mot cléRésultat par mot clé:Abdelilah Benkirane

Maroc : Benkirane attendu devant le Parlement pour défendre le bilan du PJD à mi-mandat

Maroc : Benkirane attendu devant le Parlement pour défendre le bilan du PJD à mi-mandat

Le Premier ministre Abdelilah Benkirane, chef de file des islamistes du PJD, passe un grand oral de mi-mandat ce mardi soir devant le Parlement. Il y défendra son bilan en vue des législatives de 2016.[...]

'Benkirane dégage' : les propos sexistes du Premier ministre suscitent l'indignation au Maroc

"Benkirane dégage" : les propos sexistes du Premier ministre suscitent l'indignation au Maroc

Après des propos rétrogrades sur le rôle et la place des femmes dans la société, le Premier ministre marocain a suscité l'indignation de militants associatifs et de responsables politiques qui ont exprimé mardi, devant le Parlement, leur colère.[...]

Maroc : les partisans de l'égalité hommes-femmes se mobilisent contre Benkirane

Maroc : les partisans de l'égalité hommes-femmes se mobilisent contre Benkirane

Suite aux déclarations polémiques du chef du gouvernement marocain Abdelilah Benkirane (PJD, islamiste) sur la parité pourtant consacrée par la Constitution, des associations de défense des droits des femmes appellent à un rassemblement devant le siège du Parlement, à Rabat, ce mardi.[...]

1er mai au Maroc : le gouvernement Benkirane toujours sous pression

1er mai au Maroc : le gouvernement Benkirane toujours sous pression

Malgré l'annonce d'une hausse du salaire minimum, le gouvernement Benkirane reste sous pression : jeudi, quelques dizaines de milliers de personnes ont manifesté à Rabat et Casablanca.[...]

L'université de Fès secouée par le meurtre d'un étudiant

L'université de Fès secouée par le meurtre d'un étudiant

Un climat lourd règne sur l’université Dhar El Mehraz, à Fès, après l’assassinat, le 24 avril, d’un étudiant membre d’Attajdid Attolabi (le "Renouveau estudiantin"), organisation affiliée au Parti de la justice et du développement (PJD), au pouvoir.[...]

Maroc : les islamistes signent une 'Charte de la majorité' avec leurs alliés

Maroc : les islamistes signent une "Charte de la majorité" avec leurs alliés

Le Parti justice et développement (PJD, islamiste), à la tête du gouvernement marocain, a signé une charte avec ses alliés afin "d’accélérer les réformes" et renforcer la solidarité au sein de la coalition, a rapporté vendredi la presse locale.[...]

Maroc - Mauritanie : chambre à part

Maroc - Mauritanie : chambre à part

Depuis l'élection du président Ould Abdelaziz, en 2009, couacs et incidents se multiplient entre les deux pays. Réelle discorde ou simple malentendu ?[...]

Maroc : Benkirane est-il démonétisé ?

Maroc : Benkirane est-il démonétisé ?

Le chef du gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane, tarde à donner corps au changement promis en 2011. Et a remis sa casquette de tribun pour se livrer à des joutes oratoires avec l'opposition.[...]

Les 50 qui font le Maroc : Abdelilah Benkirane

Les 50 qui font le Maroc : Abdelilah Benkirane

Décideurs politiques, acteurs économiques, leaders de la société civile, personnalités des médias et de la culture... "Jeune Afrique" dresse la liste des 50 figures les plus influentes du pays. Parmi eux, Abdelilah Benkirane, 59, chef du gouvernement, secrétaire général du PJD.[...]

Les 50 qui font le Maroc : Miriem Bensalah Chaqroun

Les 50 qui font le Maroc : Miriem Bensalah Chaqroun

Décideurs politiques, acteurs économiques, leaders de la société civile, personnalités des médias et de la culture... "Jeune Afrique" dresse la liste des 50 personnalités les plus influentes du pays. Parmi eux, Miriem Bensalah Chaqroun, 50 ans, présidente de la CGEM.[...]

Les 50 qui feront le Maroc en 2014

Les 50 qui feront le Maroc en 2014

Décideurs politiques, acteurs économiques, leaders de la société civile, personnalités des médias et de la culture... Jeune Afrique dresse la liste des figures les plus influentes du pays.[...]

Les 50 qui font le Maroc : Abdellah Baha

Décideurs politiques, acteurs économiques, leaders de la société civile, personnalités des médias et de la culture... "Jeune Afrique" dresse la liste des 50 personnalités les plus influentes du pays. Parmi eux, Abdellah Baha, 59 ans, ministre d'État.[...]

Maroc : do you speak darija ?

Maroc : do you speak darija ?

Si le débat actuel sur l'arabe dialectal est si vif au Maroc, c'est qu'il renvoie à la définition de l'identité nationale, à la division des élites et à l'échec de l'enseignement. Un cocktail explosif.[...]

Maroc : la nouvelle vie d'El Othmani

Maroc : la nouvelle vie d'El Othmani

Saadeddine El Othmani, l'ancien ministre des Affaires étrangères, prépare discrètement sa rentrée politique. À la tête du PJD ?[...]

Mohammed VI, Bouteflika, Zuma : les grands absents du sommet de l'Élysée... et les autres

Mohammed VI, Bouteflika, Zuma : les grands absents du sommet de l'Élysée... et les autres

Le roi du Maroc Mohammed VI a decliné l'invitation au sommet de l'Élysée pour la paix et la sécurité en Afrique, organisé vendredi et samedi à Paris. Il rejoint ainsi l'Algérien Abdelaziz Bouteflika, le Sud-africain Jacob Zuma ou encore le Rwandais Paul Kagamé sur la liste des absents. En tout, 39 chefs d'État et de gouvernement[...]

Maroc : Benkirane II, le retour des technocrates

Maroc : Benkirane II, le retour des technocrates

Le remaniement du 10 octobre au Maroc a mis un terme à une crise gouvernementale qui aura duré six mois. Et marqué le retour en force du RNI et des technocrates.[...]

Maroc : Salaheddine Mezouar, le meilleur ennemi du PJD

Maroc : Salaheddine Mezouar, le meilleur ennemi du PJD

Il était leur adversaire, le voici leur allié. Le patron du Rassemblement national des indépendants (RNI), Salaheddine Mezouar, tire les islamistes d'un mauvais pas en entrant dans le nouveau gouvernement marocain. À ses conditions.[...]

Les défis d'un nouveau gouvernement longtemps attendu à Rabat

Les défis d'un nouveau gouvernement longtemps attendu à Rabat

Après des mois de tractations au Maroc, les islamistes du PJD sont parvenus jeudi à former un nouveau gouvernement, dans lequel ils sont désormais en minorité. La nouvelle coalition gouvernementale est particulièrement attendue sur des enjeux économiques importants, comme le redressement du déficit ou la réforme de la caisse de[...]

