mot cléRésultat par mot clé:diplôme

Cameroun - Alain-Richard Chedjou Takam : 'Je n'ai jamais douté'

Cameroun - Alain-Richard Chedjou Takam : "Je n'ai jamais douté"

Alain-Richard Chedjou Takam a 31 ans. Il est célibataire sans enfant, cadre dans une banque à Douala.[...]

Cameroun - Max-Rolland Nkoudou : 'Je casse des cailoux mais j'investis'

Cameroun - Max-Rolland Nkoudou : "Je casse des cailoux mais j'investis"

Max-Rolland Nkoudou à 31 ans. Il vit à Yaoundé et est titulaire d'un DESS en stratégie et défense.[...]

Cameroun - Em'Kal Eyongakpa : 'Je pense être utile'

Cameroun - Em'Kal Eyongakpa : "Je pense être utile"

Em'Kal Eyongakpa a 31 ans, est artiste et vit à Yaoundé.[...]

États-Unis : génération latinos

États-Unis : génération latinos

Moins de bébés blancs, plus de bébés de couleur. Pour la première fois dans l'histoire des États-Unis, les naissances sont plus nombreuses dans les minorités ethniques (50,4 %) que dans la population blanche (49,6 %).[...]

Pour la Russie, l'Afrique s'éloigne

Pour la Russie, l'Afrique s'éloigne

Au temps de la guerre froide, la défunte URSS entretenait des relations idéologiques et économiques avec une partie de l'Afrique. Depuis, les rapports se sont distendus. Mais pas autant qu'on ne le dit parfois.[...]

Universités : au Maghreb, une réforme LMD à tâtons

Universités : au Maghreb, une réforme LMD à tâtons

C'est un gage de mobilité et de meilleure lisibilité des diplômes à l'international. Le système licence-master-doctorat a fini par s'imposer dans les universités marocaines, tunisiennes et algériennes.[...]

Algérie : portrait-robot d'un juge très ordinaire

Algérie : portrait-robot d'un juge très ordinaire

Son rôle va être crucial lors des prochaines élections. Portrait-robot du magistrat algérien type.[...]

France : parler le français, condition exigée pour la nationalité

France : parler le français, condition exigée pour la nationalité

Le gouvernement exige désormais des candidats à la nationalité un meilleur niveau de français.[...]

Des copistes et des démarqueurs

Des copistes et des démarqueurs "Doc, bidoc, tridoc". Voilà trois barbarismes. Vous y comprenez quelque chose ?[...]

Sénégal : Alfred Gbaka au chevet du Cesag

Sénégal : Alfred Gbaka au chevet du Cesag

Nommé en janvier à la tête du Centre africain d’études supérieures en gestion (Cesag), à Dakar, Alfred Gbaka veut faire de l’institution une business school incontournable.[...]

RDC : l'Exétat tient le choc

RDC : l'Exétat tient le choc

Ils étaient 485 740 "finalistes" à se présenter, le 20 juin dernier, à l’Examen d’État – "Exétat" pour les initiés –, nom du baccalauréat en RDC. Avec 11 % de finalistes de plus qu’en 2010, cette session "s’est, dans l’ensemble, bien[...]

Gabon : option politique pour le bac

Au Gabon, les élèves souffrent surtout des grèves syndicales dont les revendications sont essentiellement politiques.[...]

Cameroun : baccalauréat, ce grand corps malade

Le cru 2011 aura été médiocre au Cameroun. Car s’ils étaient 80 000 élèves à présenter le baccalauréat d’enseignement général cette année, seulement 31 727 d’entre eux ont été admis.[...]

Mali : baccalauréat, la rançon du succès

Du 14 au 17 juin, 95 000 lycéens ont passé les épreuves du baccalauréat au Mali. Ils étaient presque 20 000 de plus qu’en 2010. De quoi se réjouir ?[...]

Côte d'Ivoire : il faut sauver le bac !

Côte d'Ivoire : il faut sauver le bac !

L’année dernière, en Côte d'Ivoire, le taux de réussite a péniblement atteint 23,82 %. Mais cette année, l’inquiétude ne porte pas tant sur les résultats du bac que sur sa tenue.[...]

Bac au Sénégal, peut mieux faire

Bac au Sénégal, peut mieux faire

Les résultats affichés sont encore décevants : en 2011, à peine 38 % des 80 000 candidats ont décroché le sésame. Mais, en dix ans, le nombre de lycéens parvenant en terminale a été multiplié par trois.[...]

Maroc : bachot à triple vitesse

Maroc : bachot à triple vitesse

C’est une belle réussite : en 2011, sur 382 000 candidats marocains au bac, plus de 58 % ont décroché le précieux sésame.[...]

