mot cléRésultat par mot clé:Rached Ghannouchi

Tunisie : ce que Ghannouchi a dit à Washington

Tunisie : ce que Ghannouchi a dit à Washington

Lors de sa visite à Washington, début octobre, le leader islamiste tunisien Rached Ghannouchi, patron d'Ennahdha, a rencontré des membres du Congrès et de l'administration américaine.[...]

L'AKP de Recep Tayyip Erdogan, un modèle pour Ennahdha ?

L'AKP de Recep Tayyip Erdogan, un modèle pour Ennahdha ?

Depuis sa légalisation, en 2011, Ennahdha invoque le référentiel turc à l'envi. Comme pour lisser un peu plus son image.[...]

Tunisie : le marché que les Algériens ont proposé à Ghannouchi

Tunisie : le marché que les Algériens ont proposé à Ghannouchi

Lors de sa visite à Alger, fin août, Rached Ghannouchi se serait vu proposer un marché. Une aide de l'Agérie à la Tunisie après les élections d'octobre où le parti du leader islamiste, Ennahdha, part favori, en échange d'une coopération dans la lutte contre le jihad dans la région.[...]

Élections en Tunisie : Ennahdha ne vise que la présidence... du Parlement

Élections en Tunisie : Ennahdha ne vise que la présidence... du Parlement

Selon les proches de Ghannouchi, la formation islamiste tunisienne Ennahdha ne convoite pas la présidence de la République. Et concentre ses forces sur celle du Parlement, vrai centre du pouvoir.[...]

Présidentielle tunisienne : ils y pensent tous les matins en se rasant...

Présidentielle tunisienne : ils y pensent tous les matins en se rasant...

Prévue en principe avant la fin de l'année, l'élection présidentielle tunisienne obsède les états-majors des partis politiques. Qui ont lancé les grandes manoeuvres. Paysage avant la bataille.[...]

Les 50 influents : Rached Ghannouchi, président d'Ennahdha

Les 50 influents : Rached Ghannouchi, président d'Ennahdha

Qui sont les hommes et femmes du continent qui, dans leur domaine, font autorité à l'échelle planétaire ? Voici la sélection de "Jeune Afrique".[...]

Tunisie - Rached Ghannouchi : moi, diplomate

Tunisie - Rached Ghannouchi : moi, diplomate

Fort de ses nombreux contacts noués dans le monde arabe, le leader islamiste tunisien se rêve en médiateur sur la scène politique libyenne.[...]

Tunisie : en chute dans les sondages, Ennahdha met de l'eau dans son thé

Tunisie : en chute dans les sondages, Ennahdha met de l'eau dans son thé

Après s'être assuré une sortie honorable en quittant volontairement le gouvernement, le parti islamiste tunisien Ennahdha ne ménage pas ses efforts pour se refaire une virginité, avec, en ligne de mire, les prochaines élections.[...]

La grande débâcle des Frères musulmans

La grande débâcle des Frères musulmans

Grands bénéficiaires du Printemps arabe, les islamistes ont cru aux lendemains qui chantent. Las, partout où ils ont conquis le pouvoir, l'expérience a tourné au fiasco. Incapable de convaincre de sa capacité à gouverner, la confrérie rejoint donc son élément naturel : l'opposition. Quitte à entrer, comme[...]

Prudence en Tunisie après la désignation du nouveau Premier ministre Mehdi Jomaâ

Prudence en Tunisie après la désignation du nouveau Premier ministre Mehdi Jomaâ

L'accord arraché à la dernière minute sur le nom du nouveau Premier ministre, Mehdi Jomaâ, a suscité dimanche un mélange de soulagement et d'appréhension en Tunisie. [...]

Tunisie : le dialogue national à bout de souffle

Tunisie : le dialogue national à bout de souffle

Samedi 14 à midi, l’ultimatum donné aux partis politiques par le quartet conduisant le dialogue national (UGTT, Utica, LTDH et Ordre des avocats) arrive à échéance. Soit la Tunisie a un nouveau chef de gouvernement, soit elle demeure dans l'impasse.[...]

Tunisie : ce que vaut vraiment l'armée

Tunisie : ce que vaut vraiment l'armée

Attaque de l'ambassade américaine par les salafistes, attentat de Sousse, lutte contre les jihadistes dans le mont Chaambi... Les militaires font face à de nouvelles menaces. Si la valeur de ses hommes n'est pas remise en question, la Grande Muette est pour l'heure fragilisée par les atermoiements politiques et le manque de moyens adéquats.[...]

En Tunisie, le temps passe mais la crise politique perdure

En Tunisie, le temps passe mais la crise politique perdure

L'incertitude était totale mardi, en Tunisie, sur les possibilités de sortie de la profonde crise politique dans laquelle le pays est enfoncé depuis plusieurs mois. Les islamistes d'Ennahdha au pouvoir et leurs opposants se rejettent la responsabilité de l'échec des pourparlers pour désigner un nouveau Premier ministre.[...]

Mustapha Kamel Nabli : le compte est bon

Issus de la société civile, de la classe politique ou du monde des médias, ils auront marqué, par leur action ou par leur influence, la transition démocratique amorcée au lendemain de l'élection de la Constituante, il y a tout juste deux ans. Parmi eux, Mustapha Kamel Nabli.[...]

Haythem el-Mekki : pamphlétaire en chaîne

Haythem el-Mekki : pamphlétaire en chaîne

Issus de la société civile, de la classe politique ou du monde des médias, ils auront marqué, par leur action ou par leur influence, la transition démocratique amorcée au lendemain de l'élection de la Constituante, il y a tout juste deux ans. Parmi eux, Haythem el-Mekki.[...]

Samir Taïeb, l'homme engagé

Malgré l'échec relatif des formations de gauche aux élections du 23 octobre 2011, le porte-parole d'Al-Massar (né de la fusion de trois partis progressistes, dont Ettajdid) est aujourd'hui une voix qui compte. Pondéré, Samir Taïeb, 55 ans, a beaucoup gagné en crédibilité grâce à un discours[...]

Kaïs Saïed, la vigie

Kaïs Saïed, la vigie

Issus de la société civile, de la classe politique ou du monde des médias, ils auront marqué, par leur action ou par leur influence, la transition démocratique amorcée au lendemain de l'élection de la Constituante, il y a tout juste deux ans. Parmi eux, Kaïs Saïed.[...]

Oum Zied, l'indignée

Issus de la société civile, de la classe politique ou du monde des médias, ils auront marqué, par leur action ou par leur influence, la transition démocratique amorcée au lendemain de l'élection de la Constituante, il y a tout juste deux ans. Parmi eux, Oum Zied.[...]

Sofiane Ben Farhat, trublion cathodique

Sofiane Ben Farhat, trublion cathodique

Issus de la société civile, de la classe politique ou du monde des médias, ils auront marqué, par leur action ou par leur influence, la transition démocratique amorcée au lendemain de l'élection de la Constituante, il y a tout juste deux ans. Parmi eux, Sofiane Ben Farhat.[...]

Tunisie : Recoba, barbouze connection

Tunisie : Recoba, barbouze connection

Issus de la société civile, de la classe politique ou du monde des médias, ils auront marqué, par leur action ou par leur influence, la transition démocratique amorcée au lendemain de l'élection de la Constituante, il y a tout juste deux ans. Parmi eux, Mohamed Amine Akid, le meneur des Ligues de protection de la révolution[...]

Yadh Ben Achour, l'autorité morale tunisienne

Issus de la société civile, de la classe politique ou du monde des médias, ils auront marqué, par leur action ou par leur influence, la transition démocratique amorcée au lendemain de l'élection de la Constituante, il y a tout juste deux ans. Parmi eux, Yadh Ben Achour.[...]

L'islam éclairé d'Férid el-Béji

Issus de la société civile, de la classe politique ou du monde des médias, ils auront marqué, par leur action ou par leur influence, la transition démocratique amorcée au lendemain de l'élection de la Constituante, il y a tout juste deux ans. Parmi eux, Férid el-Béji.[...]

Le site Marsad, un garde-fou en Tunisie

Lancé par l'association Al-Bawsala, que préside Amira Yahyaoui, fille du juge Mokhtar Yahyaoui, ex-opposant à Ben Ali, le site Marsad met à la disposition du grand public, grâce à une plateforme interactive en ligne, toutes les informations relatives à la Constituante. Les citoyens peuvent ainsi suivre presque en temps réel les[...]

Ghazi Mrabet : libertés fondamentales

Issus de la société civile, de la classe politique ou du monde des médias, ils auront marqué, par leur action ou par leur influence, la transition démocratique amorcée au lendemain de l'élection de la Constituante, il y a tout juste deux ans. Parmi eux, l'avocat Ghazi Mrabet.[...]

Rafaa Ben Achour : dans l'ombre de BCE

Issus de la société civile, de la classe politique ou du monde des médias, ils auront marqué, par leur action ou par leur influence, la transition démocratique amorcée au lendemain de l'élection de la Constituante, il y a tout juste deux ans. Parmi eux, Rafaa Ben Achour.[...]

Habib Ellouze : faucon en chef

"Rached Ghannouchi doit quitter la vie politique." C'est l'une des saillies chocs dont le constituant d'Ennahdha Habib Ellouze, 60 ans, connu pour être proche des milieux salafistes, est friand. Ses outrances et son jusqu'au-boutisme sont tels qu'ils obligent souvent sa propre formation à prendre ses distances. Membre du conseil consultatif d'Ennahdha, il[...]

Radhouane Masmoudi : jeteur de passerelles

Issus de la société civile, de la classe politique ou du monde des médias, ils auront marqué, par leur action ou par leur influence, la transition démocratique amorcée au lendemain de l'élection de la Constituante, il y a tout juste deux ans.[...]

Tunisie : Slim Riahi, 'Monsieur Bons Offices'

Tunisie : Slim Riahi, "Monsieur Bons Offices"

Issus de la société civile, de la classe politique ou du monde des médias, ils auront marqué, par leur action ou par leur influence, la transition démocratique amorcée au lendemain de l'élection de la Constituante, il y a tout juste deux ans. Parmi eux, Slim Riahi, le président de l'Union patriotique libre (UPL).[...]

Nejmeddine Hamrouni : le guetteur d'Ennahdha

Issus de la société civile, de la classe politique ou du monde des médias, ils auront marqué, par leur action ou par leur influence, la transition démocratique amorcée au lendemain de l'élection de la Constituante, il y a tout juste deux ans. Parmi eux, Nejmeddine Hamrouni le "guetteur de danger" d'Ennahdha.[...]

Abdellatif el-Mekki : l'ambitieux

Abdellatif el-Mekki : l'ambitieux

Issus de la société civile, de la classe politique ou du monde des médias, ils auront marqué, par leur action ou par leur influence, la transition démocratique amorcée au lendemain de l'élection de la Constituante, il y a tout juste deux ans. Parmi eux, Abdellatif el-Mekki, un ministre influent qui a des ambitions.[...]

UGTT-Utica-LTDH-Ordre des avocats, le carré d'as tunisien

UGTT-Utica-LTDH-Ordre des avocats, le carré d'as tunisien

Issus de la société civile, de la classe politique ou du monde des médias, ils auront marqué, par leur action ou par leur influence, la transition démocratique amorcée au lendemain de l'élection de la Constituante, il y a tout juste deux ans. Parmi eux, un quartet de choc - constitué de l'Union générale tunisienne[...]

