur Hamid Barrada (J.A. n° 1299, du 27 novembre 1985). Dans ce texte, que nous[...]

Il y a 35 ans, la Marche verte

Il y a 35 ans, la Marche verte

C'était il y a exactement 35 ans. Après la mort du dictateur Franco, l'Espagne veut céder sa souveraineté sur le Sahara occidental, territoire qu'elle a colonisé en 1884. Le Maroc de Hassan II choisit alors d'employer les grands moyens pour récupérer ce qu'il estime lui appartenir : ce sera la Marche verte. Revivez cette épopée[...]

L'écrivain marocain Abdellah Taïa récompensé du prix de Flore

L'écrivain marocain Abdellah Taïa récompensé du prix de Flore

En octroyant le prix de Flore à Abdellah Taïa, le jury sis au 172 du boulevard Saint-Germain a décidé cette année de récompenser le courage démontré par l'auteur marocain. D'abord en avouant publiquement son homosexualité au Maroc et aussi pour avoir osé critiquer le roi Hassan II dans l'œuvre primée, "Le jour du[...]

Béchir Ben Yahmed : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Jeune Afrique (1/5)

Béchir Ben Yahmed : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Jeune Afrique (1/5)

Censure ou autocensure, finances, relations avec les pouvoirs, Houphouët, Hassan II, Ben Ali, Bongo, Mobutu, Giscard, Chirac, succession... Le patron de Jeune Afrique n’esquive aucune question et nous entraîne dans les coulisses de l’hebdomadaire qu’il a fondé il y a cinquante ans.[...]

Affaire Ben Barka : le juge Ramaël a perquisitionné les locaux de la DGSE française

Affaire Ben Barka : le juge Ramaël a perquisitionné les locaux de la DGSE française

Le 11 octobre, des sources proches de l'enquête sur l'enlèvement de l'opposant marocain Mehdi Ben Barka ont révélé que le juge français Patrick Ramaël avait perquisitionné en juillet et en août derniers les locaux des services français de la sécurité extérieure, la DGSE. Une première.[...]

De la torture à la culture

Tazmamart, Agdz, Derb Moulay Cherif… Pour les Marocains, les noms de ces prisons secrètes ou de ces centres de torture font partie des funestes souvenirs des années de plomb. Bientôt, ils seront transformés en « espaces de préservation et de réhabilitation de la mémoire », comme le stipule la convention de partenariat[...]

À la mémoire des années de plomb

À la mémoire des années de plomb

Le gouvernement marocain vient de décider de transformer d’anciens centres de détention secrets du règne de Hassan II en lieux de mémoire et de recueillement.[...]

Ombre et lumière sur les éminences grises

Ombre et lumière sur les éminences grises

Le souverain s’est entouré de conseillers aussi influents que discrets. Portraits de quelques incontournables et fidèles serviteurs.[...]

Un roi de rupture

Un roi de rupture

Lorsqu’il était monté sur le trône, en juillet 1999, on avait assuré avec une malveillance sournoise que Mohammed VI « n’aimait pas le job ». Depuis, chacun a pu constater à loisir que le job en question, il l’exerce sans embarras ni partage.[...]

Mais comment fait-il ?

Mais comment fait-il ?

C’est au Maroc qu’il règne, et force est de reconnaître que nous nous sommes tous trompés sur son compte. Personne, il y a onze ans, n’aurait parié un dirham sur ce que Mohammed VI est devenu. Un roi malgré lui, disaient les plus indulgents, un roi sous contrôle, assuraient les autres, un roi épicurien, un roi faible que les barbus,[...]

Un seul conseiller vous manque...

Un seul conseiller vous manque...

Décédé le 9 mai, Meziane Belfkih a laissé un grand vide au cabinet royal, que son successeur, quel qu'il soit, aura bien du mal à combler.[...]

Freud n'est pas gabonais

Le temps passe vite et les souvenirs s’effacent. Il y a un an, le 8 juin 2009, dans le silence aseptisé d’une clinique barcelonaise, s’éteignait l’une des figures les plus emblématiques – et les plus controversées – de l’Afrique francophone postcoloniale. Que reste-t-il, aujourd’hui, d’Omar[...]

Chronologie du Sahara

Chronologie du Sahara

29 avril 1973 Création du Front Polisario, à Zouerate (Mauritanie). Novembre 1975 Marche verte (ci-dessous). 14 novembre 1975 Accords de Madrid avec le Maroc et la Mauritanie. 27 février 1976 Le Front Polisario proclame la République arabe sahraouie démocratique (RASD) à Bir Lehlou, avec le soutien de l’Algérie. 1976-1980 Les[...]