Maroc : la liste du nouveau gouvernement dévoilée

Maroc : la liste du nouveau gouvernement dévoilée

La nouvelle équipe gouvernementale, conséquence de la démission des ministres d'Istiqlal en juillet, a été rendue publique jeudi. À noter le départ de l'islamiste Saad Eddine Othmani du ministère des Affaires étrangères remplacé par Salaheddine Mezouar, le chef du Rassemblement national des indépendants (RNI,[...]

Immigration : le revirement du Maroc

Immigration : le revirement du Maroc

Après un rapport critique du Conseil national des droits de l'homme sur la manière dont les migrants sont traités, le gouvernement va revoir sa politique d'immigration.[...]

Maroc : la grogne sociale monte contre le gouvernement Benkirane

Maroc : la grogne sociale monte contre le gouvernement Benkirane

Des milliers de personnes ont manifesté, dimanche 22 septembre, à Rabat, contre la vie chère et le gouvernement islamiste d'Abdelilah Benkirane. La récente augmentation du prix des carburants et des produits de consommation courante fait monter la colère populaire au Maroc, où diverses mobilisations sociales sont prévues dans les jours à[...]

Maroc : le gouvernement augmente les prix de l'essence

Maroc : le gouvernement augmente les prix de l'essence

Le gouvernement a mis en œuvre lundi une mesure d'indexation "partielle" et "limitée" des prix des carburants, entraînant une hausse immédiate à la pompe. Cette augmentation des prix fait partie des efforts visant à contenir le déficit public.[...]

Réforme de la justice : le gouvernement marocain présente sa feuille de route

Réforme de la justice : le gouvernement marocain présente sa feuille de route

Le gouvernement marocain a présenté, jeudi, sa feuille de route devant permettre de renforcer l’indépendance de la justice et combattre plus efficacement la corruption.[...]

Maroc : Mohammed VI appuie le CNDH dans la défense des droits des migrants

Maroc : Mohammed VI appuie le CNDH dans la défense des droits des migrants

Après un été marqué par des actes racistes à l'encontre de subsahariens, le Conseil national des droits de l'homme (CNDH) a publié un rapport appelant à la mise en œuvre d'une politique publique plus volontariste pour la défense des droits des migrants. Un texte dont le roi Mohammed VI a rapidement pris acte, évoquant des[...]

Crise égyptienne : les pays voisins divisés

Crise égyptienne : les pays voisins divisés

Face au choc de la crise en Égypte, chacun a dû choisir son camp. Maroc, Algérie, Tunisie... Chronique d'un mois d'août à l'heure du Caire.[...]

Une hégémonie des grandes familles dorénavant contestée en politique

Des islamistes au gouvernement, un syndicaliste à la tête de l´Istiqlal... Rien ne va plus pour l´élite d´antan. Et le passage de relais ne se fait pas sans heurts.[...]

Maroc : nouvelle scène politique, mêmes coulisses ?

Maroc : nouvelle scène politique, mêmes coulisses ?

Dans l´hémicycle comme au gouvernement marocain, depuis deux ans, les têtes ont changé. Les règles du jeu politique aussi. Même si les anciennes élites n´ont pas renoncé à conserver les rênes du pouvoir.[...]

Au Maroc, être une femme libérée, c'est pas si facile

Au Maroc, être une femme libérée, c'est pas si facile

Près de dix ans après la réforme du code de la famille, l'égalité est loin d'être acquise. Face à un gouvernement islamiste, une nouvelle génération de militantes reprend le flambeau.[...]

Maroc : les leçons d'une crise gouvernementale

Maroc : les leçons d'une crise gouvernementale

La rupture entre Abdelilah Benkirane et Hamid Chabat n'a pas provoqué de séisme politique. Preuve que la Constitution, promulguée il y a tout juste deux ans, a réussi son premier test.[...]

Un autre Maroc ?

  Deux ans après l'adoption de la nouvelle Constitution, voyage à l'intérieur d'un royaume qui change...en douceur. "Une monarchie utile", par Hamid Barrada Les leçons d'une crise Au royaume des parcs à thèmes Le monde à l'envers "À la conquête du sud" - Tribune de Brahim Fassi Fihri,[...]

Maroc : le ramdam de l'Istiqlal profite à Benkirane

Maroc : le ramdam de l'Istiqlal profite à Benkirane

Au terme de plusieurs mois de crise, Hamid Chabat a abattu sa dernière carte en retirant ses ministres du gouvernement. Mais Abdelilah Benkirane sort, paradoxalement, renforcé de ce bras de fer.[...]

Maroc : crise gouvernementale, quelle solution pour le PJD ?

Maroc : crise gouvernementale, quelle solution pour le PJD ?

Désormais lâchés par l'Istiqlal, les islamistes du PJD sont à la recherche d'un nouvel allié gouvernemental. Si la tenue d'élections anticipées n'est pas à écarter, le scénario d'un remaniement reste le plus probable.[...]

Maroc : démission des ministres de l'Istiqlal

Maroc : démission des ministres de l'Istiqlal

L'Istiqlal de Hamid Chabat a demandé à ses six ministres de démissionner. Pour mettre un terme définitif à la crise de l'exécutif, ouverte il y a deux mois, des élections anticipées devront être organisées si une nouvelle alliance de gouvernement ne se forme pas autour du Premier ministre islamiste Abdelilah Benkirane (PJD).[...]

Maroc : décryptage d'une vraie fausse crise gouvernementale

Maroc : décryptage d'une vraie fausse crise gouvernementale

La guerre ouverte entre le Premier ministre marocain, Abdelilah Benkirane, et son allié de l'Istiqlal débouche sur un statu quo inédit. Décryptage d'une vraie fausse crise.[...]

Maroc : bataille cathodique

Maroc : bataille cathodique

Les passes d'armes entre les islamistes au gouvernement et la chaîne de télévision 2M traduisent un véritable choc des valeurs au Maroc. Pendant ce temps, le secteur patine.[...]

Maroc : scénarios de sortie de crise gouvernementale

Maroc : scénarios de sortie de crise gouvernementale

À court terme, un remaniement minimum est l'hypothèse la plus plausible pour sortir le Maroc de la crise gouvernementale. Avant un retour devant les électeurs ?[...]

Maroc : Benkirane et Chabat à couteaux tirés

Maroc : Benkirane et Chabat à couteaux tirés

Entre le Premier ministre, Abdelilah Benkirane, et le patron de l'Istiqlal, Hamid Chabat, les scènes de ménage se multiplient. Mais le divorce, suspendu à un arbitrage royal, n'est pas encore prononcé.[...]

Maroc : entre Benkirane et Chabat, c'est l'escalade...

Maroc : entre Benkirane et Chabat, c'est l'escalade...

Les relations entre le chef du gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane, et celui de l'Istiqlal, Hamid Chabat, sont plus détestables que jamais.[...]

Maroc : Mohammed VI exhorte l'Istiqlal à rester au gouvernement

Maroc : Mohammed VI exhorte l'Istiqlal à rester au gouvernement

Le roi Mohammed VI a contacté le patron de l'Istiqlal, le principal allié des islamistes au pouvoir au Maroc, pour l'exhorter à rester au gouvernement, a indiqué dimanche le porte-parole du parti, selon qui la décision de retrait reste pour l'heure maintenue.[...]