Tunisie : le 'dialogue national' pour le changement de gouvernement débute mercredi

Tunisie : le "dialogue national" pour le changement de gouvernement débute mercredi

Le "dialogue national" destiné à sortir la Tunisie d'une profonde impasse politique et à préparer la démission du gouvernement dirigé par les islamistes d'Ennahda débutera mercredi, selon les médiateurs de la crise et l'opposition.[...]

Tunisie : des dirigeants exclus d'une cérémonie en hommage à deux gendarmes tués par des jihadistes

Tunisie : des dirigeants exclus d'une cérémonie en hommage à deux gendarmes tués par des jihadistes

Les dirigeants tunisiens ont été chassés vendredi par des manifestants d'un syndicat policier lors d'une cérémonie en hommage à deux gendarmes tués par un groupe armé, une action témoignant du malaise des forces luttant contre la mouvance jihadiste.[...]

Abou Iyadh : profession terroriste

Issus de la société civile, de la classe politique ou du monde des médias, ils auront marqué, par leur action ou par leur influence, la transition démocratique amorcée au lendemain de l'élection de la Constituante, il y a tout juste deux ans. Parmi eux, Abou Iyadh, le fondateur d'Ansar al-Charia.[...]

Tunisie : divisée, Ennahdha voit double

Tunisie : divisée, Ennahdha voit double

Les tensions entre "colombes" et "faucons" sont telles au sein d'Ennahdha qu'une éventuelle scission interne est à cranidre. En question : la sortie de crise institutionnelle et gouvernementale en Tunisie, mais aussi le projet global de la formation islamiste.[...]

Dialogue national : les mystères de Tunis

Dialogue national : les mystères de Tunis

Crises politique et économique, luttes de pouvoir et angoisses sociales... Depuis la révolution de 2011, le pays apprend la démocratie. S'il s'en sort plutôt mieux que ses voisins libyen et égyptien, il doit cependant rompre le statu quo à tout prix. Un article du J.A. n° 2751 (29/09-05/10).[...]

Soulagement et méfiance en Tunisie après l'engagement des islamistes de quitter le pouvoir

Soulagement et méfiance en Tunisie après l'engagement des islamistes de quitter le pouvoir

La promesse du parti islamiste tunisien Ennahdha, samedi, de céder la place à un gouvernement d'indépendants suscite un mélange de satisfaction et de méfiance parmi les observateurs et les membres de l'opposition. Certains craignent déjà des manœuvres pour dénaturer cet engagement.[...]

Tunisie : Ennahdha promet de quitter le pouvoir fin octobre

Tunisie : Ennahdha promet de quitter le pouvoir fin octobre

Le parti islamiste Ennahda qui dirige le gouvernement en Tunisie s'est engagé à quitter le pouvoir à la fin du mois d'octobre, en signant samedi avec l'opposition une feuille de route prévoyant la formation d'ici trois semaines d'un gouvernement d'indépendants.[...]

Essebsi et Ghannouchi, deux Tunisiens à Alger

Essebsi et Ghannouchi, deux Tunisiens à Alger

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a reçu successivement le chef du parti au pouvoir en Tunisie, Rached Ghannouchi, et son principal opposant, Béji Caïd Essebsi, le 10 septembre à Alger.[...]

Dialogue national en Tunisie : vers une cohabitation Nida Tounès - Ennahdha ?

Dialogue national en Tunisie : vers une cohabitation Nida Tounès - Ennahdha ?

Avec un dialogue national auquel n’adhère pas la troïka dirigeante, la sortie de crise politique en Tunisie est une nouvelle fois dans l'impasse. À ce stade, la seule solution qui émerge est celle d'une cohabitation au pouvoir entre Nida Tounès de Béji Caïd Essebsi et Ennahdha de Rached Ghannouchi.[...]

Tunisie : pour le meilleur, après le pire ?

La Tunisie traverse une crise sans précédent à tous les niveaux : politique, économique et social, sécuritaire, moral... En cette fin septembre, Tunis a la mine des très mauvais jours. La perplexité et les interrogations multiples liées aux lendemains forcément incertains d'une révolution aussi inattendue[...]

La vengeance de Rached Ghannouchi

La vengeance de Rached Ghannouchi

À l'occasion des funérailles d'Ahmed Bergaoui, le fils de l'ancien maire de Monastir, Rached Ghannouchi, le leader d'Ennahdha, parti au pouvoir en Tunisie, a démontré qu'il était décidément rancunier contre Habib Bourguiba, dont la mosquée portait le nom.[...]

Tunisie : Chourou, l'imprécateur

Tunisie : Chourou, l'imprécateur

Ses vingt années de captivité sous Ben Ali ont valu à Sadok Chourou un certain capital de sympathie. Qu'il a su mettre à profit.[...]

Tunisie - Ennahdha : vol au-dessus d'un nid de faucons

Tunisie - Ennahdha : vol au-dessus d'un nid de faucons

Traversée par plusieurs courants, l'instance décisionnelle d'Ennahdha (le Majlis el-Choura), au pouvoir en Tunise, est aujourd'hui dominée par l'aile dure, qui entérine par son vote les orientations du parti. Voyage au coeur d'une institution aussi secrète qu'influente.[...]

Les Frères musulmans se réorganisent

Les Frères musulmans se réorganisent

Après leur débâcle égyptienne, les Frères musulmans tentent de se réorganiser.[...]

Abdelaziz Bouteflika reçoit Rached Ghannouchi à Alger

Abdelaziz Bouteflika reçoit Rached Ghannouchi à Alger

Le président algérien a reçu, mardi, à Alger, Rached Ghannouchi, le chef du parti islamiste tunisien Ennahdha. C'est le premier dirigeant étranger reçu par Abdelaziz Bouteflika depuis son retour en Algérie.[...]

Le général tunisien Ali Seriati bientôt libre ?

Le général tunisien Ali Seriati bientôt libre ?

Alors que les négociations entre le parti au pouvoir, Ennahdha, et l'opposition n'ont toujours pas accouché de plan de sortie de crise clair, la réconciliation nationale continue de s'opérer, tant bien que mal, dans l'ombre. Le clan de l'ancien président Zine el-Abidine Ben Ali en profite.[...]

Tunisiens malgré tout

J'aurais bien voulu vous envoyer de bons baisers de Tunis, comme chaque été. Hélas ! Rien n'est plus comme avant dans mon pays. Dès l'aéroport, j'ai l'impression d'atterrir dans un coin du Pakistan. Les barbes et les voiles ont remplacé le touriste européen. Les mises à l'afghane me font saisir le sens de cette phrase de l'ex-ministre[...]

Tunisie : 'Ennahdha, dégage !'

Tunisie : "Ennahdha, dégage !"

Pendant que les islamistes au pouvoir en Tunisie détaillent leurs propositions pour sortir de la crise politique, l’opposition déroule le compte à rebours de sa “semaine du départ”, depuis le 24 août.[...]

Tunisie : l'opposition lance une semaine de contestation

Tunisie : l'opposition lance une semaine de contestation

L'opposition tunisienne espère mobiliser samedi pour la manifestation lançant sa "semaine du départ" qui doit forcer le gouvernement dirigé par les islamistes d'Ennahda à la démission après un mois d'une impasse politique déclenchée par l'assassinat d'un opposant.[...]

Tunisie : l’opposition refuse la proposition de sortie de crise d’Ennahdha

Tunisie : l’opposition refuse la proposition de sortie de crise d’Ennahdha

Des représentants du FSN, la coalition d'opposition tunisienne, ont indiqué, vendredi 23 août, rejeter les propositions de sortie de crise d’Ennahdha. Le parti islamiste au pouvoir avait évoqué la veille une possible démission de son gouvernement, à l'issue de négociations avec l'UGTT.[...]

Tunisie : Ennahdha fait un pas vers la mise en place d'un gouvernement apolitique

Tunisie : Ennahdha fait un pas vers la mise en place d'un gouvernement apolitique

À la sortie d'une rencontre avec les représentants de l'UGTT, jeudi 22 août, Rached Ghannouchi, leader du parti islamiste Ennahdha, au pouvoir, a annoncé accepter le dialogue sur la base de l'initiative proposée par la centrale syndicale.[...]

Tunisie : reprise des négociations politiques sous l'égide de l'UGTT

Tunisie : reprise des négociations politiques sous l'égide de l'UGTT

Le puissant syndicat UGTT a repris, mercredi 21 août, sa médiation entre l'opposition et le parti islamiste Ennahdha, qui dirige le gouvernement. L'objectif est de trouver une issue à la crise politique dans laquelle le pays est enlisé depuis fin juillet.[...]

Que se sont dit Rached Ghannouchi et Béji Caïd Essebsi à Paris ?

Que se sont dit Rached Ghannouchi et Béji Caïd Essebsi à Paris ?

Rached Ghannouchi et Béji Caïd Essebsi, présidents des principales formations politiques tunisiennes, se sont rencontrés le 14 août, à Paris, en toute discrétion. Cette rencontre pourrait-elle participer à trouver la solution qui sortira le pays de la crise politique dans lequel il est plongé depuis l’assassinat de[...]

Tunisie : opposants et islamistes ont mené des pourparlers directs

Tunisie : opposants et islamistes ont mené des pourparlers directs

Les islamistes au pouvoir en Tunisie et leurs détracteurs ont reconnu dimanche pour la première fois avoir eu des pourparlers directs en secret, près d'un mois après le début d'une profonde crise politique déclenchée par l'assassinat d'un opposant.[...]

Tunisie : la crise s'enlise, l'UGTT hausse le ton

Tunisie : la crise s'enlise, l'UGTT hausse le ton

Le puissant syndicat UGTT a sommé jeudi les islamistes au pouvoir en Tunisie, mais aussi leurs détracteurs, de résoudre la crise politique déclenchée trois semaines plus tôt par l'assassinat d'un opposant, les deux camps persistants à rejeter leurs revendications respectives.[...]

Rached Ghannouchi : pas de démission du gouvernement, pas de dissolution de l'ANC

Rached Ghannouchi : pas de démission du gouvernement, pas de dissolution de l'ANC

Rached Ghannouchi, le chef du parti islamiste au pouvoir, a exclu, jeudi 15 août, une démission du gouvernement tunisien et a rejeté la dissolution de la Constituante, qualifiant "d'anarchistes" ces revendications de l'opposition. Cette dernière ne décolère pas depuis l'assassinat de Mohamed Brahmi, il y a trois semaines.[...]

Tunisie : l'UGTT ne cède pas face aux islamistes

Tunisie : l'UGTT ne cède pas face aux islamistes

Le secrétaire général du puissant syndicat UGTT, Houcine Abassi, s'est longuement entretenu avec le chef d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, lundi 12 août. Sans parvenir à rapprocher les positions du parti islamiste et de l'opposition.[...]

Tunisie : pourparlers lundi entre islamistes et un puissant syndicat

Tunisie : pourparlers lundi entre islamistes et un puissant syndicat

Le chef du parti islamiste Ennahdha au pouvoir en Tunisie et celui du puissant syndicat UGTT se rencontreront lundi pour des pourparlers, en pleine crise politique déclenchée par l'assassinat d'un opposant fin juillet, a indiqué la centrale syndicale.[...]

Tunisie : Ennahdha favorable à un 'gouvernement d'union nationale'

Tunisie : Ennahdha favorable à un "gouvernement d'union nationale"

Ennahdha, parti islamiste au pouvoir en Tunisie, a annoncé, mercredi 7 août, accepter la suspension de la Constituante et vouloir des pourparlers avec l’opposition. Une démarche d’ouverture qui intervient après une manifestation massive d'opposants et deux semaines d'une crise politique déclenchée par l'assassinat du député Mohamed[...]