Pierre Lellouche : 'Il n'y a pas d'alternative à l'UPM. Sauf la guerre'

Pierre Lellouche : "Il n'y a pas d'alternative à l'UPM. Sauf la guerre"

Le secrétaire d'État français aux affaires européennes a confié à "Jeune Afrique" son point de vue sur les relations israélo-palestiniennes, l'affaire Ben Brik ou le Sahara occidental... Entretien avec un agitateur d'idées.[...]

Paroles 
de chefs

L’impertinent Ahmed Benchemsi, ce funambule des lignes rouges qui, au Maroc, délimitent les frontières de l’incritiquable (Dieu, la patrie, le roi), a encore sévi. De passage à Rabat cette semaine, je lis à la une de son hebdo TelQuel l’annonce d’une enquête – au demeurant intéressante – sur « les[...]

Disparition de Jabri, un philosophe en politique

Disparition de Jabri, un philosophe en politique

Le grand philosophe marocain Mohamed Abed al-Jabri s'est éteint lundi 3 mai, à l'âge de 75 ans.[...]

Un ambassadeur pas comme les autres

Un ambassadeur pas comme les autres

Le royaume chérifien a demandé à l’Espagne d’accréditer comme ambassadeur Ahmed Ould Souilem, ancien membre fondateur du Polisario.[...]

La presse indépendante en crise

La presse indépendante en crise

Mauvaise gestion financière, professionnalisme aléatoire, relations tendues avec le pouvoir, procès en diffamation... Plus de dix ans après la libéralisation amorcée par Hassan II, les journaux indépendants du Maroc accumulent les déboires.[...]

A la recherche d'un vrai modèle économique pour le solaire

Progressivement, le Maroc s'équipe en installations solaire - thermiques ou photovoltaïques - et comble son retard.[...]

Nareva rejoint l'initiative Desertec

Bien décidé à prendre le train des énergies renouvelables, le Maroc vient d’adhérer, via Nareva – branche spécialisée dans l’environnement et l’énergie du holding royal ONA –, à l’initiative industrielle privée régionale Desertec. Nareva rejoint ainsi les allemands Siemens, Solar[...]

Les dessous d'un programme solaire

Le plan marocain est désormais l’un des plus ambitieux au monde en matière de production d’électricité d’origine photovoltaïque. Quel en sera le coût ?[...]

Rabat, 'ville première' pour la Journée de la Terre

Rabat, "ville première" pour la Journée de la Terre

Le Maroc accueille autour du 22 avril des célébrations de la 40e édition de la "Journée de la Terre", l'événement environnemental le plus important dans le monde. Programme des festivités au cours desquelles la capitale marocaine occupe une place de choix.[...]

Miriem Bensalah Chaqroun : 'Penser l'environnement comme une charge est une vision à court terme'

Miriem Bensalah Chaqroun : "Penser l'environnement comme une charge est une vision à court terme"

La capitale marocaine a été choisie comme hôte principal du continent africain pour célébrer la 40e édition de la Journée mondiale de la Terre, le 22 avril.[...]

Tradition familiale

Avant Mohammed VI, son père, Hassan II, était déjà un mécène actif. Il s’intéressait aussi bien au théâtre qu’à la peinture. La presse de l’époque l’avait même surnommé Fannan el Awwal (le premier des artistes) en raison de son goût immodéré pour la[...]

Internet ou la deuxième vie d'Habib Bourguiba

Internet ou la deuxième vie d'Habib Bourguiba

Voici dix ans que Habib Bourguiba s’est éteint. Pourtant, l'ancien président tunisien (1957-1987) demeure très présent sur le web, où de nombreux sites et pages lui sont consacrés. Revue de détail d'une deuxième vie virtuelle.[...]

Mohammed VI,  un roi mécène

Mohammed VI, un roi mécène

Peinture, cinéma, musique, festivals... Par goût personnel mais aussi par souci d’exporter une image positive du pays, il est devenu un acteur de premier plan de la vie culturelle marocaine. Et comble ainsi le vide laissé par les politiques.[...]

Omar Azziman : 'Le Maroc de M6 n'est pas si différent de celui de Hassan II'

Omar Azziman : "Le Maroc de M6 n'est pas si différent de celui de Hassan II"

Gouvernance régionale, relations avec l’Espagne, situation des droits de l’homme... De retour au pays après six ans passés à Madrid, l’ancien ministre marocain de la Justice se confie à Jeune Afrique.[...]