Maroc : l'Istiqlal claque la porte du gouvernement Benkirane

Maroc : l'Istiqlal claque la porte du gouvernement Benkirane

Le conseil national de l'Istiqlal, parti conservateur et principal allié des islamistes au pouvoir depuis un an et demi au Maroc, a annoncé samedi son retrait du gouvernement, une décision qui ouvre la voie à un remaniement, voire à des élections anticipées.[...]

Maroc : Fassi Fihri, le retour

Maroc : Fassi Fihri, le retour

À l'initiative du roi Mohammed VI, son conseiller Taïeb Fassi Fihri a multiplié les déplacements pour parvenir à faire plier les États-Unis sur le mandat de la Minurso. Une efficacité qui contraste avec l'immobilisme du gouvernement marocain sur le sujet.[...]

Maroc : de la prison ferme pour des policiers accusés de corruption

Maroc : de la prison ferme pour des policiers accusés de corruption

Plusieurs policiers, accusés d'avoir perçu des sommes d'argent d'un trafiquant de drogue en échange de leur protection, ont été condamnés dans la nuit du lundi 15 au mardi 16 avril à des peines de prison ferme par un tribunal de Rabat.[...]

Maroc : le gouvernement Benkirane critiqué pour sa gestion des comptes publics

Maroc : le gouvernement Benkirane critiqué pour sa gestion des comptes publics

Le gouvernement marocain, dominé par le parti islamiste PJD, traverse actuellement une passe difficile. En cause ? Sa gestion des comptes publics, vilipendée par l'opposition et critiquée au sein même de sa coalition.[...]

Maroc : Hollande, la pluie et le roi

Maroc : Hollande, la pluie et le roi

Le président français a achevé jeudi 4 avril au soir sa visite officielle au Maroc, perturbée par le retentissant scandale de l'affaire Cahuzac. Mais du côté des relations franco-marocaines, rien de bien nouveau sous le soleil. D’ailleurs… il pleuvait ![...]

François Hollande au Maroc, une visite d'État ternie par l'affaire Cahuzac

François Hollande au Maroc, une visite d'État ternie par l'affaire Cahuzac

Le président français François Hollande a débuté, dans l'après-midi du mercredi 3 avril, une visite d'État au Maroc destinée à conforter les bonnes relations entre les deux pays. Un voyage diplomatique largement eclipsé, cependant, par la mise en examen de l'ex-ministre français du Budget Jérôme Cahuzac.[...]

Les 'Marocains' du président Hollande

Les "Marocains" du président Hollande

Si la droite française a son "réseau marocain", le président François Hollande ne manque pas non plus de relais et de canaux dans son entourage. En voici les principales personnalités.[...]

Hollande au Maroc : le coeur ou la raison ?

Hollande au Maroc : le coeur ou la raison ?

Après sa visite "historique" en Algérie fin 2012, François Hollande est attendu dans le royaume chérifien les 3 et 4 avril. L'occasion de dissiper certains malentendus. Mais aussi de marquer un rapprochement avec Mohammed VI, qu'il connaît mal.[...]

Maroc - Affaire Aït Ljid : quand le sombre passé des islamistes resurgit

Maroc - Affaire Aït Ljid : quand le sombre passé des islamistes resurgit

En 1993, Mohamed Aït Ljid Benaïssa est tué en pleine "guerre des facs" entre gauchistes et religieux. Vingt ans plus tard, sa famille réclame toujours la vérité et met en cause des dirigeants actuels.[...]

Maroc : des milliers de personnes manifestent pour les 'droits et libertés'

Maroc : des milliers de personnes manifestent pour les "droits et libertés"

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté dimanche à Rabat "pour l'ensemble des droits et des libertés", affichant leur mécontentement à l'égard de la politique du gouvernement, à l'appel notamment de deux organisations syndicales, selon un photographe de l'AFP.[...]

Maroc : Abdelilah Benkirane veut déménager

Maroc : Abdelilah Benkirane veut déménager

Le chef du gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane, souhaite déménager une partie, voire la totalité, des services de la Primature dans de nouveaux locaux. Lesquels seraient situés dans un quartier de Rabat éloigné du Palais de Mohammed VI.[...]

Corruption au Maroc : le 'sniper de Targuist' poursuit son combat à visage découvert

Corruption au Maroc : le "sniper de Targuist" poursuit son combat à visage découvert

Agissant dans l’anonymat, le "sniper de Targuist" filmait et diffusait depuis six ans des vidéos de fonctionnaires pris en flagrant délit de corruption. Mounir Agueznay vient de révéler son identité à la presse, tout en confiant vouloir poursuivre son combat "à découvert".[...]

Driss Lachgar : 'Benkirane est dans le bricolage permanent'

Driss Lachgar : "Benkirane est dans le bricolage permanent"

Aussi peu attentiste qu'adepte du consensus mou, le nouveau premier secrétaire de l'USFP, Driss Lachgar, est décidé à jouer pleinement la carte de l'opposition résolue au gouvernement.[...]

Maroc : un deuxième anniversaire en demi-teinte pour le Mouvement du 20 Février

Maroc : un deuxième anniversaire en demi-teinte pour le Mouvement du 20 Février

Le Mouvement du 20 Février, né il y a deux ans dans le sillage des révolutions arabes, continue de réclamer de profondes réformes politiques au Maroc. Marginalisé et en quête d'un second souffle, il compte sur le mécontentement social grandissant contre le gouvernement islamiste d'Abdelilah Benkirane.[...]

Maroc : inauguration en grande pompe de la synagogue Slat Alfassiyine à Fès

Maroc : inauguration en grande pompe de la synagogue Slat Alfassiyine à Fès

Une cérémonie officielle a été organisée, mercredi 13 février, pour marquer la fin de la restauration de la synagogue Slat Alfassiyine dans le centre de Fès. Le chef du gouvernement islamiste Abdelilah Benkirane y a exalté, dans un message lu au nom du roi Mohammed VI, "la richesse et la diversité des composantes[...]

Maroc : soutien royal à l'opération Serval

Maroc : soutien royal à l'opération Serval

Le roi du Maroc, Mohammed VI, approuve sans réserve l'intervention française au Mali. Et rappelle que la menace terroriste pèse sur l'ensemble de la région.[...]

Maroc : Cheikh Sar, rappeur persifleur
PJD 

Maroc : Cheikh Sar, rappeur persifleur

Jusque-là partisan du PJD, l'artiste marocain Cheikh Sar déchante. Il dénonce désormais l'immobilisme du gouvernement Benkirane.[...]

Maroc : l'armée mexicaine du PJD

Maroc : l'armée mexicaine du PJD

Au pouvoir depuis un an, les islamistes tardent à faire la démonstration de leur capacité à diriger le pays. Mais en ont-ils vraiment les moyens et l'expertise ?[...]