Tunisie : Ennahdha accepte la suspension de la Constituante et appelle au dialogue politique

Tunisie : Ennahdha accepte la suspension de la Constituante et appelle au dialogue politique

Le parti islamiste Ennahdha, au pouvoir en Tunisie, a annoncé, mercredi 7 août, qu'il acceptait la suspension des travaux de la Constituante. La formation de Rached Ghannouchi appelle aussi à un dialogue avec ses adversaires pour aboutir à un gouvernement d'union nationale.[...]

Le blocage politique se poursuit en Tunisie

Le blocage politique se poursuit en Tunisie

Les détracteurs du gouvernement tunisien, dominé par les islamistes d'Ennahdha, continuaient de manifester, lundi 5 août, à Tunis. Aucune issue négociée à cette profonde crise politique n'est en vue pour le moment, six mois jour pour jour après l'assassinat de l'opposant Chokri Belaïd.[...]

Le gouvernement tunisien multiplie les opérations contre les jihadistes

Le gouvernement tunisien multiplie les opérations contre les jihadistes

Le gouvernement tunisien a multiplié les opérations policières contre les militants jihadistes ce week-end. Deux hommes, qui auraient été impliqués dans les assassinats des opposants Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, ont été arrêtés.[...]

Tunisie : l'opposition laïque met la pression sur le gouvernement

Tunisie : l'opposition laïque met la pression sur le gouvernement

L'opposition laïque en Tunisie réclame la dissolution de la Constituante et la démission du gouvernement islamiste après l'assassinat d'un député d'opposition.[...]

À l'école de Tamarod

À l'école de Tamarod

Depuis la chute du président Morsi, des mouvements populaires s'inspirant du Tamarod égyptien fleurissent en Syrie, en Tunisie, à Bahreïn... Leur objectif : faire aboutir les révolutions inachevées.[...]

Qatar, Printemps arabe et frénésie islamo-wahhabite

Frank Nouma est un journaliste indépendant.[...]

Hollande en Tunisie : les dossiers chauds d'une visite très attendue

Hollande en Tunisie : les dossiers chauds d'une visite très attendue

François Hollande effectue une visite d'État en Tunisie les jeudi 4 et vendredi 5 juillet. Ce voyage officiel, destiné à afficher le soutien français à la transition démocratique tunisienne, devrait se dérouler sans accroc. À moins que certains sujets sensibles ne viennent parasiter l'entente cordiale affichée par les deux[...]

Adel Fekih : 'Hollande a compris que c'était important de venir maintenant' en Tunisie

Adel Fekih : "Hollande a compris que c'était important de venir maintenant" en Tunisie

Après le Maroc et l'Algérie, le président français, François Hollande, effectue les 4 et 5 juillet sa première visite officielle en Tunisie. L'ambassadeur de ce pays en France, Adel Fekih, expose les enjeux de ce déplacement.[...]

Tunisie : vers un nouveau report de l'examen du projet de Constitution

Tunisie : vers un nouveau report de l'examen du projet de Constitution

L'examen du projet de Constitution tunisienne était prévu du 20 juin au 8 juillet. Mais il pourrait être encore reporté.[...]

Présidentielle tunisienne : Jebali tisse sa toile

Présidentielle tunisienne : Jebali tisse sa toile

L'anicen Premier ministre tunisien, Hamadi Jebali, passe beaucoup de temps à l'étranger. Un signe que le top départ de la course à la présidentielle est lancé ?[...]

Tunisie : Ghannouchi souhaite des élections générales avant la fin de l'année

Tunisie : Ghannouchi souhaite des élections générales avant la fin de l'année

Le chef du mouvement islamiste Ennahda, Rached Ghannouchi, au pouvoir en Tunisie, a dit souhaiter la tenue d'élections générales entre le 15 novembre et le 15 décembre dans un entretien publié dimanche 15 juin par un journal algérien.[...]

Dossier : à quoi joue le Qatar ?

Maniant pression et gros chèques, le Qatar cherche à peser sur la politique régionale en surfant sur son soutien au Printemps arabe. Une omniprésence qui le rend de moins en moins populaire. Maghreb : à quoi joue le Qatar ? Qatar : la raison du plus riche... est souvent la meilleure El Mili : "Le Qatar fait tout pour que la[...]

Maghreb : à quoi joue le Qatar ?

Maghreb : à quoi joue le Qatar ?

Maniant pression et gros chèques, le Qatar cherche à peser sur la politique régionale en surfant sur son soutien au Printemps arabe. Une omniprésence qui le rend de moins en moins populaire.[...]

Tunisie : recherche Constitution désespérément

Tunisie : recherche Constitution désespérément

Objet d'interminables discussions, le projet de Constitution tunisienne, qui en est à sa troisième version, ne fait toujours pas l'unanimité à l'Assemblée nationale constituante (ANC).[...]

Tunisie : que faire des salafistes ?

Tunisie : que faire des salafistes ?

Ils défient l'État, font fi de la loi et prônent ouvertement le jihad. Après bien des atermoiements, les autorités ont enfin décidé de sévir contre les membres d'Ansar el-Charia.[...]

Tunisie : interdit d'interdire ?

Tunisie : interdit d'interdire ?

Le projet de loi dit de "l’immunisation de la révolution" est censé protéger la Tunisie d'un retour des anciens de l'ère Ben Ali. Il présente pourtant quelques failles. Décryptage.[...]

Tunisie : les islamistes radicaux d'Ansar al-Charia défient le gouvernement

Tunisie : les islamistes radicaux d'Ansar al-Charia défient le gouvernement

La tension est à son comble entre les salafistes d'Ansar al-Charia et les autorités tunisiennes. Par la voix de son porte-parole, le mouvement islamiste radical a annoncé, jeudi 16 mai, qu'il maintenait son congrès annuel, prévu dimanche à Kairouan (centre), malgré l'interdiction annoncée la veille par le gouvernement.[...]

Tunisie : un officier de police assassiné par des jihadistes après une fatwa

Tunisie : un officier de police assassiné par des jihadistes après une fatwa

Rached Ghannouchi, chef du parti islamiste Ennahdha, a affirmé, mercredi 15 mai, que le commissaire de police dont le cadavre a été retrouvé début mai a été assassiné par des salafistes jihadistes sur la base d'une fatwa (décret religieux) de leur imam.[...]

Tunisie : le gouvernement interdit le rassemblement d'Ansar al-Charia

Tunisie : le gouvernement interdit le rassemblement d'Ansar al-Charia

Rached Ghannouchi, chef du parti islamiste Ennahdha au pouvoir, a annoncé que le gouvernement allait interdire le rassemblement de l'organisation salafiste jihadiste Ansar al-Charia dimanche à Kairouan.[...]

Tunisie : recrute candidats au paradis

Tunisie : recrute candidats au paradis

Proies faciles de marchands de religion sans scrupule, des apprentis jihadistes s'enrôlent pour combattre le régime syrien « impie ».[...]

Livre - Moncef Marzouki : 'Parler d'une Tunisie islamiste relève d'une imposture'

Livre - Moncef Marzouki : "Parler d'une Tunisie islamiste relève d'une imposture"

Les prochaines élections ne sont pas encore fixées en Tunisie, mais le chef de l’État, Moncef Marzouki, publie un essai aux tonalités préélectorales. "L’invention d’une démocratie, les leçons de l’expérience tunisienne" paraît jeudi 11 avril en France.[...]

Tunisie : les héritiers de Bourguiba ont le vent en poupe

Tunisie : les héritiers de Bourguiba ont le vent en poupe

Treize ans après la mort du père de l'indépendance, les héritiers du courant de pensée bourguibiste ont le vent en poupe. Au point d'être courtisés par leurs adversaires idéologiques.[...]

Tunisie : Rached Ghannouchi se prononce pour l'application de la peine de mort

Tunisie : Rached Ghannouchi se prononce pour l'application de la peine de mort

Dans un entretien accordé à la chaîne de télévision France 24, diffusé dans la soirée du 1er avril, le chef du parti islamiste Ennahdha, Rached Ghannouchi, s'est dit favorable à l'application de la peine de mort, la qualifiant de "loi naturelle". Aucune exécution n'a eu lieu en Tunisie depuis 1991.[...]

L'Afrique du Nord selon Mélenchon

L'Afrique du Nord selon Mélenchon

À peine rentré d'une tournée au Maghreb, le leader du Parti de gauche, natif de Tanger, rêve d'une vaste communauté euro-méditerranéenne. Et fustige pêle-mêle l'islamisme, le Front national et le social-libéralisme.[...]

Tunisie : lâcher de centaines de ballons à l'effigie de l'opposant Chokri Belaïd

Tunisie : lâcher de centaines de ballons à l'effigie de l'opposant Chokri Belaïd

Un millier de Tunisiens se sont rassemblés dimanche à Tunis pour un lâcher de centaines de ballons à l'effigie de l'opposant tunisien assassiné Chokri Belaïd, à l'issue d'un deuil de quarante jours, a constaté dimanche un photographe de l'AFP.[...]

Tunisie : quelques milliers de manifestants à Tunis en hommage à Chokri Belaïd

Tunisie : quelques milliers de manifestants à Tunis en hommage à Chokri Belaïd

Quelques milliers de personnes défilaient samedi à Tunis en scandant des slogans contre les islamistes au pouvoir pour marquer la fin d'un deuil de 40 jours après le meurtre de l'opposant Chokri Belaïd, un crime qui a exacerbé une crise politique et n'a pas été entièrement élucidé.[...]

Tunisie : vous avez dit "jasmin" ?

Griffonnée sur les murs, susurrée ou clamée, l'expression « vive Ben Ali ! » (sincère, cette fois) fait un retour en force un peu plus de deux ans après le début du Printemps arabe - qui s'est révélé être un automne -, déclenché en janvier 2011 par la[...]

La feuille de route des internautes de J.A. pour le gouvernement tunisien

La feuille de route des internautes de J.A. pour le gouvernement tunisien

Le nouveau gouvernement, formé dans la douleur par le Premier ministre Ali Larayedh, saura-t-il répondre aux attentes des Tunisiens ? Sur la base d'un sondage non représentatif auquel près de 600 d'entre vous ont participé, Jeune Afrique a dressé une feuille de route participative - et tout à fait indicative - pour le nouvel exécutif.[...]

Tunisie : le fait du cheikh

« Jeune Afrique nous insultait du temps de Ben Ali, touchait des subventions de sa part et continue de nous insulter aujourd'hui. Je ne sais pas au profit de qui. Je ne sais pas en faveur de qui. » Telle est la réponse de Rached Ghannouchi, dans un entretien à l'hebdomadaire français Le JDD, à la couverture que nous lui avons consacrée il y a[...]

Tunisie : les sondages confirment la baisse de popularité d'Ennahdha

Tunisie : les sondages confirment la baisse de popularité d'Ennahdha

Plusieurs sondages, dont le dernier publié le 1er mars par le cabinet Sigma Conseil, montrent que la cote du parti islamiste Ennahdha s'effrite. Tandis que celle de son principal rival, Nida Tounès, grimpe.[...]

Sondage : quelle feuille de route pour le gouvernement tunisien ?

Sondage : quelle feuille de route pour le gouvernement tunisien ?

Économie, sécurité, élections… Les chantiers du nouveau Premier ministre tunisien, Ali Laarayedh, sont immenses. Reste à établir les priorités de l’action gouvernementale. À travers un sondage, Jeune Afrique vous propose de définir vous-mêmes la feuille de route du nouvel exécutif. À vos clics ![...]