Hassan II ouvre la voie

Hassan II n’était sur le trône du Maroc que depuis deux ans quand, en 1963, il engagea les premières négociations avec la Communauté économique européenne (CEE). Un accord d’association commercial est conclu en 1969 et élargi sept ans plus tard. En 1987, Hassan II prend tout le monde de court en demandant officiellement[...]

Philippe Seguin, le rebelle de la République

Philippe Seguin, le rebelle de la République

En France, son caractère colérique et ses prises de position parfois contraires à celles de sa famille politique ne lui avaient pas valu que des amitiés. Mais il forçait le respect par son indépendance d'homme d'Etat. Né à Tunis, Philippe Séguin est décédé dans la nuit du 6 au 7 janvier dernier, à Paris.[...]

Ben Barka : le juge Ramaël refuse de compléter les mandats d'arrêts

Ben Barka : le juge Ramaël refuse de compléter les mandats d'arrêts

Le juge français chargé de l'enquête sur la disparition en 1965 de l'opposant marocain Mehdi Ben Barka estime "inutile et hypocrite" de compléter les mandats d'arrêt internationaux visant quatre Marocains bloqués récemment par le parquet de Paris à la demande d'Interpol, a-t-on appris jeudi de source proche du dossier  [...]

Le Maroc célèbre les dix ans de règne de Mohammed VI

Le Maroc célèbre les dix ans de règne de Mohammed VI

Jeudi 7 Chaâbanne 1430 de l'Hégire, ce 30 juillet 2009, le Maroc célèbre la Fête du Trône, marquant cette année le 10ème anniversaire du règne du roi Mohammed VI.[...]

Hassan II : « Les Marocains, mon fils et moi »

Hassan II : « Les Marocains, mon fils et moi »

Il n’est plus là depuis dix ans. Il a beaucoup de choses à dire. Il suffit de le lui demander. Interview imaginaire. [...]

Omar Bongo : « Le nouveau roi, c'est mon fils ! »

Vieil habitué du palais royal de Rabat, qu'il fréquente assidûment depuis son accession au pouvoir, en décembre 1967, le président gabonais Omar Bongo se reposait au Maroc, sur le chemin du retour d'Alger, où il a assisté, du 12 au 14 juillet, au sommet de l'OUA, lorsqu'il apprit la mort de Hassan II. Aux côtés de ses pairs, il a[...]

Mohammed VI face à son héritage

Il y a deux ans et une poussière de jours, le 23 juillet 1999, Hassan II s'éteignait après trente-huit ans d'un règne sans partage au cours duquel auront été fondés et structurés, pour le meilleur et pour le pire, la vie politique et économique, l'inconscient collectif, les gloires et les tragédies de tout un peuple. Observateur[...]

« Mohammed VI, le petit roi qui monte... »

Ici, tout le monde le porte. Le riche comme le pauvre, l'adulte comme l'enfant s'affichent avec, dans les palais, dans les souks. C'est un petit badge jaune qu'on épingle au revers de sa veste ou de sa djellaba. Un pin's où des silhouettes d'hommes debout se dessinent. Un pin's afin d'être « unis pour aider les démunis », dit le slogan. Un pin's vendu 5[...]

Paroles de roi

Crise avec l'Espagne, Sahara... M6 s'est montré particulièrement pugnace dans le discours du Trône.[...]

Le flic et l'arpenteur

«Le passé n’est pas fugace, il reste sur place. » Au Maroc, cette phrase de Marcel Proust est une évidence tant le poids de l’Histoire, n’en déplaise aux jeunes gens pressés de la « génération zapping », encombre le présent de son arrière-faix. Pourtant, une page s’est sans doute tournée[...]

L'islam en chantier

Pour le roi Mohammed VI, la réforme religieuse est aussi importante que n’importe quel grand défi économique. Comme il l’a rappelé devant le Conseil supérieur des oulémas, dans son discours du 27 septembre. [...]

Le PAM en tête des élections municipales

Le PAM en tête des élections municipales

Le Parti Authenticité et Modernité (PAM) a passé avec succès son premier test électoral pendant les municipales du 12 juin. Il arrive en tête du scutin avec 21,7% des quelque 27 800 sièges à pourvoir.[...]

Le Maroc quitte l’OUA

12 novembre 1984 [...]

Mort de Hassan II

23 juillet 1999[...]