Développement régional : Rabat veut mieux faire dans le Sud

Développement régional : Rabat veut mieux faire dans le Sud

Les autorités préparent un nouveau plan de développement régional. De quoi donner une vraie substance au projet d'autonomie.[...]

En Afrique aussi, la mode Gangnam Style a ses adeptes

En Afrique aussi, la mode Gangnam Style a ses adeptes

La vague Gangnam Style a bien touché l’Afrique. Repris à la sauce ivoirienne, utilisé pour parodier la vie politique maghrébine, le tube du Sud-Coréen agite la Toile. "Jeune Afrique" a sélectionné pour vous quelques-unes des meilleures reprises issues du continent.[...]

Maroc : l'apprentissage du pouvoir

Maroc : l'apprentissage du pouvoir

Elle a hérité d'une conjoncture marocaine difficile, essuyé les plâtres de la nouvelle Constitution et les critiques virulentes de l'opposition. Un an après sa nomination, l'équipe de Benkirane peine à tenir ses promesses.[...]

Maroc : Benkirane-Chabat, un duo bien singulier

Maroc : Benkirane-Chabat, un duo bien singulier

Entre Abdelilah Benkirane et Hamid Chabat, la guerre des ego est déclarée. Tout alliés soient-ils au sein de la coalition au pouvoir, le patron du PJD et celui de l'Istiqlal ne semblent pas près de se rabibocher. Bien au contraire.[...]

Maroc - Algérie : on ne choisit pas son voisin

S'il est un dossier sur lequel l'exercice du pouvoir gouvernemental par les islamistes d'Abdelilah Benkirane n'a produit aucun effet, c'est bien celui-là. En 2013, la frontière entre le Maroc et son voisin algérien entrera dans sa dix-neuvième année de fermeture, ces deux pays partageant avec les deux Corées le triste privilège[...]

Portraits : quatre Marocaines dans le vent

Politiciennes aguerries, businesswoman débutante et artiste engagée... Zoom sur quatre battantes, qui ne sont pas toujours là où on les attend.[...]

Maroc : heurts entre police et manifestants à Marrakech, 30 arrestations

Maroc : heurts entre police et manifestants à Marrakech, 30 arrestations

Trente personnes ont été arrêtées vendredi lors d'affrontements à Marrakech, dans le sud du Maroc, entre la police et des manifestants qui protestaient contre la hausse des prix de l'eau et de d'électricité, a rapporté samedi le ministère de l'Intérieur.[...]

Maroc - Abdellah Tourabi : 'La partie d'échecs entre Al Adl et l'État ne fait que commencer'

Maroc - Abdellah Tourabi : "La partie d'échecs entre Al Adl et l'État ne fait que commencer"

Selon ce spécialiste de l'islam politique, l'après-Yassine restera marqué par l'héritage intransigeant du cheikh. Mais il n'est pas exclu que la relève assouplisse un jour la ligne d'Al Adl wal Ihsane.[...]

Maroc : Driss Lachgar, socialiste de choc

Maroc : Driss Lachgar, socialiste de choc

L'ancien ministre marocain des Relations avec le Parlement, Driss Lachgar, prend les rênes d'une USFP affaiblie. Sa recette pour guérir ? Une cure d'opposition.[...]

USFP-Driss Lachgar : 'Je veux refaire de l'USFP un parti populaire'

USFP-Driss Lachgar : "Je veux refaire de l'USFP un parti populaire"

Driss Lachgar 58 ans, avocat, est un pur produit ittihadi.[...]

Maroc : gauche cherche sauveur

Maroc : gauche cherche sauveur

Très affaiblie, l'Union socialiste des forces populaires (USFP) s'apprête à élire son premier secrétaire. Sa mission : rendre au parti ses lettres de noblesse.[...]

Mission réussie pour Ayrault au Maroc, avant la visite de Hollande en Algérie

Mission réussie pour Ayrault au Maroc, avant la visite de Hollande en Algérie

La visite de chef du gouvernement français Jean-Marc Ayrault, à l'occasion d'une "rencontre de haut niveau", s’est achevée jeudi 13 décembre par la signature d’accords de partenariats portant sur 280 millions d'euros.[...]

Ayrault au Maroc pour donner 'un nouvel élan' aux relations entre Rabat et Paris

Ayrault au Maroc pour donner "un nouvel élan" aux relations entre Rabat et Paris

Le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault sera au Maroc, mercredi 12 et jeudi 13 décembre, pour une visite destinée à "donner un nouvel élan" aux relations entre Paris et Rabat. Environ 300 millions d'euros d'accords commerciaux doivent être concrétisés.[...]

Maroc - France : Hollande et Mohammed VI affichent leurs accords

Maroc - France : Hollande et Mohammed VI affichent leurs accords

Sahel, Palestine, Syrie... Mohammed VI et François Hollande partagent le même point de vue sur les différentes crises qui font l'actualité internationale. C'est du moins ce qui ressort d'un entretien téléphonique entre le roi du Maroc et le président français, dont le contenu a en partie été rendu public.[...]

Maroc : un an après, les défis restent entiers pour le gouvernement islamiste

Maroc : un an après, les défis restent entiers pour le gouvernement islamiste

Un an après son triomphe électoral dans le sillage du Printemps arabe, les défis restent entiers pour le gouvernement islamiste du Maroc, qui doit notamment gérer une situation économique dégradée et une grogne sociale persistante menaçant sa popularité.[...]

Maroc - Hamid Chabat : 'Ce qu'a fait Hamid Chabat à l'Istiqlal, d'autres peuvent le faire'

Maroc - Hamid Chabat : "Ce qu'a fait Hamid Chabat à l'Istiqlal, d'autres peuvent le faire"

L’élection de Hamid Chabat à la tête de l’Istiqlal, le 23 septembre, est un événement majeur dont on ne tardera pas à constater les multiples retombées. Pour en prendre toute la mesure, Jeune Afrique a consacré dans son n° 2702 une longue interview à l’ancien ouvrier et dirigeant de l'Union[...]

Maghreb : les Guignols tunisiens font rire les Marocains

Maghreb : les Guignols tunisiens font rire les Marocains

Avec ses marionnettes marocaines, les "Guignols du Maghreb", émission diffusée par la chaîne privée tunisienne Nessma TV, connaît un succès inédit au Maroc.[...]

Maroc - Espagne : une relation 'qui s'intensifie'

Maroc - Espagne : une relation "qui s'intensifie"

La première rencontre de haut niveau entre les royaumes du Maroc et d'Espagne depuis 2008 s'est achevée mercredi 3 octobre. Le chef du gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane, et son homologue espagnol ont insisté sur la nécessité "de relations profondes, solides et fructueuses" entre les deux pays.[...]