Gouvernement tunisien : Ennahdha renonce à quatre ministères régaliens

Gouvernement tunisien : Ennahdha renonce à quatre ministères régaliens

Après plus de huit mois de tractations, Ennahdha a finalement fait une concession importante aux autres partis de la troïka et de l'opposition. En renonçant à vouloir contrôler quatre ministères régaliens, qui devraient être confiés à des indépendants, Rached Ghannouchi ouvre ainsi la voie à un règlement de la[...]

Tunisie : ces nahdhaouis qui ont dit non

Tunisie : ces nahdhaouis qui ont dit non

Ulcérés par toute une série de dérives et par l'ambition dévorante de Rached Ghannouchi, ils ont claqué la porte du parti islamiste Ennahdha.[...]

Abdelfattah Mourou : 'Ce que fait Ennahdha est contraire à la démocratie'

Abdelfattah Mourou : "Ce que fait Ennahdha est contraire à la démocratie"

Le cofondateur et vice-président du mouvement islamiste Ennahdha ne mâche pas ses mots à l'égard de sa famille politique. Abdelfattah Mourou la tient tout simplement pour responsable de la crise. Interview.[...]

Rached Ghannouchi, l'homme qui a trahi la révolution tunisienne

Rached Ghannouchi, l'homme qui a trahi la révolution tunisienne

Le doute a longtemps plané, mais il n'est aujourd'hui plus permis. Le président d'Ennahdha n'a d'autre projet que l'instauration progressive d'une théocratie autoritaire en Tunisie, aux antipodes d'une authentique démocratie.[...]

Pour Ghannouchi, Valls a 'insulté' Tunisie

Pour Ghannouchi, Valls a "insulté" Tunisie

La France est "le pays qui comprend le moins l'islam et les Tunisiens", et ces derniers se sont sentis "insultés" par les propos du ministre français de l'Intérieur, Manuel Valls, évoquant "un fascime islamique", a déclaré le chef du parti islamiste tunisien Ennahda.[...]

Ali Laarayedh : 'Un gouvernement pour tous les Tunisiens et les Tunisiennes'

Ali Laarayedh : "Un gouvernement pour tous les Tunisiens et les Tunisiennes"

L'islamiste Ali Laarayedh, ancien ministre de l'Intérieur, a été nommé Premier ministre vendredi 22 février. Dans son premier discours, il a promis de former un cabinet dans lequel se retrouveront tous les "Tunisiens et les Tunisiennes", insistant notamment sur l'égalité des sexes.[...]

Tunisie : Ali Laarayedh nommé Premier ministre

Tunisie : Ali Laarayedh nommé Premier ministre

Le ministre de l’Intérieur sortant, Ali Laarayedh, a été désigné par son parti, Ennahdha, pour prendre la relève de Hamadi Jebali à la tête du gouvernement. Il a été officiellement nommé à ce poste vendredi 22 février à la mi-journée.[...]

Tunisie : Hamadi Jebali, une sortie par la grande porte

Tunisie : Hamadi Jebali, une sortie par la grande porte

Le Premier ministre démissionnaire, Hamadi Jebali, a décliné, jeudi 21 février, une offre de reconduction à la tête du gouvernement tunisien. Ennahdha a indiqué qu'il procédait à des consultations pour présenter un autre candidat islamiste à la primature.[...]

La Tunisie toujours dans l'impasse

La Tunisie toujours dans l'impasse

Les négociations entre Rached Ghannouchi et Moncef Marzouki ont repris de plus belle en Tunisie, au lendemain de la démission du Premier ministre, Hamadi Jebali. Objectif : sortir la Tunisie d'une crise gouvernementale qui dure depuis huit mois.[...]

Assassinat de Chokri Belaïd : l'électrochoc

Assassinat de Chokri Belaïd : l'électrochoc

L'assassinat de Chokri Belaïd aura rompu le fragile équilibre sur lequel reposait la troïka, conduit l'opposition à serrer les rangs et suscité une forte mobilisation populaire contre la violence.[...]

Tunisie : l'échec de Hamadi Jebali

Tunisie : l'échec de Hamadi Jebali

L’initiative de mise en place d’un gouvernement apolitique lancée par le chef de l’exécutif tunisien, Hamadi Jebali, a échoué. Mais la crise gouvernementale semble sur le point de se résoudre.[...]

Tunisie : Ghannouchi sans le masque

Tunisie : Ghannouchi sans le masque

Dans son numéro 2719, en kiosques du 17 au 23 février 2013, Jeune Afrique prend position contre le projet politique de Rached Ghannouchi. Celui, non avoué publiquement, de placer rapidement la Tunisie sous une dictature islamiste.[...]

Tunisie : Jebali reprend les négociations pour former le nouveau gouvernement

Tunisie : Jebali reprend les négociations pour former le nouveau gouvernement

Le Premier ministre tunisien Hamadi Jebali reprend, lundi 18 février, les tractations avec les partis politiques pour tenter de former un gouvernement de technocrates. En réponse, Ennahdha a une nouvelle fois répété son opposition à cette initiative. [...]

Tunisie : incertitude avant la reprise des contacts sur un nouveau cabinet

Tunisie : incertitude avant la reprise des contacts sur un nouveau cabinet

La Tunisie était toujours dans l'incertitude dimanche, avant la reprise lundi des tractations sur la formation d'un gouvernement de technocrates sur fond de bras de fer entre le Premier ministre et son parti islamiste, Ennahda, qui refuse de céder le pouvoir.[...]

Tunisie : Rached Ghannouchi, le discours d'un chef

Tunisie : Rached Ghannouchi, le discours d'un chef

En pleines négociations pour trouver une solution à la crise gouvernementale qui agite la Tunisie, le parti islamiste Ennahdha a organisé une grande manifestation à Tunis, le 16 février, pour défendre sa légitimité à gouverner. En point d’orgue, l’intervention de Rached Ghannouchi.[...]

Devant 15 000 partisans, Ghannouchi dénonce un 'coup d'État contre le gouvernement' tunisien

Devant 15 000 partisans, Ghannouchi dénonce un "coup d'État contre le gouvernement" tunisien

Le parti islamiste Ennahda a promis samedi de ne pas céder le pouvoir, devant quelque 15.000 partisans réunis à Tunis, alors que les tractations pour la formation d'un nouveau gouvernement s'éternisent et que le pays vit sa pire crise politique depuis la révolution.[...]

Tunisie : manifestation en soutien aux islamistes d'Ennahda à Tunis

Tunisie : manifestation en soutien aux islamistes d'Ennahda à Tunis

Quelque 15.000 partisans du parti islamiste Ennahda, au pouvoir, manifestaient samedi dans le centre de Tunis pour défendre le droit de leur mouvement à diriger le pays qui traverse sa pire crise politique depuis la révolution de janvier 2011.[...]

Tunisie : ultimes consultations pour un gouvernement apolitique

Tunisie : ultimes consultations pour un gouvernement apolitique

Le Premier ministre tunisien Hamadi Jebali se livrait vendredi à d'ultimes consultations pour former un gouvernement apolitique, contre l'avis de son parti islamiste, alors que le pays connaît sa plus grave crise depuis la révolution.[...]

Abdelfattah Mourou : 'Rached Ghannouchi doit quitter Ennahdha !'

Abdelfattah Mourou : "Rached Ghannouchi doit quitter Ennahdha !"

Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire français Marianne, le vice-président d’Ennahdha, Abdelfattah Mourou, réclame le départ du chef du parti, Rached Ghannouchi. Et soutient l'initiative de Hamadi Jebali, qui a proposé la formation d'un gouvernement de technocrates apolitique pour sortir le pays de la crise.[...]

Tunisie : Chokri Belaïd, chronique d'une mort annoncée

Tunisie : Chokri Belaïd, chronique d'une mort annoncée

L'assassinat de l'opposant Chokri Belaïd plonge le pays dans une crise politique grave. Le parti islamiste est accusé de porter la responsabilité morale de ce crime, pendant que la troïka au pouvoir implose...[...]

Pour Marzouki, la Tunisie a 'absorbé le choc' de l'assassinat de Belaïd

Pour Marzouki, la Tunisie a "absorbé le choc" de l'assassinat de Belaïd

Dans un entretien au quotidien français Le Figaro, paru le 14 février, le président tunisien Moncef Marzouki estime que la Tunisie a "absorbé le choc de l'assassinat" de l'opposant Chokri Belaïd.[...]

Crise en Tunisie : le coup de poker de Hamadi Jebali

Crise en Tunisie : le coup de poker de Hamadi Jebali

Faute de consensus au sein de la troïka sur un remaniement ministériel, le chef du gouvernement tunisien, Hamadi Jebali, met sa démission dans la balance. Et menace de passer en force en affrontant ouvertement l'aile dure d'Ennahdha, son propre parti.[...]

Tunisie : appels à la grève générale, nouveaux heurts entre policiers et manifestants

Tunisie : appels à la grève générale, nouveaux heurts entre policiers et manifestants

La centrale syndicale historique UGTT a décidé, jeudi 7 février, d'appeler à la grève générale vendredi. Dans le même temps, les manifestations se poursuivaient dans tout le pays pour dénoncer l'assassinat de Chokri Belaïd, un avocat défenseur des droits de l'Homme et opposant de gauche.[...]

Tunisie : Ennahdha refuse le 'gouvernement de technocrates' annoncé par Hamadi Jebali

Tunisie : Ennahdha refuse le "gouvernement de technocrates" annoncé par Hamadi Jebali

Le parti islamiste Ennahdha, au pouvoir en Tunisie, a annoncé jeudi 7 février qu'il refusait la formation d'un gouvernement de technocrates apolitiques, pourtant annoncé la veille par le Premier ministre Hamadi Jebali, lui même membre éminent de la même formation politique. Le pays traverse une grave crise politique depuis l'assassinat de l'opposant Chokri[...]

Assassinat de Chokri Belaïd : transition bloquée et émotion populaire en Tunisie

Assassinat de Chokri Belaïd : transition bloquée et émotion populaire en Tunisie

L'émotion est vive en Tunisie après l'assassinat par balles, devant chez lui, de l'opposant d'extrême gauche Chokri Belaïd, jeudi 6 février. Des barricades ont été érigées à Tunis et l'opposition a annoncé qu'elle suspendait tous ses travaux à l'Assemblée nationale constituante.[...]

Tunisie : l'assassinat de Chokri Belaïd provoque une vague de manifestations anti-Ennahdha

Tunisie : l'assassinat de Chokri Belaïd provoque une vague de manifestations anti-Ennahdha

L'émotion est vive en Tunisie après l'assassinat par balles de l'opposant d'extrême gauche Chokri Belaïd, mercredi 6 février au matin. Des manifestations ont éclaté partout dans le pays, ainsi que des violences anti-Ennahdha. La question du couvre-feu est posée.[...]

Tunisie : Lofti Zitoun, l'enfant terrible d'Ennahdha, claque la porte du gouvernement

Tunisie : Lofti Zitoun, l'enfant terrible d'Ennahdha, claque la porte du gouvernement

En pleine crise gouvernementale, le ministre conseiller en charge des Affaires politiques auprès du Premier ministre, Lofti Zitoun, démissione du gouvernement. Une manoeuvre vouée à fragiliser Hamadi Jebali, et qui est aussi révélatrice d'une profonde fracture au sein d'Ennahdha.[...]