Algérie : la réforme de l'enseignement porte ses fruits au bac

Algérie : la réforme de l'enseignement porte ses fruits au bac

Boubekeur Benbouzid est un homme heureux. Le ministre algérien de l’Éducation nationale a encore obtenu d’excellents résultats à l’examen du baccalauréat. Benbouzid décroche même un nouveau record avec un taux de réussite nationale de 62,45 %, bien loin des 37,29 % enregistrés en 2005.[...]

Tunisie : bac mention révolution

Tunisie : bac mention révolution

"Printemps arabe" oblige, la session 2011 du bac en Tunisie, aussi exceptionnelle que particulière, était très attendue.[...]

Afrique : que vaut le bac ?

Afrique : que vaut le bac ?

À travers le continent, ils sont plus de 50 millions à suivre des études secondaires. La plupart passeront le célèbre baccalauréat. Cette année, tandis que l’Algérie affiche un taux de réussite supérieur à 60 %, la Côte d’Ivoire fait figure de mauvais élève, crise oblige.[...]

Tunisie : la révolution permanente

Tunisie : la révolution permanente

Liberté d’expression, pluralisme, débats sur les futures réformes… Les Tunisiens ont fait bouger bien des choses en six mois. Et ils restent vigilants. En attendant l’élection de la Constituante, le flou qui règne sur la scène politique favorise l’émergence des islamistes et inquiète la société civile.[...]

Chine : les cols blancs broient du noir

Chine : les cols blancs broient du noir

La fin de l’année universitaire approche, et les futurs diplômés savent qu’ils auront le plus grand mal à trouver un travail. Alors que les usines manquent de bras.[...]

Les Marocains manifestent pour plus de démocratie et de justice

Les Marocains manifestent pour plus de démocratie et de justice

Plusieurs rassemblements populaires avaient lieu dimanche à travers le Maroc. Les manifestants réclamaient plus de justice sociale et de démocratie, en dépit des récents signes d'ouverture montrés par le pouvoir.[...]

La police bloque les manifestants à Alger pour la onzième fois en trois mois

La police bloque les manifestants à Alger pour la onzième fois en trois mois

Les forces de l'ordre continuent d'être intransigeantes face à la contestation. La onzième manifestation depuis février a été dispersée à Alger, alors que les manifestants réclamaient "la chute du régime" d'Abdelaziz Bouteflika.[...]

Des milliers d'étudiants dans les rues d'Alger contre la dévalorisation de leurs diplômes

Des milliers d'étudiants dans les rues d'Alger contre la dévalorisation de leurs diplômes

Plusieurs milliers d’étudiants ont marché, mardi, à Alger, bravant l’interdiction imposée par les pouvoirs publics. Organisée par la Coordination nationale autonome des étudiants, la manifestation intervient dans un contexte de forte tension marqué par la dévalorisation des diplômes.[...]

Égypte : le naufrage du pharaon

Égypte : le naufrage du pharaon

Après le Tunisien Ben Ali, c’est au tour de l’Égyptien Moubarak, au pouvoir depuis trente ans, de subir de plein fouet la révolte populaire. Et à son pays de connaître lui aussi une révolution historique.[...]

Tunisie : une économie bridée par la prédation

Tunisie : une économie bridée par la prédation

À trop répéter que la Tunisie était un modèle de développement, on s’interdit de comprendre la dimension économique de la révolution qui la secoue, tant le décalage est spectaculaire entre sa macroéconomie et le vécu de ses habitants.[...]

Tunisie : les raisons de la colère

Tunisie : les raisons de la colère

La révolution tunisienne reflète la désespérance d’une jeunesse maghrébine en quête de repères, frappée par le chômage et frustrée par l’absence de perspectives.[...]

Algérie : Moi, Fouad, 27 ans, bac plus 3 et futur harraga

« Si je témoigne sous le sceau de l’anonymat* c’est pour deux raisons. La première est que je ne veux pas être assimilé aux émeutiers. Si je comprends leur colère, je désapprouve leur folie destructrice. La seconde est que je ne désespère pas de trouver un moyen d’aller vivre en Espagne ou en France.[...]

"Hogra"

D'Alger à Tunis, de Bab el-Oued à Sidi Bouzid, (mais aussi il y a peu à Laayoune, au Sahara marocain) le Maghreb est une fois de plus confronté au désespoir d’une partie de sa jeunesse.[...]