Violences policières : le ministre marocain de la Justice reconnaît 'plusieurs cas d'abus'

Violences policières : le ministre marocain de la Justice reconnaît "plusieurs cas d'abus"

Mustapha Ramid a déclaré, mardi 25 septembre, dans le journal arabophone "Akhbar Al-Youm", que le gouvernement Benkirane devait recadrer les forces de police, jugées coupables de "plusieurs abus" contre les citoyens marocains.[...]

Maroc : rentrée de tous les dangers pour le gouvernement Benkirane

Maroc : rentrée de tous les dangers pour le gouvernement Benkirane

Grogne sociale, indicateurs économiques en berne et fortes dissensions au sein de la coalition au pouvoir... Alors que le gouvernement de Abdelilah Benkirane effectue sa première rentrée politique, les défis auxquels il doit faire face se multiplient.[...]

Maroc : les nouvelles élites 'halal' indisposent les anciennes

Maroc : les nouvelles élites "halal" indisposent les anciennes

Dans le sillage de la victoire des islamistes aux législatives sont apparues de nouvelles personnalités au sommet de la société. Au grand dam des anciennes...[...]

Accident de bus au Maroc : surcharge dans un véhicule 'en mauvais état'

Accident de bus au Maroc : surcharge dans un véhicule "en mauvais état"

Deux jours après le tragique accident d’autobus qui a eu lieu près de Marrakech, le gouvernement marocain a transmis les premières conclusions de la commission d’enquête mise sur pied suite au drame. La surcharge et la vétusté du bus sont pointées du doigt.[...]

Maroc :  Benkirane et le #Benkishow, de la gouaille à la gaffe

Maroc : Benkirane et le #Benkishow, de la gouaille à la gaffe

Jusqu'à récemment, ses bons mots faisaient mouche. Seulement voilà : à force de tirer sur la ficelle, Abdelilah Benkirane finit par déraper. Et par lasser son auditoire.[...]

Maroc : la finance islamique au pays du soleil couchant

Maroc : la finance islamique au pays du soleil couchant

Belkacem Boutayeb est expert-consultant en finance et banques islamiques, ex-directeur de l'international du groupe Dar Al-Mall Al-Islami à Genève[...]

Maroc : Constitution An I

Maroc : Constitution An I

Adoptée le 1er juillet 2011, la nouvelle loi fondamentale promettait de changer en profondeur l'équilibre politique marocain. Il y a eu les législatives anticipées en novembre, la nomination du gouvernement d'Abdelilah Benkirane en janvier. Mais la plupart des textes organiques prévus n'ont pas encore été soumis au Parlement. Ils seront[...]

Maroc : Benkirane, le peuple et le roi

Maroc : Benkirane, le peuple et le roi

Six mois après sa nomination à la tête du gouvernement, le leader islamiste, Abdelilah Benkirane, a dépoussiéré les usages. Il raconte ce que lui dit le souverain, avec lequel il partage l'exécutif. Il parle la langue du citoyen lambda, qu'il réconcilie avec la politique. Inattendu... et stratégique.[...]

Manuel Valls au Maroc : le ministre français de l'Intérieur doit être reçu par Mohammed VI

Manuel Valls au Maroc : le ministre français de l'Intérieur doit être reçu par Mohammed VI

Le ministre français de l'Intérieur, Manuel Valls, a débuté, mercredi 25 juillet, une visite au Maroc, la première d'un ministre régalien du nouveau pouvoir socialiste en place à Paris. Au menu : coopération sécuritaire et lutte anti-drogue entre les deux pays.[...]

Maroc : Benkirane reconduit à la tête du PJD, les leçons d'un triomphe

Maroc : Benkirane reconduit à la tête du PJD, les leçons d'un triomphe

L'actuel chef du gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane, a été facilement réélu (85%) à la tête du Parti de la justice et du développement (PJD). Un résultat logique pour l'homme qui a mené son parti de l'opposition aux ministères.[...]

Maroc : ouverture du congrès du parti islamiste au gouvernement

Maroc : ouverture du congrès du parti islamiste au gouvernement

Le parti justice et développement (PJD), dont le chef est l'actuel Premier ministre marocain Abdelilah Benkirane, a ouvert samedi à Rabat son 7ème congrès, marqué par le Printemps arabe et la "bonne gouvernance", a constaté un journaliste de l'AFP.[...]

Maroc : l'art et la manière forte

Maroc : l'art et la manière forte

Alors que certains d'entre eux ont été emprisonnés pour outrage à la police, les artistes marocains doivent faire face à la pression des islamistes, qui promeuvent un art "halal".[...]

Maroc : le PJD et Al Adl Wal Ihsane, 'frères' musulmans... ou ennemis ?

Maroc : le PJD et Al Adl Wal Ihsane, "frères" musulmans... ou ennemis ?

Ils se disputent depuis trente ans le leadership du mouvement islamiste au Maroc. Aujourd'hui, le PJD et Al Adl Wal Ihsane s'affrontent dans un tout autre contexte.[...]

Maroc : rechute alcoolique

Maroc : rechute alcoolique

Le gouvernement Benkirane veut durcir la législation concernant la publicité autour de l'alcool et sa visibilité dans l'espace public.[...]

Maroc : augmentation du prix de l'essence, les tensions sociales menacent

Maroc : augmentation du prix de l'essence, les tensions sociales menacent

Le prix du carburant au Maroc a connu une importante augmentation samedi 2 juin. Cette hausse alimente la grogne sociale et affaiblit la popularité du jeune gouvernement islamiste d’Abdelilah Benkirane.[...]

Maroc : Mohammed VI lance le chantier de la réforme de la justice

Maroc : Mohammed VI lance le chantier de la réforme de la justice

Au Maroc, le Printemps arabe prend la forme d'une course de fond menée par le roi Mohammed VI. En inaugurant une haute instance chargée d'émettre ses recommandations sur la mise en oeuvre de la réforme de la justice, en gestation dans la nouvelle Constitution de 2011, le souverain répond à une forte demande des Marocains.[...]

Maroc : surchauffe cathodique

Maroc : surchauffe cathodique

La réforme de l'audiovisuel décidée par le gouvernement marocain à majorité islamiste suscite la controverse. Y compris dans ses propres rangs.[...]

Maroc : adaptation réussie pour Abdelilah Benkirane

Maroc : adaptation réussie pour Abdelilah Benkirane

Il jure n'avoir rien changé, mais le chef du gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane, a pris ses marques, épaulé par des collaborateurs dévoués et une administration bienveillante.[...]

Maroc : Mohammed VI-Benkirane, jours tranquilles à Rabat

Maroc : Mohammed VI-Benkirane, jours tranquilles à Rabat

Plus de trois mois après la nomination de son cabinet, le chef du gouvernement islamiste, Abdelilah Benkirane, est à l'épreuve du pouvoir, qu'il partage en bonne intelligence avec le roi Mohammed VI, en évitant soigneusement d'engager le moindre bras de fer.[...]