En Afrique aussi, la mode Gangnam Style a ses adeptes

En Afrique aussi, la mode Gangnam Style a ses adeptes

La vague Gangnam Style a bien touché l’Afrique. Repris à la sauce ivoirienne, utilisé pour parodier la vie politique maghrébine, le tube du Sud-Coréen agite la Toile. "Jeune Afrique" a sélectionné pour vous quelques-unes des meilleures reprises issues du continent.[...]

Mauritanie : Ghannouchi, avec les honneurs

Mauritanie : Ghannouchi, avec les honneurs

Invité au second congrès du parti islamiste mauritanien Tawassoul, du 20 au 22 décembre, le leader d'Ennahdha Rached Ghannouchi a eu droit à tous les égards lors de sa visite en Mauritanie.[...]

Tunisie : le baromètre du désespoir

Tunisie : le baromètre du désespoir

Chaque trimestre depuis deux ans, l'institut Emrhod Consulting s'efforce de mesurer ce que les Tunisiens pensent de leurs dirigeants et de leurs responsables politiques, mais aussi de notions plus abstraites comme le bonheur ou la religion. La dernière livraison est particulièrement intéressante.[...]

Tunisie : Nida Tounès veut saisir la CPI

Tunisie : Nida Tounès veut saisir la CPI

Nida Tounès, le parti de l'ancien Premier ministre tunisien Béji Caïd Essebsi, a décidé de saisir la Cour pénale internationale (CPI) pour "crime contre l'humanité" contre des responsables d'Ennahdha, parmi lesquels Rached Ghannouchi, chef de la formation islamiste.[...]

Tunisie : désaccords au sommet

Tunisie : désaccords au sommet

Entre Rached Ghannouchi, le président du parti islamiste Ennahdha, et Hamadi Jebali, le chef du gouvernement tunisien, le principal point de désaccord concerne la feuille de route de la transition.[...]

Tunisie : Moncef Marzouki et Mustapha Ben Jaafar visés par des jets de pierre à Sidi Bouzid

Tunisie : Moncef Marzouki et Mustapha Ben Jaafar visés par des jets de pierre à Sidi Bouzid

Le chef de l'État, Moncef Marzouki, et le président de l'Assemblée nationale constituante (ANC), Mustapha Ben Jaafar, étaient présents à Sidi Bouzid, lundi 17 décembre, lors des célébrations du deuxième anniversaire du début de la révolution. Mais la fête a tourné court : les dirigeants tunisiens ont[...]

La Tunisie s'enfonce dans le marasme

La Tunisie s'enfonce dans le marasme

Affrontements politiques, économie anémique, réformes au point mort... Deux ans après la révolution, la Tunisie n'est toujours pas stabilisée. Et pâtit de l'intolérance et de l'incompétence d'une frange du parti Ennahdha.[...]

Tunisie : Hamadi Jebali menacé ?

Tunisie : Hamadi Jebali menacé ?

Le Premier ministre, Hamadi Jebali, pourrait être remplacé par Abdellatif Mekki, l'actuel ministre de la Santé.[...]

Tunisie : UGTT - Ennahdha, les conditions de l'apaisement

Tunisie : UGTT - Ennahdha, les conditions de l'apaisement

Les rapports entre l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) et le parti islamiste au pouvoir, Ennahdha, se sont tellement dégradés en un an que le pays a été menacé de paralysie par une grève générale, prévue le 13 décembre et annulée in extremis. Face au risque d'une nouvelle aggravation des[...]

Crise en Tunisie : l'UGTT lance un appel à la grève générale le 13 décembre

Crise en Tunisie : l'UGTT lance un appel à la grève générale le 13 décembre

En Tunisie, le bras de fer qui oppose le principal syndicat tunisien aux islamistes au pouvoir se poursuit.  L'Union générale tunisienne du travail (UGTT) a appelé mercredi 5 décembre à une grève générale le 13 décembre dans l'ensemble du pays.[...]

Tunisie - Abdelfattah Mourou : 'Il faut engager une réflexion autour de notre islam'

Tunisie - Abdelfattah Mourou : "Il faut engager une réflexion autour de notre islam"

Pour faire échec au salafisme jihadiste, le vice-président d'Ennahdha préconise l'ouverture d'un débat et la création d'une instance indépendante de régulation de l'autorité religieuse.[...]

Tunisie - Mohamed Talbi : 'Ennahdha est comme un cancer'

Tunisie - Mohamed Talbi : "Ennahdha est comme un cancer"

Homme engagé s'il en est, l'islamologue et historien tunisien Mohamed Talbi ne cache pas son inquiétude face à la montée de l'obscurantisme religieux. Il accuse Rached Ghannouchi et Ennahdha de nourrir secrètement des projets inavouables de coup d'État théocratique.[...]

Tunisie : Soumaya Ghannouchi, l'enfant terrible

Tunisie : Soumaya Ghannouchi, l'enfant terrible

Fille cadette du chef d'Ennahdha, Soumaya Ghannouchi est une pasionaria tunisienne qui pourfend tous ceux qui ne partagent pas ses idées. Portrait.[...]

Tunisie : pourquoi il faut y croire

Tunisie : pourquoi il faut y croire

Un an après les premières élections démocratiques, la situation ne semble guère reluisante en Tunisie. Reste que les raisons d'espérer sont nombreuses.[...]

Tunisie - Selim Ben Abdesselem : 'Le débat sur le contenu de la Constitution doit démarrer'

Tunisie - Selim Ben Abdesselem : "Le débat sur le contenu de la Constitution doit démarrer"

À Tunis, les rues étaient pavoisées pour marquer l’anniversaire des premières élections libres qu’a connu le pays, il y a exactement un an. Mais le cœur n’y était pas : trop de promesses, trop d’incertitudes et une montée de la violence politique qui sèment le doute quant aux avancées de la[...]

Tunisie : le début de la faim

Il est des anniversaires qui se fêtent dans l'allégresse et d'autres qui ressemblent à un deuil renouvelé. Tel celui du scrutin populaire du 23 octobre 2011, qui a porté au pouvoir, pour la première fois dans l'histoire (moderne) de la Tunisie, les islamistes du mouvement Ennahdha. Toute l'oeuvre de Bourguiba s'est alors subitement[...]

Rached Ghannouchi : 'Si on diabolise les salafistes tunisiens, ils seront au pouvoir dans dix ou quinze ans'

Rached Ghannouchi : "Si on diabolise les salafistes tunisiens, ils seront au pouvoir dans dix ou quinze ans"

Largement critiqué après la diffusion d'une vidéo dans laquelle il pactise avec des salafistes, le leader d'Ennahdha, Rached Ghannouchi, explique qu'il faut considérer les salafistes comme des "citoyens" et "éviter le discours de l'ennemi intérieur".[...]

Tunisie - Béji Caïd Essebsi : 'La transition démocratique est mal engagée'

Tunisie - Béji Caïd Essebsi : "La transition démocratique est mal engagée"

Vieux routier de la politique formé à l'école bourguibienne, l'ex-Premier ministre provisoire dénonce l'immobilisme de la troïka au pouvoir. Et appelle l'opposition à se rassembler autour de son mouvement, Nida Tounès, pour préparer l'alternance.[...]

Ghannouchi, l'illusionniste

Le doute a longtemps plané, il n'est aujourd'hui plus de mise. En tout cas plus concernant Rached Ghannouchi, chef emblématique des islamistes ­d'Ennahdha, qui s'était pourtant évertué jusqu'ici à rassurer ses compatriotes et la communauté internationale. À longueur d'interviews ou de déclarations, il n'avait que les mots[...]

Tunisie - Ben Jaafar : 'Un projet de Constitution sera débattu en novembre'

Tunisie - Ben Jaafar : "Un projet de Constitution sera débattu en novembre"

Le président de l'Assemblée nationale constituante (ANC), Mustapha Ben Jaafar, a annoncé, vendredi 12 octobre, qu'un premier projet de Constitution serait présenté en novembre aux députés. D'après lui, la criminalisation de l'atteinte au sacré, chère aux islamistes, n'y figure pas.[...]

Tunisie : les vidéos de Ghannouchi, 'bad buzz' pour un théocrate

Tunisie : les vidéos de Ghannouchi, "bad buzz" pour un théocrate

C’est le "buzz" de la semaine en Tunisie : deux vidéos mises en ligne sur Youtube présentant Rached Ghannouchi, le président du parti islamiste Ennahdha, en entretien avec des salafistes… Édifiant.[...]

Mustapha Ben Jaafar : 'Le consensus est une nécessité' en Tunisie

Mustapha Ben Jaafar : "Le consensus est une nécessité" en Tunisie

Le président de la Constituante, Mustapha Ben Jaafar, appelle à une réorganisation de la troïka au pouvoir en Tunisie et à un élargissement du cercle de concertation pour sécuriser les prochaines étapes de la transition.[...]

Tunisie : Abou Iyadh,  l'ennemi public numéro un

Tunisie : Abou Iyadh, l'ennemi public numéro un

Sorti du giron des islamistes d'Ennahdha, qu'il nargue à l'envi, le chef des salafistes jihadistes, Abou Iyadh, semble décidé à semer le chaos et la discorde dans le pays. Son dernier fait d'armes : l'assaut meurtrier contre l'ambassade américaine.[...]

Tunisie : Rached Ghannouchi promet la fermeté face aux salafistes

Tunisie : Rached Ghannouchi promet la fermeté face aux salafistes

Paroles en l'air ou changement d'attitude d'Ennahdha vis-à-vis des radicaux flirtant avec Al-Qaïda ? "Les salafistes jihadistes sont un danger pour la Tunisie, et après l'attaque de l'ambassade américaine, l'État tunisien doit serrer la vis", a décalré Rached Ghannouchi, le chef du parti islamiste au pouvoir.[...]

Moncef Marzouki 'indigné par l'image qu'on donne de la Tunisie' en France

Moncef Marzouki "indigné par l'image qu'on donne de la Tunisie" en France

Dans un entretien au figaro.fr, publié dimanche 9 septembre, le président tunisien Moncef Marzouki a tenu à minimiser la montée de l'islamisme dans son pays, dont il déplore l'image qu'en véhiculent les médias français.[...]

Tunisie : des milliers de sympathisants nahdaouis manifestent à Tunis

Tunisie : des milliers de sympathisants nahdaouis manifestent à Tunis

Plusieurs milliers de personnes, essentiellement des sympathisants du parti islamiste Ennahdha, ont manifesté le 7 septembre à Tunis. Ils ont pressé le gouvernement d'assainir le pays des complices du régime déchu, notamment au sein des médias et de l'opposition.[...]

Tunisie : le Bardo ne répond plus...

Tunisie : le Bardo ne répond plus...

Elle avait un an pour préparer la nouvelle loi fondamentale tunisienne. Dix mois après son élection, l'Assemblée constituante est loin d'avoir accompli sa mission. Elle devrait jouer les prolongations, retardant d'autant le calendrier électoral.[...]

Ettounsiya TV : sur Twitter, le cas de Sami Fehri divise les Tunisiens

Ettounsiya TV : sur Twitter, le cas de Sami Fehri divise les Tunisiens

Faut-il défendre Sami Fehri et ses marionnettes ? Depuis que la justice a ordonné, vendredi dernier, le placement en détention du patron d’Ettounsiya TV, les twittos tunisiens sont partagés.[...]

Rached Ghannouchi : 'islam et politique sont indissociables'

Rached Ghannouchi : "islam et politique sont indissociables"

Rached Ghannouchi, le très influent président d'Ennahdha, prône le consensus autour d'une démarche participative pour remettre la Tunisie sur les rails et se pose en héraut d'un islamisme empreint de modernité et d'humanisme.[...]