Maghreb : bienvenue à bord de la galère Emploi

Maghreb : bienvenue à bord de la galère Emploi

Manque de confiance des employeurs, agences de placement inefficaces, pénurie de débouchés en rapport avec leur formation… les nouveaux arrivants sur le marché du travail ne sont pas gâtés.[...]

Thomas Mélonio : 'Scolarisés, diplômés et... sous-employés  !'

Thomas Mélonio : "Scolarisés, diplômés et... sous-employés !"

Depuis vingt ans, au maghreb, les étudiants affluent, mais les crédits ne suivent pas. Ce spécialiste des questions d’enseignement* explique pourquoi.[...]

Éric Besson discute de l'accord franco-tunisien sur l'immigration

Éric Besson discute de l'accord franco-tunisien sur l'immigration

Éric Besson, ministre français de l'Immigration, a effectué une visite en Tunisie pour aborder le sujet des flux migratoires entre les deux pays. Il a notamment plaidé pour son projet d'un Office méditerranéen de la Jeunesse.[...]

Amel Boubekeur : 'L'intégration maghrébine est une nécessité'

Amel Boubekeur : "L'intégration maghrébine est une nécessité"

La chercheuse algérienne au Carnegie Middle East Center, basé à Beyrouth, nous explique l’intérêt qu’ont les pays du Maghreb à s’unir.[...]

Un eldorado pour les Beurs

Un eldorado pour les Beurs

Panne de l’ascenseur social français oblige, un nombre grandissant de jeunes diplômés issus de l’immigration maghrébine vont tenter leur chance au royaume chérifien. Le plus souvent avec succès.[...]

Les enfants gâtés du système

Les enfants gâtés du système

Un scandale financier, un assassinat, un vaudeville politico-économique...  Trois affaires récentes mettent en lumière le comportement délictuel des « fils et filles de ». Enquête sur une impunité ayant presque force de loi.[...]

2iE veut jouer à l'international

2iE veut jouer à l'international

Mettant en avant la reconnaissance de ses diplômes en France, l’école d’ingénieurs n’a pas peur de se comparer aux grandes institutions européennes.[...]

Une bonne note pour les grandes écoles du continent

Une bonne note pour les grandes écoles du continent

Les écoles privées africaines de management, d’ingénieurs ou de techniciens sont en plein essor et de plus en plus aptes à fournir une formation de qualité aux élites de demain.[...]

Métiers : créatifs « wanted »

Métiers : créatifs « wanted »

Il y a quinze ans, les filières artistiques et celles liées à la communication étaient peu nombreuses et menaient au chômage. Les temps changent. Aujourd’hui, plus de 50 000 étudiants ont choisi les filières du multimédia et de la communication et savent que le marché du travail les attend : les nouveaux[...]

Ce que jeunesse veut...

Ce que jeunesse veut...

Les 15-29 ans représentent près de 30 % de la population tunisienne. Leur vie et leurs aspirations n’ont plus grand-chose à voir avec celles de leurs aînés. Quels sont leurs problèmes ? Quels sont leurs atouts,  leurs attentes ?[...]

Les écoles maghrébines en quête de notoriété

« Si le niveau d’enseignement et de compétences des jeunes diplômés maghrébins n’a plus grand-chose à envier à celui de leurs homologues occidentaux, les grandes écoles d’ingénieurs et de management au Maghreb pâtissent néanmoins d’un déficit de reconnaissance internationale »,[...]

Liberté, égalité, mobilité

Oubliées, les petites phrases maladroites de Nicolas Sarkozy sur l’unité du Canada qui avaient choqué les souverainistes québécois ! Les relations entre la France et le Québec sont à nouveau au beau fixe. Le 27 avril, à Paris, les deux parties ont conclu un accord sur la reconnaissance mutuelle des qualifications[...]

Les business schools à l'heure des « best practices »

Les business schools à l'heure des « best practices »

En Algérie, au Maroc et en Tunisie, les meilleurs établissements appliquent les standards internationaux à leurs méthodes et à leurs cursus. Objectif commun : former des managers capables de répondre aux exigences des multinationales.[...]

Les meilleures écoles de commerce du Maghreb

Les meilleures écoles de commerce du Maghreb

   [...]

« L'initiative » contre le chômage des diplômés

Faciliter l’insertion professionnelle des jeunes diplômés, créer des passerelles entre l’université et l’entreprise, et nourrir le débat public : telles sont les ambitions de Al Moubadara (« initiative », en arabe). Cette association, dont la création a été annoncée le 23 mars, sera[...]

Voir tous les dossiers
Flux RSS Jeune Afrique - Tenez-vous au courant des derniers articles publiés en souscrivant au fil d'information RSS de Jeune Afrique - En savoir plus