Le Polisario aux funérailles de Ben Bella, Alger frôle l'incident diplomatique avec le Maroc

Le Polisario aux funérailles de Ben Bella, Alger frôle l'incident diplomatique avec le Maroc

L'épineuse question sahraouie, qui empoisonne les relations entre Alger et Rabat depuis près de 40 ans, a ressurgi lors des obsèques d’Ahmed Ben Bella, vendredi 13 avril. Outrée de voir que le dirigeant du Polisario, Mohamed Abdelaziz, avait rang de chef d’État, la délégation marocaine s’est retirée précipitamment.[...]

Algérie : obsèques nationales et pluvieuses pour Ahmed Ben Bella

Algérie : obsèques nationales et pluvieuses pour Ahmed Ben Bella

Le vendredi 13 avril, vers 14 heures, le premier président algérien a été enterré à Alger. Sous une météo capricieuse, avec des voisins présents et des lointains absents.[...]

Maroc : vers une réglementation du droit de grève

Maroc : vers une réglementation du droit de grève

Les Marocains sont exaspérés par les mouvements sociaux qui paralysent régulièrement les services publics. Un contexte favorable pour le gouvernement Benkirane, qui souhaite  promulguer une loi organique réglementant le droit de grève.[...]

Maroc : le gouvernement Benkirane face à la crise économique

Maroc : le gouvernement Benkirane face à la crise économique

Les prévisions de croissance de l’économie marocaine ont une nouvelle fois été revues à la baisse, selon le dernier rapport de la Banque du Maroc. Des difficultés en perspective auxquelles doit faire face le gouvernement de Abdelilah Benkirane.[...]

Maroc - UE : le président du Parlement européen à Casablanca pour l'UPM

Maroc - UE : le président du Parlement européen à Casablanca pour l'UPM

Le président du Parlement européen, Martin Schulz, était à Casablanca les 24 et 25 mars pour assister à une session de l’Assemblée parlementaire de l’Union pour la Méditerranée (UPM). À l’ordre du jour : la coopération dans la lutte contre le terrorisme et l’immigration clandestine et le [...]

Maroc : Aubry prépare le terrain avec les Français du royaume

Maroc : Aubry prépare le terrain avec les Français du royaume

La première secrétaire du Parti socialiste a porté la parole du candidat François Hollande devant les Français du royaume. Et noué des contacts précieux dans la perspective de l'alternance.[...]

Affaire Amina Filali : le bras de fer est engagé au Maroc

Affaire Amina Filali : le bras de fer est engagé au Maroc

Suite à la vive émotion suscitée par le suicide de la jeune Amina Filali, obligée d’épouser son violeur, les féministes marocaines et la communauté internationale pressent Abdelilah Benkirane de réformer rapidement le code pénal. Le chef du gouvernement le fera sans doute, mais pas à n'importe quelle condition. Et sans[...]

Maroc : pour Abdelilah Benkirane, l'heure des islamistes algériens a sonné

Maroc : pour Abdelilah Benkirane, l'heure des islamistes algériens a sonné

Dans une interview accordée mardi 13 mars à un site internet algérien, le chef du gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane, s’est exprimé sur sa vision de l'avenir politique commun de l'Algérie et du Maroc.[...]

Maroc : une jeune fille se suicide pour échapper au mariage avec son violeur

Maroc : une jeune fille se suicide pour échapper au mariage avec son violeur

Un tribunal de Larache a prononcé le mariage d'une Marocaine de 16 ans avec l'homme qui l'avait violée. Une décision rendue possible par la réconciliation des familles de la victime et du coupable. La jeune fille s'est suicidée.[...]

Maroc : touche pas à Mawazine !

Maroc : touche pas à Mawazine !

L'attaque du ministre islamiste Lahbib Choubani contre le festival Mawazine nourrit l'inquiétude d'une partie de l'opinion marocaine.[...]

Maroc : Abdelilah Benkirane soigne ses relations avec le patronat

Maroc : Abdelilah Benkirane soigne ses relations avec le patronat

Dans le cadre de la signature d'un mémorandum d'entente avec la confédération patronale CGEM, le Premier ministre marocain Abdelilah Benkirane s'est livré à un discours résolument favorable à la libre entreprise.[...]

Maroc : génération 20 février

Maroc : génération 20 février

Il y a un an, des milliers de jeunes Marocains battaient le pavé aux cris de "liberté, dignité, justice sociale". Depuis, le nombre de fidèles au Mouvement du 20 février a décru, mais leurs slogans sont restés dans tous les esprits.[...]

Maroc : la sécurité au coeur de la visite d'Hillary Clinton au Maroc

Maroc : la sécurité au coeur de la visite d'Hillary Clinton au Maroc

La secrétaire d’État américaine Hillary Clinton était au Maroc le dimanche 26 février pour la dernière visite de sa tournée maghrebine. Elle a rencontré son homologue afin d’évoquer la situation sécuritaire au Sahel.[...]

Bouteflika, Jebali, Benkirane... la tournée de Hillary Clinton au Maghreb affiche 'complet'

Bouteflika, Jebali, Benkirane... la tournée de Hillary Clinton au Maghreb affiche "complet"

Hillary Clinton se met à l’heure africaine. De Londres jeudi, où elle participera à un sommet sur la paix en Somalie, la secrétaire d’État américaine se rendra en Tunisie, en Algérie, où elle rencontrera Abdelaziz Bouteflika, puis au Maroc. Au programme : le Printemps arabe, la Syrie, le Sahara et, en ligne de mire,[...]

Maroc : le Mouvement du 20 février fête son premier anniversaire

Maroc : le Mouvement du 20 février fête son premier anniversaire

Le Mouvement du 20 février a fêté ce dimanche son premier anniversaire au Maroc. Invité à dialoguer avec le gouvernement, il n'a pour l'instant pas répondu positivement par crainte d'une manipulation du Makhzen.[...]

Maroc : RNI, PAM, USFP... trois partis pour une opposition à bâtir

Maroc : RNI, PAM, USFP... trois partis pour une opposition à bâtir

Grands perdants des législatives marocaines du 25 novembre, le RNI, le PAM et l'USFP se retrouvent dans l'opposition face à la coalition au pouvoir. Peuvent-ils s'entendre ?[...]

Tunisie : Moncef Marzouki au Maroc pour promouvoir une union maghrébine

Tunisie : Moncef Marzouki au Maroc pour promouvoir une union maghrébine

Le président tunisien Moncef Marzouki a démarré mercredi 8 février sa tournée maghrébine par une visite au Maroc, où il a pu rencontrer le souverain et le Premier ministre. Au menu des discussions : la relance de l’Union du Maghreb arabe, restée lettre morte depuis sa création en 1989.[...]

Tunisie : Moncef Marzouki en tournée au Maroc, en Mauritanie et en Algérie

Tunisie : Moncef Marzouki en tournée au Maroc, en Mauritanie et en Algérie

Le président tunisien Moncef Marzouki entame mercredi 8 février une tournée de six jours au Maroc, en Mauritanie et en Algérie dans le but de "réanimer l'UMA et discuter des possibilités de réunir un sommet que la Tunisie se propose d'accueillir".[...]