Tunisie : maux de ventre

La ressemblance est frappante entre le derviche de Voltaire distillant sa sagesse et Cheikh Rached Ghannouchi, leader d'Ennahdha, qui, du haut de son minaret, se régale de l'exportation de sa révolution islamiste en Égypte et dans les contrées orientales. En ces journées de canicule, les Tunisiens subissent des coupures d'eau et d'électricité, ce[...]

Tunisie : des milliers de manifestants contestent la politique d'Ennahdha à l'égard des droits des femmes

Tunisie : des milliers de manifestants contestent la politique d'Ennahdha à l'égard des droits des femmes

Commémorant l'adoption du Code de statut personnel (CSP), en 1956, des milliers de Tunisiens sont descendus dans la rue, lundi 13 août au soir, afin de défendre le droit des femmes. Et obtenir le retrait d'un projet d'article de la future Constitution, déposé par Ennahdha, qui évoque la "complémentarité" et non[...]

Tunisie - Rached Ghannouchi : 'Islam et politique sont indissociables'

Tunisie - Rached Ghannouchi : "Islam et politique sont indissociables"

Le leader du parti islamiste Ennahdha a accordé une interview à Jeune Afrique. Hier exilé, aujourd’hui très populaire auprès de ses concitoyens, il revient longuement sur sa conception du pouvoir et de la société. À retrouver dans le J.A. n° 2692-2693, en kiosques du 12 au 25 août.[...]

Tunisie : le culte du sacré

Tunisie : le culte du sacré

Après avoir renoncé à imposer la loi islamique, le parti Ennahdha envisage de "criminaliser" les atteintes à la religion en Tunisie.[...]

Tunisie : le blogueur Sofiane Chourabi arrêté, une manifestation dispersée

Tunisie : le blogueur Sofiane Chourabi arrêté, une manifestation dispersée

Le célèbre blogueur Sofiane Cheroubi a été arrêté dimanche 5 août pour ivresse et "atteinte aux bonne moeurs". Quelques heures plus tard, une manifestation contre le gouvernement a été violemment dispersée à Tunis[...]

Tunisie : Ennahdha dépose son projet de loi controversé de criminalisation de l'atteinte au sacré

Tunisie : Ennahdha dépose son projet de loi controversé de criminalisation de l'atteinte au sacré

Comme elle l’avait annoncé lors de son dernier congrès, Ennahdha a déposé, mercredi 1er août, un projet de loi devant l’Assemblée constituante qui criminalise l’atteinte au sacré. Des peines de deux à quatre ans de prison ferme sont prévues.[...]

Tunisie : Ennahdha met la balle au centre

Tunisie : Ennahdha met la balle au centre

Pas de clash. Pas d'annonces à défrayer la chronique. Le 9e congrès d'Ennahdha a cependant levé le voile sur la ligne et les figures montantes du mouvement islamiste avant les élections générales prévues en 2013.[...]

Tunisie : le 9e congrès d'Ennahdha, beaucoup de bruit pour rien ?

Tunisie : le 9e congrès d'Ennahdha, beaucoup de bruit pour rien ?

Très attendu, le 9e congrès d’Ennahdha a joué les prolongations mais n’a pas permis la redistribution des cartes tant annoncée. Il a juste fait la synthèse des objectifs que le mouvement islamiste présente depuis sa légalisation et son arrivée au pouvoir.[...]

Tunisie : entre radicaux et modérés, le coeur d'Ennahdha balance

Tunisie : entre radicaux et modérés, le coeur d'Ennahdha balance

Le congrès d'Ennahdha s'est achevé lundi 16 juillet dans la nuit. Les islamistes ont adopté un programme politique présenté comme "modéré", mais qui prône toutefois "la criminalisation de l'atteinte au sacré". Équilibrisme entre radicaux et modérés ? La plupart des motions adoptées n'ont[...]

Tunisie : Ben Ali serait prêt à restituer ses avoirs suisses 'en faveur de l'État tunisien'

Tunisie : Ben Ali serait prêt à restituer ses avoirs suisses "en faveur de l'État tunisien"

Zine el-Abidine Ben Ali serait prêt, d’après son avocat libanais Me Azoury, à renoncer, au profit de la Tunisie, à tous ses potentiels avoirs en Suisse.[...]

Tunisie : Ennahdha, un congrès pour l'Histoire

Tunisie : Ennahdha, un congrès pour l'Histoire

Très attendue et plusieurs fois reportée, la première réunion d'Ennahdha hors de la clandestinité a confirmé sa stratégie de parti de masse.[...]

Tunisie :  Ennahdha se définit comme un parti 'centriste' et 'modéré'

Tunisie : Ennahdha se définit comme un parti "centriste" et "modéré"

Les islamistes d'Ennahdha ont adopté, dimanche 15 juillet, lors du 9e congrès du parti, une motion sur leur engagement "centriste" et "modéré". Les débats sur l'avenir de la formation se sont poursuivis tard dans la nuit, après quatre jours de réunion, et devraient s'achever ce lundi.[...]

Tunisie : les débats se prolongent au congrès d'Ennahdha

Tunisie : les débats se prolongent au congrès d'Ennahdha

Les débats se prolongeaient dimanche au congrès du parti au pouvoir en Tunisie, Ennahda, qui n'exclut pas d'étendre la durée de ce rassemblement censé consacrer le caractère "modéré" du mouvement.[...]

Tunisie : les violences, symptômes des failles du pouvoir

Tunisie : les violences, symptômes des failles du pouvoir

Le gouvernement tunisien a adopté pour la première fois une ligne ferme vis-à-vis des salafistes, un revirement imposé par les circonstances qui cache mal les faiblesses de l'exécutif et du parti islamiste dominant face à la pression extrémiste, selon des analystes.  [...]

Tunisie : la troïka et Ghannouchi dénoncent les semeurs de troubles

Tunisie : la troïka et Ghannouchi dénoncent les semeurs de troubles

Les trois plus hauts responsables de l'État tunisien, Moncef Marzouki, Mustapha Ben Jaafar et Hamadi Jebali, ainsi que le chef d'Ennahdha, Rached Ghannouchi, ont levé le ton face aux individus et aux groupes salafistes à l'origine des violences du début de semaine. Qu'ils accusent d'être liés aux soutiens du dictateur déchu Ben Ali.[...]

Tunisie : peur sur les minorités

Tunisie : peur sur les minorités

Slogans antisémites, profanations de lieux de culte, propos homophobes, racisme anti-Noirs... Le subtil mélange de tolérance et de modération qui cimentait la mosaïque tunisienne est menacé.[...]

Tunisie : Ennahdha au milieu du gué

Tunisie : Ennahdha au milieu du gué

À quelques semaines de son congrès, le mouvement islamiste tunisien Ennahdha est soupçonné par sa base de vouloir faire du neuf avec du vieux en privilégiant ses anciens chefs, tandis qu'une partie de l'opinion lui impute la panne socioéconomique du pays et la montée du salafisme. Le parti de Rached Ghannouchi réussira-t-il enfin à[...]

Tunisie : Rached Ghannouchi prône le 'consensus' et la 'réconciliation'

Tunisie : Rached Ghannouchi prône le "consensus" et la "réconciliation"

Le chef historique du parti islamiste Ennahdha, Rached Ghannouchi, a prôné dimanche une politique de "consensus national" durant la phase de transition démocratique en Tunisie, dénonçant des tentatives de division de la société.[...]

Les 50 qui font la nouvelle Tunisie : Rached Ghannouchi, l'homme d'influence

Les 50 qui font la nouvelle Tunisie : Rached Ghannouchi, l'homme d'influence

Rached Ghannouchi (70 ans), est le président du parti islamiste tunisien Ennahdha.[...]

Algérie : obsèques nationales et pluvieuses pour Ahmed Ben Bella

Algérie : obsèques nationales et pluvieuses pour Ahmed Ben Bella

Le vendredi 13 avril, vers 14 heures, le premier président algérien a été enterré à Alger. Sous une météo capricieuse, avec des voisins présents et des lointains absents.[...]

Islamisme : la Tunisie bascule-t-elle ?

Islamisme : la Tunisie bascule-t-elle ?

Imputé à l'inexpérience des islamistes, l'attentisme du gouvernement menace le pays de paralysie. Pendant ce temps se prépare, même si Ennahdha a provisoirement abandonné l'idée d'introduire la charia dans la Constitution, une remise en question de l'État moderne tunisien.[...]

Tunisie : Hamadi Jebali souhaite des élections générales avant juin 2013

Tunisie : Hamadi Jebali souhaite des élections générales avant juin 2013

Les élections générales tunisiennes devraient se tenir avant le mois de juin 2013, a assuré le Premier ministre Hamadi Jebali dans un entretien accordé au quotidien "La Presse", publié mercredi 28 mars.  [...]

Indignation en Tunisie après des menaces antisémites proférées par des salafistes

Indignation en Tunisie après des menaces antisémites proférées par des salafistes

Des menaces à l’encontre des Juifs ont été proférées dimanche dernier lors d’une manifestation pour l’introduction de la charia dans la Constitution. La classe politique tunisienne s’indigne contre des provocations qui ne se produisent pas pour la première fois.[...]

Tunisie : Ennahdha renonce à introduire la charia dans la Constitution

Tunisie : Ennahdha renonce à introduire la charia dans la Constitution

En renonçant à faire modifier le premier article de la Constitution et à faire explicitement référence à la charia dans la Loi fondamentale, le mouvement islamiste de Rached Ghannouchi, Ennahdha, mécontente une partie de sa base. Mais il tient ses engagements électoraux.[...]

Tunisie : Ennahdha, blocage à tous les étages

Tunisie : Ennahdha, blocage à tous les étages

Tout semblait sourire au parti islamiste, passé de la clandestinité au gouvernement tunisien en moins d'un an. Mais depuis son arrivée au pouvoir, dissensions internes et contradictions criantes, notamment sur l'attitude à adopter à l'égard des salafistes, le plongent dans le doute.[...]

Qatar : l'émirat insatiable

Qatar : l'émirat insatiable

Diplomatie, business, culture... Le Qatar, ce minuscule pays, est présent sur tous les fronts. Son rôle durant les révolutions arabes a confirmé ses ambitions africaines, notamment au Maghreb.[...]

Tunisie : Ennahdha et le fou de Dieu

Tunisie : Ennahdha et le fou de Dieu

Ennahdha se veut un parti islamiste "modéré". Mais il a du mal à cacher en son sein une aile radicale de plus en plus véhémente.[...]

Tunisie : la véritable histoire du 14 janvier 2011

Tunisie : la véritable histoire du 14 janvier 2011

Sur la base de plusieurs auditions et témoignages d'acteurs directs, J.A. a pu reconstituer la chronologie de la fuite de l'ancien dictateur tunisien Ben Ali et des siens.[...]

Révolution tunisienne : une fête du 14 janvier teintée d'inquiétude

Révolution tunisienne : une fête du 14 janvier teintée d'inquiétude

Le premier anniversaire de la révolution tunisienne se déroule sous haute tension. Malgré les avancées démocratiques, le ras le bol général se fait sentir en Tunisie, sur fond de divisions politiques et politiciennes.[...]

Mohamed Kerrou : 'La révolution tunisienne n'est pas terminée'

Mohamed Kerrou : "La révolution tunisienne n'est pas terminée"

Un an après la révolution qui a conduit à la chute de Ben Ali, la Tunisie est toujours dans la tourmente. Économie exsangue, justice délabrée, liberté d'expression menacée... Autant de sujets de préoccupation pour les Tunisiens. Décryptage avec Mohamed Kerrou, enseignant à la faculté de droit et de sciences[...]