Aït Ahmed et l'honneur d'Hassan II

Grande figure du mouvement national algérien aujourd'hui chef d'un parti d'opposition, le Front des forces socialistes (FFS), Hocine Aït Ahmed a, le 26 mai, démenti toute implication de feu Hassan II (alors prince héritier du trône marocain) dans le détournement d'un avion à bord duquel, le 22 octobre 1956, avaient pris place cinq dirigeants du Front[...]

Le « monsieur Sahara » de M6

Il incarne aujourd'hui la solution marocaine d'autonomie dans les « provinces du Sud ». De la colonisation espagnole au Conseil de sécurité de l'ONU, en passant par les années de plomb du règne de Hassan II, portrait d'un grand notable reguibi.[...]

Le roi, les islamistes et le Sahara

Tandis que Mohammed VI fait du social, cheikh Yassine teste la résistance des autorités à un an des législatives, et les provinces du Sud - presque - unanimes savourent leur nouveau statut d'autonomie.[...]

Ben Barka vivant

Voici le leader de l'opposition disparu en 1965 tel qu'il fut. On est bien loin de l'image d'Épinal véhiculée par le film de Serge Le Péron.[...]

Hassan II n'est plus

Le roi est mort. Après trente-huit années d'un règne tumultueux, commencé le 26 février 1961, à l'âge de 31 ans, au décès son père Mohammed V, Hassan II, dix-septième sultan de la dynastie alaouite, Commandeur des croyants et descendant en ligne directe du Prophète, s'éteint le vendredi 23 juillet 1999,[...]

Le « djihad » de M6

« De larges franges de la population marocaine et des zones entières du territoire national vivent dans des conditions difficiles, parfois dans une situation de pauvreté et de marginalisation incompatibles avec une vie digne et décente. » Cette phrase n'est pas issue de l'un des multiples rapports que la Banque mondiale, le Pnud ou les organismes locaux d'analyse[...]

Maghreb : M6 l'Algérien

Si le XVIIe Sommet de la Ligue arabe devait avoir un mérite, ce serait celui d'avoir permis au président Abdelaziz Bouteflika et au roi Mohammed VI de se rencontrer enfin. Tout n'est pas réglé dans le lourd contentieux entre les deux pays. Cependant, des signes avant-coureurs laissent penser que, de part et d'autre, on a fini par comprendre que les bouderies sont contre-productives. Le[...]

L'exil et le royaume

Pendant un quart de siècle, il fut le bras droit et l'exécuteur redouté des hautes et basses oeuvres du roi Hassan II. Limogé par Mohammed VI, l'ancien ministre de l'Intérieur vit sa disgrâce comme une injustice. Portrait d'un animal politique blessé, entre rage, orgueil et mépris.[...]

La vérité rien que la vérité...

Deux cents victimes de graves violations des droits de l'homme pendant les « années de plomb » vont témoigner devant une « Instance équité et réconciliation ». Mais sans dénoncer nommément leurs bourreaux.[...]

M6 cinq ans après

D'un roi à l'autre, tout demeure, rien n'est pareil. Le successeur de Hassan II entend marquer sa différence, et les Marocains, qui n'ont jamais été aussi libres, se résignent de moins en moins. Le terrorisme semble mäîtrisé, mais l'islamisme a le vent en poupe. Et le pays attend toujours un grand dessein...[...]

Deux Maghrébins à New York

Arrivés tous deux au pouvoir en 1999, le souverain marocain Mohammed VI et le président algérien Abdelaziz Bouteflika ne se sont jamais rencontrés dans un cadre officiel. Certes, ils ont échangé une trentaine de messages et se sont croisés à quatre reprises : à Rabat, en juillet 1999, lors des obsèques de Hassan II ; au Caire, en mai 2000, pour le sommet Afrique-Europe ; à Yaoundé, en[...]

Discours d'urgence

Dire que ce discours du Trône, le quatrième depuis l'accession au pouvoir de Mohammed VI, était attendu par les Marocains est un euphémisme. Dix semaines après les attentats terroristes de Casablanca, le roi a prononcé, le 30 juillet, une allocution particulièrement dense et ferme, placée sous le signe de l'urgence, de l'autocritique et du « redressement », qui, a-t-il insisté, « doit[...]

Voir tous les dossiers
Flux RSS Jeune Afrique - Tenez-vous au courant des derniers articles publiés en souscrivant au fil d'information RSS de Jeune Afrique - En savoir plus