Algérie - Maroc : et s'ils s'entendaient ?

Algérie - Maroc : et s'ils s'entendaient ?

Après la visite-surprise à Alger du chef de la diplomatie marocaine, la discorde entre les deux voisins du Maghreb apparaît plus que jamais comme une aberration politique, économique et humaine. Enquête sur un incroyable gâchis.[...]

Maroc : Abdelilah Abdelilah Benkirane à l'épreuve du pouvoir

Maroc : Abdelilah Abdelilah Benkirane à l'épreuve du pouvoir

Présentant son programme d'action devant le Parlement, le 19 janvier, le Premier ministre marocain, Abdelilah Benkirane, a déjà rompu avec son style de tribun. Converti au pragmatisme, il essuie ses premières critiques...[...]

Maroc - Algérie : Rabat et Alger se préparent à une réconciliation au nom du Maghreb

Maroc - Algérie : Rabat et Alger se préparent à une réconciliation au nom du Maghreb

Le Maroc et l'Algérie se préparent à se réconcilier après une brouille de plus de deux décennies, les deux pays ayant annoncé vendredi une visite officielle à Alger le 23 janvier du ministre marocain des Affaires étrangères, Saad Eddine Othmani.[...]

Maroc : deux chômeurs tentent de s'immoler par le feu

Maroc : deux chômeurs tentent de s'immoler par le feu

Deux jeunes Marocains au chômage ont tenté de s'immoler par le feu mercredi à Rabat et sont à l'hôpital à Casablanca, mais ils "sont hors de danger", a appris l'AFP vendredi de source hospitalière.[...]

Maroc - Tunisie : les islamistes sauront-ils rassurer ?

Maroc - Tunisie : les islamistes sauront-ils rassurer ?

Afin de gagner la confiance des investisseurs, les partis islamistes arrivés au pouvoir au Maroc et en Tunisie jouent la continuité.[...]

Maroc : l'ambitieux programme du gouvernement Benkirane

Maroc : l'ambitieux programme du gouvernement Benkirane

Devant le Parlement, le nouveau Premier ministre marocain Abdelilah Benkirane a présenté le programme de son équipe, jeudi 19 janvier. Le gouvernement prévoit un taux de croissance de 5,5% pour les quatre années à venir et entend faire de la réduction des inégalités et de la lutte contre la corruption et sociales ses[...]

Maroc : Benkirane présente sa déclaration gouvernementale au Parlement

Maroc : Benkirane présente sa déclaration gouvernementale au Parlement

Nommé le 3 janvier par le roi du Maroc Mohammed VI, le gouvernement de Abdelilah Benkirane (PJD) n'est pas encore réellement entré en fonctions. Il ne sera investi qu'après avoir présenté sa déclaration de politique générale devant le Parlement et obtenu de ce dernier un vote de confiance. Une séance programmée le jeudi[...]

Maroc : les coulisses de la formation du gouvernement de Benkirane

Maroc : les coulisses de la formation du gouvernement de Benkirane

Trente-cinq jours de tractations en coulisses avec plusieurs formations politiques avant l'assentiment de Mohammed VI… Voici comment l'islamiste Abdelilah Benkirane a formé le gouvernement marocain.[...]

Maroc : les ministres islamistes 'doivent faire face' aux proches du palais, selon la presse

Maroc : les ministres islamistes "doivent faire face" aux proches du palais, selon la presse

Le gouvernement marocain dirigé par l'islamiste Abdelilah Benkirane, nommé mardi dernier par le roi Mohammed VI, doit "faire face" aux ministres proches du palais qui constituent un "gouvernement de l'ombre", selon des journaux parus samedi.[...]

Maroc : et le gouvernement fut, dans la continuité

Maroc : et le gouvernement fut, dans la continuité

Le Premier ministre Abdelilah Benkirane a réussi à former son gouvernement, qui a été nommé le 2 janvier par le roi du Maroc Mohammed VI. Le PJD, l'Istiqlal, le MP et le PPS y occupent des postes clés, mais le dispositif reste verrouillé par des techniciens et plusieurs ministres non partisans sont reconduits. Analyse.[...]

Maroc : la liste du nouveau gouvernement enfin dévoilée

Maroc : la liste du nouveau gouvernement enfin dévoilée

La nouvelle équipe gouvernementale a été désignée mardi par le roi du Maroc Mohammed VI. Comme prévu, elle sera dirigée par le chef du parti islamiste Justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, dont le parti remporte douze protefeuilles sur trente.[...]

Maroc : une élite peut en cacher une autre

Maroc : une élite peut en cacher une autre

Consciente de l’autisme de ses représentants politiques traditionnels, une partie de la bourgeoisie marocaine a choisi de voter pour les islamistes du PJD, dont le profil n’est plus si éloigné du sien. Enquête.[...]

Maroc : des milliers de personnes manifestent pour plus de réformes

Maroc : des milliers de personnes manifestent pour plus de réformes

Plusieurs miliers de personnes ont manifesté dimanche 25 novembre dans les rues de Rabat et de Casablanca. Répondant à l'appel du Mouvement du 20 février, ces Marocains sont descendus dans la rue pour réclamer des réformes politiques plus profondes et une plus grande justice sociale.[...]

Maroc : Abdelilah Benkirane, un islamiste ultracathodique

Maroc : Abdelilah Benkirane, un islamiste ultracathodique

Interviews télé, conférences de presse… Le nouveau Premier ministre marocain, Abdelilah Benkirane, multiplie les interventions médiatiques.[...]

Maroc : Fouad Ali El Himma dans un cabinet royal XXL

Maroc : Fouad Ali El Himma dans un cabinet royal XXL

Depuis la réforme de la Constitution, le roi du Maroc Mohammed VI étoffe son équipe de conseillers. Fouad Ali El Himma apparaît comme la pièce centrale de ce dispositif.[...]

Lahcen Daoudi : 'Le prochain gouvernement marocain sera un gouvernement de sacrifices'

Lahcen Daoudi : "Le prochain gouvernement marocain sera un gouvernement de sacrifices"

Le Parti de la justice et du développement est le grand gagnant des législatives. Infrastructures, investissements, fiscalité… Le numéro trois de la formation islamiste modérée présente son programme économique.[...]

Maroc : Abdelilah Benkirane, un Premier ministre 'normal'

Maroc : Abdelilah Benkirane, un Premier ministre "normal"

Depuis 2008, Abdelilah Benkirane n’avait qu’une obsession : faire du PJD un parti comme les autres au Maroc. Mission accomplie.[...]

Maroc : la marche verte du PJD

Maroc : la marche verte du PJD

Prévisible mais inédite, l’arrivée aux affaires des islamistes marocains soulève un certain nombre de questions. Scénarios d’un changement.[...]

Maroc : les islamistes de Sa Majesté

Maroc : les islamistes de Sa Majesté

Après sa victoire aux législatives du 25 novembre, le parti d’Abdelilah Benkirane, nommé chef du gouvernement par le roi Mohammed VI, est désormais au pied du mur. Et sera attendu au tournant par les Marocains en matière de justice sociale et de lutte contre le chômage.[...]