Tunisie : l'Assemblée constituante accorde sa confiance au gouvernement

Tunisie : l'Assemblée constituante accorde sa confiance au gouvernement

L'Assemblée constituante tunisienne a accordé vendredi soir la confiance au gouvernement en approuvant par une majorité sa composition établie par son chef, l'islamiste Hamadi Jebali.[...]

Tunisie : un nouveau gouvernement dominé par Ennahdha

Tunisie : un nouveau gouvernement dominé par Ennahdha

C’est un gouvernement composé en grande majorité de membres d’Ennahdha qu’a présenté à l’Assemblée constituante le Premier ministre Hamadi Jabali. Le parti islamique, fort de 89 sièges sur un total de 217 à l’Assemblée obtiendra entre autres, les ministères régaliens de[...]

Tunisie : Hamadi Jebali a présenté sa nouvelle équipe gouvernementale à Moncef Marzouki

Tunisie : Hamadi Jebali a présenté sa nouvelle équipe gouvernementale à Moncef Marzouki

Contraint lundi 19 décembre de reporter l’annonce du nouveau gouvernement, le premier ministre tunisien Hamadi Jebali a présenté mardi soir sa nouvelle équipe au président de la République Moncef Marzouki. La liste doit être soumise jeudi à l’approbation de l’Assemblée constituante.[...]

Tunisie : l'annonce du gouvernement reportée

Tunisie : l'annonce du gouvernement reportée

L'annonce de la composition du nouveau gouvernement tunisien, qui devait avoir lieu lundi 19 décembre, sera finalement reportée, à cause d'un retard d'Ettakatol (parti membre de la coalition), a indiqué le Premier ministre Hamadi Jebali.  [...]

Israël : Silvan Shalom appelle les Juifs tunisiens à s'installer en Israël 'le plus rapidement possible'

Israël : Silvan Shalom appelle les Juifs tunisiens à s'installer en Israël "le plus rapidement possible"

Le 7 décembre, le vice-Premier ministre israélien, Silvan Shalom, a enjoint aux Juifs tunisiens d’émigrer dans l’État hébreu. Mais ceux-ci ne l’entendent pas forcément de cette oreille…[...]

Tunisie : Rafik Abdessalem, à la recherche de la diplomatie perdue

Tunisie : Rafik Abdessalem, à la recherche de la diplomatie perdue

Peu connu du grand public, le nouveau ministre tunisien des Affaires étrangères, Rafik Abdessalem, est décidé à rompre avec certaines pratiques passées.[...]

Tunisie : Béji Caïd Essebsi, de la primature à l'opposition

Tunisie : Béji Caïd Essebsi, de la primature à l'opposition

Avant l’élection de l’Assemblée constituante, le Premier ministre provisoire tunisien caressait l’espoir de devenir président de la République. Et n’a manifestement pas renoncé.[...]

Tunisie : Ghannouchi vu par les Américains

Tunisie : Ghannouchi vu par les Américains

Le leader d’Ennahdha Rached Ghannouchi a passé trois jours aux États-Unis. Une visite discrète, mais commentée avec une certaine méfiance par la presse locale.[...]

Printemps arabe : pendant ce temps-là, à Alger...

Printemps arabe : pendant ce temps-là, à Alger...

Comment le pouvoir algérien perçoit-il la percée des courants religieux en Libye, en Tunisie, au Maroc et en Égypte ?[...]

Tunisie : Marzouki, Jebali, Ben Jaafar ou les triumvirs de Carthage

Tunisie : Marzouki, Jebali, Ben Jaafar ou les triumvirs de Carthage

Moncef Marzouki, le président pressenti, Hamadi Jebali, son futur Premier ministre, et Mustapha Ben Jaafar, qui vient d’être élu à la tête de l’Assemblée, ont déjà travaillé ensemble dans l’opposition. Comment vont-ils diriger le pays demain ?[...]

Tunisie - Algérie : à Alger, le chef d’Ennahdha rencontre le président du parti islamiste MSP

Tunisie - Algérie : à Alger, le chef d’Ennahdha rencontre le président du parti islamiste MSP

Dimanche 20 novembre à Alger, Rached Ghannouchi, chef du parti islamiste tunisien Ennahdha, a rencontré Bouguerra Soltani président du Mouvement de la société pour la paix (MSP-islamiste, membre de l'alliance présidentielle). Les deux hommes ont prôné un Islam modéré, respectueux de la démocratie.[...]

Tunisie : ce que Rached Ghannouchi a dit à J.A. en 1990

Tunisie : ce que Rached Ghannouchi a dit à J.A. en 1990

Il y a plus de vingt ans, Rached Ghannouchi, le chef du parti islamiste tunisien Ennahdha, avait accordé une longue interview à Jeune Afrique. Florilège.[...]

Tunisie : le mystérieux monsieur Ghannouchi

Tunisie : le mystérieux monsieur Ghannouchi

Idéologue et président du parti tunisien islamiste Ennahdha, large vainqueur des élections du 23 octobre, le nouvel homme fort du pays savoure sa victoire après vingt-deux ans d’exil, mais se pose avant tout en rassembleur. Portrait.[...]

Constituante tunisienne : 89 sièges pour Ennahdha, selon les résultats définitifs

Constituante tunisienne : 89 sièges pour Ennahdha, selon les résultats définitifs

Rendus public lundi 14 novembre, les résultats définitifs de l'élection de l'Assemblée constituante tunisienne donnent 89 sièges à Ennahdha. La surprise vient du taux de participation, qui est beaucoup plus faible que prévu initialement.[...]

Les Tunisiens aux urnes : retour sur une journée historique

Les Tunisiens aux urnes : retour sur une journée historique

Du Sahel, région natale de Bourguiba et de Ben Ali, aux quartiers populaires ou huppés de la capitale, les Tunisiens se sont massivement rendus aux urnes le 23 octobre dernier. Récit d’une journée historique.[...]

Constituante tunisienne : comme un parfum de troisième tour...

Constituante tunisienne : comme un parfum de troisième tour...

Ennahdha n’ayant pas obtenu la majorité absolue, gagnants et perdants mesurent leurs forces et envisagent des alliances. Objectif : le poste de Premier ministre et de président.[...]

Algérie : Bouguerra Soltani se précipite pour féliciter la victoire d'Ennahdha en Tunisie

Algérie : Bouguerra Soltani se précipite pour féliciter la victoire d'Ennahdha en Tunisie

Les Frères musulmans algériens se sentent pousser des ailes grâce au printemps arabe et sont de plus en plus critiques vis à vis du pouvoir. La victoire d'Ennahdha en Tunisie les galvanise.[...]

Tunisie : les islamistes d'Ennahdha s'engagent à instaurer 'un régime démocratique'

Tunisie : les islamistes d'Ennahdha s'engagent à instaurer "un régime démocratique"

Vainqueurs des premières élections libres en Tunisie, les islamistes d'Ennahda ont insisté vendredi sur leur engagement démocratique, mais des violences ont éclaté dans la ville symbole de la révolution, Sidi Bouzid.[...]

Tunisie : Ennahdha revendique la direction du futur gouvernement

Tunisie : Ennahdha revendique la direction du futur gouvernement

Pour Rached Ghannouchi, le leader d’Ennahdha, il est "légitime" que le futur gouvernement soit dirigé par le parti islamiste. Les tractations entre les différentes formations politiques se poursuivent alors que les résultats définitifs de l’élection sont attendus ce mercredi en soirée.[...]

Constituante tunisienne : Ennahdha en tête selon des résultats partiels

Constituante tunisienne : Ennahdha en tête selon des résultats partiels

Seuls les résultats de cinq circonscriptions ont été publiés par la commission électorale tunisienne (Isie). Les résultats définitifs sont repoussés à une date indéterminée.[...]

Tunisie : journalistes sur le fil du rasoir

Tunisie : journalistes sur le fil du rasoir

L’"affaire Persepolis" est emblématique d’une nouvelle difficulté pour les médias tunisiens : informer en toute indépendance une population aux aspirations contradictoires. Le tout dans un contexte incertain.[...]

Tunisie : la victoire d'Ennahdha se précise

Tunisie : la victoire d'Ennahdha se précise

Le parti islamiste Ennahdha s’attend à remporter autour de 30% des suffrages de l’élection de l’Assemblée constituante dont les résultats seront annoncés mardi. Ennahdha se veut rassembleur et tente de rassurer les investisseurs.[...]

Tunisie : les islamistes d’Ennahdha annoncent une nette victoire

Tunisie : les islamistes d’Ennahdha annoncent une nette victoire

Le parti de Rached Ghannouchi, Ennahdha, revendique près de 40 % des voix alors que le dépouillement se poursuit dans les bureaux de vote tunisiens. Les résultats des élections de l’Assemblée constituante seront proclamés mardi 25 octobre.[...]

Le 'malaise' islamiste


Le "malaise" islamiste


À Tunis, au Caire, à Tripoli, mais aussi à Paris, Bruxelles ou Washington, on ne parle que d’eux : les islamistes, grands vainqueurs annoncés des premières élections démocratiques, en cours ou à venir. Pour beaucoup, le péril vert est au bout du chemin des révoltes arabes. Les clichés, les amalgames et[...]

Tunisie : participation massive pour un scrutin historique

Tunisie : participation massive pour un scrutin historique

Si aucun chiffre officiel de participation n’a encore été divulgué par la Commission électorale tunisienne, il ne fait maintenant aucun doute que plus de 80% des électeurs tunisiens se sont déplacés pour élire dimanche leur Assemblée constituante.[...]

Constituante tunisienne - Kamel Jendoubi : 'La participation a dépassé toutes nos attentes'

Constituante tunisienne - Kamel Jendoubi : "La participation a dépassé toutes nos attentes"

Le président de l’Instance supérieure indépendante des élections (Isie), Kamel Jendoubi, doit désormais clore le chantier des élections qu’il était chargé d'organiser. Et ce sera aux formations politiques démocratiquement élues de prendre le relais pour que la Tunisie continue d'avancer sur la voie de la[...]

Constituante tunisienne : les déclarations des chefs de partis et responsables politiques

Constituante tunisienne : les déclarations des chefs de partis et responsables politiques

Voici les déclarations des principaux chefs de partis et responsables politiques tunisiens devant les bureaux de vote dimanche en Tunisie, où se déroulent les premières élections libres de l'histoire du pays.[...]

Constituante tunisienne : à Montplaisir avec les islamistes d'Ennahdha

Constituante tunisienne : à Montplaisir avec les islamistes d'Ennahdha

Au siège du parti islamiste Ennahdha, dans le quartier d'affaires de Montplaisir, l'agitation politique le dispute à la ferveur religieuse. Les premiers retours quant au taux de participation sur le terrain sont encourageants.[...]

Constituante : les Tunisiens votent librement pour la première fois de leur histoire

Constituante : les Tunisiens votent librement pour la première fois de leur histoire

Les Tunisiens ont commencé à voter dimanche dans l'émotion, pour le premier scrutin libre de l'histoire du pays afin d'élire une assemblée constituante et tourner définitivement la page de Ben Ali chassé en janvier par une révolution populaire après 23 ans d'un règne sans partage.[...]

Consituante tunisienne : Ennahdha 'prêt à faire tomber jusqu'à dix gouvernements s'il le faut'

Consituante tunisienne : Ennahdha "prêt à faire tomber jusqu'à dix gouvernements s'il le faut"

Le parti islamiste Ennahdha menace de renverser le gouvernement en cas de fraude lors de l’élection de l’Assemblée constituante tunisienne prévue le 23 octobre. Il accuse par ailleurs les partis de gauche de vouloir "détruire son mouvement", bien qu’aucun accord officiel n’ait été signé entre les formations[...]