Maroc : Benkirane et le PJD aux portes du pouvoir

Maroc : Benkirane et le PJD aux portes du pouvoir

Dans son n°2656 en kiosques du 4 au 10 décembre, Jeune Afrique consacre un dossier de six pages à la victoire des islamistes du Parti de la justice et du développement (PJD) aux élections législatives du 25 novembre dernier. Petit aperçu.[...]

Maroc : difficiles tractations pour former un gouvernement autour du PJD

Maroc : difficiles tractations pour former un gouvernement autour du PJD

Le Premier ministre Abdelilah Benkirane cherche à nouer des alliances politiques pour obtenir la majorité au Parlement et former un gouvernement. Sa formation, le Parti de la Justice et du développement (PJD, islamiste), négocie notamment avec l’Istiqlal et l'Union socialiste des forces populaires (USFP). Mais rien n'est joué d'avance.[...]

Maroc : négociations en vue de la formation du nouveau gouvernement

Maroc : négociations en vue de la formation du nouveau gouvernement

Après la nomination d’Abdelilah Benkirane comme Premier ministre par le roi Mohammed VI, le plus difficile reste à faire pour le PJD : former un gouvernement. Et relever les défis du pouvoir.[...]

Maroc : Mohammed VI nomme Abdelilah Benkirane Premier ministre

Maroc : Mohammed VI nomme Abdelilah Benkirane Premier ministre

Le roi Mohammed VI a nommé le chef du PJD Abdelilah Benkirane Premier ministre ce mardi 29 novembre. Le nouveau chef de gouvernement a prêté serment devant son souverain lors d'une audience à Midelt.[...]

Maroc : Mohammed VI reçoit Benkirane à Midelt après la victoire du PJD aux législatives

Maroc : Mohammed VI reçoit Benkirane à Midelt après la victoire du PJD aux législatives

Abdelilah Benkirane, le leader du parti islamiste, rencontre le roi Mohammed VI ce mardi 29 novembre à Midelt. Le roi du Maroc pourrait le nommer Premier ministre.[...]

Maroc - Législatives : après la victoire du PJD, Benkirane vise la Primature

Maroc - Législatives : après la victoire du PJD, Benkirane vise la Primature

En remportant plus du quart des sièges de députés lors des législatives anticipées du 25 novembre, les islamistes marocains du PJD accèdent pour la première fois au pouvoir. Mais pour gouverner, leur secrétaire général Abdelilah Benkirane doit obligatoirement trouver un compromis avec d'autres partis, notamment l'Istiqlal et[...]

Législatives marocaines : résultats définitifs attendus, les islamistes modérés aux portes du pouvoir

Législatives marocaines : résultats définitifs attendus, les islamistes modérés aux portes du pouvoir

Les Marocains attendaient dimanche les résultats définitifs des élections législatives devant confirmer la large victoire des islamistes modérés qui, pour la première fois dans l'histoire moderne du pays, devraient accéder au gouvernement et le diriger.[...]

Législatives marocaines : le PJD en tête, prêt à former un gouvernement de coalition

Législatives marocaines : le PJD en tête, prêt à former un gouvernement de coalition

Les islamistes modérés étaient en voie samedi de remporter les législatives au Maroc pour la première fois de l'histoire du royaume chérifien et se sont dits prêts à former un gouvernement de coalition.[...]

Législatives marocaines : le PJD obtient 20% des sièges selon des résultats partiels

Législatives marocaines : le PJD obtient 20% des sièges selon des résultats partiels

Les islamistes du Parti justice et développement (PJD) sont en tête des législatives de vendredi avec 80 sièges, selon des résultats partiels annoncés samedi par le ministre marocain de l'Intérieur Taib Cherkaoui.[...]

Maroc - Législatives : dans l'attente des résultats

Maroc - Législatives : dans l'attente des résultats

Vendredi 25 novembre au Maroc, quelque 13 millions d'électeurs ont été invités à élire leurs 395 députés. Principal enjeu de ces premières législatives depuis la nouvelle Constitution : le taux de participation. Reportage de notre envoyé spécial.[...]

PJD : un Front national marocain

Peut-on gouverner avec le Parti de la justice et du développement (PJD) ? La question se pose aujourd’hui à tous les démocrates marocains à six semaines d’élections législatives que les islamistes dits modérés du parti d’Abdelilah Benkirane se disent déterminés à remporter. Un peu comme si en[...]

Maroc : pourquoi le PJD fait peur

Maroc : pourquoi le PJD fait peur

À un mois des élections législatives, l’hypothèse d’une victoire du Parti de la justice et du développement (PJD) cristallise l’attention de toute la classe politique du Maroc. Et suscite l’inquiétude.[...]

Maroc : Women's Tribune, elles veulent tout savoir !

Maroc : Women's Tribune, elles veulent tout savoir !

Après le PJD, plusieurs partis politiques marocains ont répondu présent à l'invitation de Fathia Bennis, qui anime une association marocaine de femmes, Women's Tribune. Objectif de ces rencontres : dialoguer au sujet des prochaines législatives.[...]

Maroc : Abdelilah Benkirane, un homme qui sait parler aux femmes ?

Maroc : Abdelilah Benkirane, un homme qui sait parler aux femmes ?

À la mi-septembre, le secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD), Abdelilah Benkirane, s'est exprimé devant un parterre du Women’s Tribune, une association féministe marocaine. Et ses propos n'ont pas laissé les convives indifférentes. Récit.[...]

Maroc : que valent les partis ?

Maroc : que valent les partis ?

Depuis l’adoption de la nouvelle Constitution, la classe politique marocaine a les yeux rivés sur les élections législatives anticipées, prévues le 25 novembre. Tour d’horizon des principales forces en présence.[...]

Manifestation contre une enquête internationale sur le Sahara occidental

Manifestation contre une enquête internationale sur le Sahara occidental

De nombreux Marocains ont défilé pour protester contre la demande du Parlement européen, qui souhaite une enquête internationale sur les récents événements survenus près de Laayoune, au Sahara occidental.[...]

La dernière de Shrek

La dernière de Shrek

Le chef du groupe parlementaire du PJD, Mustapha Ramid, a annoncé sa démission de la Chambre des représentants... pour y renoncer trois jours plus tard. Bizarre.[...]

L'Istiqlal se cabre

La perspective d’une possible alliance entre l’Union socialiste des forces populaires (USFP) et le Parti Authenticité et Modernité (PAM) inquiète l’Istiqlal (voir p. 18). Le 5 janvier, son leader, le Premier ministre Abbas El Fassi, a reçu une délégation du Parti de la justice et du développement (PJD, islamiste) conduite[...]

Voir tous les dossiers
Flux RSS Jeune Afrique - Tenez-vous au courant des derniers articles publiés en souscrivant au fil d'information RSS de Jeune Afrique - En savoir plus