Tunisie : six forces politiques à l'assaut de la Constituante

Tunisie : six forces politiques à l'assaut de la Constituante

Les huit partis légaux sous Ben Ali, ceux qui étaient interdits, et une centaine de nouvelles formations… De cette profusion de postulants à l'élection de l'Assemblée constituante tunisienne se dégagent six forces principales. Petit tour d'horizon.[...]

Printemps arabe : Erdogan superstar

Printemps arabe : Erdogan superstar

En tournée en Égypte, en Tunisie et en Libye, le Premier ministre turc a voulu tester sa popularité dans les pays du Printemps arabe et relancer les échanges commerciaux. Pari réussi.[...]

Tunisie : raz-de-marée de candidatures à la Constituante

Tunisie : raz-de-marée de candidatures à la Constituante

Le principe démocratique par excellence ? Le pluralisme. Les Tunisiens l’ont bien compris et ont présenté quelque 1600 listes à la Constitutante. Mais le débat politique suscite pour l'instant peu de passion en Tunisie.[...]

Tunisie : Abdelfattah Mourou, le cheikh ambigu

Tunisie : Abdelfattah Mourou, le cheikh ambigu

Fondateur, en 1989, avec, entre autres, Rached Ghannouchi et Salah Karker, du Mouvement de la tendance islamique (MTI), devenu parti islamiste d’Ennahda, dont il s’est démarqué depuis les attentats de Bab Souika, en 1991, Abdelfattah Mourou est l’une des figures politiques les plus populaires depuis la révolution du 14 janvier. Portrait d'un cheick tout[...]

Maroc : que valent les partis ?

Maroc : que valent les partis ?

Depuis l’adoption de la nouvelle Constitution, la classe politique marocaine a les yeux rivés sur les élections législatives anticipées, prévues le 25 novembre. Tour d’horizon des principales forces en présence.[...]

Tunisie : vers l'interdiction des financements étrangers pour les partis politiques

Tunisie : vers l'interdiction des financements étrangers pour les partis politiques

Le gouvernement de transition doit examiner jeudi un projet de décret-loi adopté par la Haute Instance chargée des réformes politiques en Tunisie. Celui-ci prévoit d’interdire les financements en provenance de pays étrangers pour les partis politiques. Une mesure à laquelle les islamistes d’Ennahdha seraient opposés… ce[...]

Tunisie : Ennahdha se retire de la Haute instance pour la réalisation des objectifs de la révolution

Tunisie : Ennahdha se retire de la Haute instance pour la réalisation des objectifs de la révolution

Le chef d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, a annoncé le retrait de sa formation politique de la commission pour les réformes de la révolution tunisienne. Le manque de représentativité de cette dernière et la politique de sa direction sont mises en cause par le mouvement islamiste, mais aussi par le PDP de Ahmed Néjib Chebbi.[...]

Tunisie : les oubliés de Gafsa

Tunisie : les oubliés de Gafsa

Directement à l’origine de la révolution, pour laquelle ils ont payé le prix fort, les habitants du bassin minier n’en sont que plus impatients d’en toucher les dividendes. Qui se font désespérément attendre… Reportage.[...]

Constituante tunisienne : à la poursuite d'un scrutin clair...

Constituante tunisienne : à la poursuite d'un scrutin clair...

La plus grande confusion règne en Tunisie au sujet de l'élection de l'Assemblée constituante, prévue pour le 24 juillet. Si la plupart des partis se disent prêts à un report - sauf les islamistes d'Ennahdha -, tout le monde se divise sur la nouvelle date à retenir. Le gouvernement doit tenir une réunion cruciale à ce sujet mercredi.[...]

Arnaud Montebourg : 'De Mitterrand à Sarkozy, rien n'a changé'

Arnaud Montebourg : "De Mitterrand à Sarkozy, rien n'a changé"

Membre de l’aile gauche du PS, il est candidat à la primaire pour la présidentielle de 2012. Comment juge-t-il la politique de la France en Afrique, continent pour lequel il nourrit un tropisme prononcé ?[...]

Hamadi Jebali : 'Nous ne prétendons pas être les détenteurs de la vérité en Tunisie'

Hamadi Jebali : "Nous ne prétendons pas être les détenteurs de la vérité en Tunisie"

Le président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, ayant pris de la hauteur, c’est son secrétaire général qui se retrouve en première ligne pour refonder le mouvement islamiste tunisien. Et le réintégrer dans le paysage politique national.[...]

Les leçons du Maghreb

Les leçons du Maghreb

Professeure à l'université Cheikh Anta Diop de Dakar, l'historienne et militante Penda Mbow analyse les révolutions au Maghreb et les leçons à en tirer.[...]

Sihem Bensédrine : 'La transition tunisienne va peut-être durer des années'

Sihem Bensédrine : "La transition tunisienne va peut-être durer des années"

Les enjeux de la révolution tunisienne et les menaces que font peser les pro-Ben Ali sur le processus de démocratisation décryptés par la journaliste engagée Sihem Bensédrine. Interview.[...]

Tunisie : Néjib Chebbi à Istanbul pour le 'Leader of Change Summit'

Tunisie : Néjib Chebbi à Istanbul pour le "Leader of Change Summit"

Le leader du PDP, Ahmed Néjib Chebbi, est le seul Tunisien invité au "Sommet des leaders du changement" organisé à Istanbul en plein vent des révolutions arabes.[...]

Les dirigeants d'Ettajdid et du PDP quittent le gouvernement tunisien

Les dirigeants d'Ettajdid et du PDP quittent le gouvernement tunisien

Ahmed Néjib Chebbi et Ahmed Ibrahim, deux leaders de l’opposition au sein du gouvernement, ont remis leur démission mardi. Ces défections portent à cinq le nombre de ministres démissionnaires depuis dimanche. Le mouvement islamiste Ennahdha a pour sa part obtenu sa légalisation.[...]

Tunisie : que veulent vraiment les islamistes d'Ennahdha ?

Tunisie : que veulent vraiment les islamistes d'Ennahdha ?

La jeune démocratie tunisienne s’interroge sur le positionnement et les objectifs des militants d’Ennhadha (Renaissance). Depuis le retour d’exil de son leader Rached Ghannouchi, le mouvement islamiste prétend adhérer aux valeurs des libertés démocratiques. Mais il peine à dissimuler son aile dure, beaucoup moins progressiste.[...]

Le Parlement tunisien confie ses pouvoirs à Fouad Mebazaa

Le Parlement tunisien confie ses pouvoirs à Fouad Mebazaa

La Chambre tunisienne des conseillers (Sénat) a adopté une loi autorisant le président tunisien par intérim Fouad Mebazaa à gouverner par décrets-lois. La légitimité du Premier ministre, Mohamed Ghannouchi, qui fait face à une "explosion sociale" selon ses propres termes, a été remise en cause par un[...]

Tunisie : faut-il avoir peur des islamistes ?

Tunisie : faut-il avoir peur des islamistes ?

Ils ont beau multiplier les déclarations rassurantes et jurer leur attachement à la démocratie, rien n’y fait : le retour sur la scène politique des islamistes d'Ennahdha inquiète les partisans d’une Tunisie libre et laïque.[...]

Les résultats du premier sondage d'opinion tunisien

Les résultats du premier sondage d'opinion tunisien

Dans le sillage de la révolution tunisienne, le cabinet Sigma conseil a organisé le premier sondage d'opinion du pays. Les résultats mettent notamment en évidence le manque de notoriété des partis et des hommes politiques alors que les élections présidentielle et législatives doivent se dérouler dans six mois.[...]

Tunisie : Rached Ghannouchi, un retour plein d'ambiguïtés

Tunisie : Rached Ghannouchi, un retour plein d'ambiguïtés

Des centaines de militants d'Ennahda étaient à l'aéroport de Tunis pour accueillir le leader de leur mouvement, Rached Ghannouchi. Un retour triomphal après 20 ans d'exil qui pose de nouveau la question de l'islamisme en Tunisie.[...]

Tunisie : Rached Ghannouchi de retour d'exil

Tunisie : Rached Ghannouchi de retour d'exil

Le leader historique du mouvement islamiste Ennahda, Rached Ghannouchi, a été accueilli dans la liesse à l'aéroport de Tunis, après vingt années passées en exil. Il a annoncé qu'il ne serait pas candidat à la présidentielle.[...]

Remaniement en Tunisie : Ghannouchi reconduit, pas les anciens ministres de Ben Ali

Remaniement en Tunisie : Ghannouchi reconduit, pas les anciens ministres de Ben Ali

Le Premier ministre Mohamed Ghannouchi a annoncé le remaniement gouvernemental dans lequel la plupart des postes clés – sauf le sien – ne sont plus confiés à d'anciens collaborateurs de Ben Ali. Des manifestants continuent de réclamer son départ.[...]

Les Tunisiennes redoutent le retour des islamistes

Les Tunisiennes redoutent le retour des islamistes

Avec la libération de la parole et la multiplication des propositions politiques consécutives à la révolution qui a vu la chute du régime Ben Ali, les Tunisiens, les femmes en particulier, craignent que l'islamisme politique ne se développe et n'entrave certains acquis sociaux.[...]

Le gouvernement tunisien s'engage pour une loi d'amnistie

Le gouvernement tunisien s'engage pour une loi d'amnistie

L'un des engagements du gouvernement est désormais acté : une loi d'amnistie doit être présentée au Parlement. Elle portera sur les condamnations politiques du régime de Ben Ali, celles concernant les opposants en général, et les islamistes en particulier.[...]

Rached Ghannouchi, ou le retour de l'islamisme en Tunisie

Rached Ghannouchi, ou le retour de l'islamisme en Tunisie

Avec la libéralisation du régime, le chef du parti islamiste El Nadha, Rached Ghannouchi, annonce son grand retour en Tunisie. Avec lui, c'est l'islam politique et ses milliers de partisans qui vont tenter de reprendre pied dans un pays où Ben Ali les avait exclu des sphères de décision.[...]

Béchir Ben Yahmed et les despotes du continent (3/5)

Béchir Ben Yahmed et les despotes du continent (3/5)

De tous vos éditoriaux et « Ce que je crois », quel est celui dont vous êtes le plus fier ? Je suis fier de l’un de mes premiers éditos, qui m’a valu l’ire de Bourguiba, auquel pourtant je vouais un grand respect et qui m’aimait beaucoup. C’était en 1961. Il a été publié sous le titre[...]

Recherche opposition désespérément

Recherche opposition désespérément

Privés de moyens et d’assise populaire, intégrés à la mouvance présidentielle ou marginalisés, les partis politiques – toutes tendances confondues – ne semblent guère en mesure d’inquiéter le tout-puissant RCD, qui appelle déjà le chef de l’État à briguer un sixième mandat en[...]

Les exilés s'organisent

Deux jours durant (les 20 et 21 juin), Genève s’est transformé en capitale de la dissidence tunisienne. Près de 150 congressistes, parmi lesquels des poids lourds de l’opposition comme Rached Ghannouchi, le leader du mouvement islamiste Ennah­dha, qui vit en exil à Londres depuis 1989, et Moncef Marzouki, le président du Congrès pour[...]

Voir tous les dossiers
Flux RSS Jeune Afrique - Tenez-vous au courant des derniers articles publiés en souscrivant au fil d'information RSS de Jeune Afrique - En savoir plus