mot cléRésultat par mot clé:fomac

Michel Djotodia, l'homme qui ne voulait pas du pouvoir... mais qui aimerait bien le garder

Michel Djotodia, l'homme qui ne voulait pas du pouvoir... mais qui aimerait bien le garder

La légende veut qu'il soit devenu le maître de Bangui presque par hasard. Vraiment ? Si Michel Djotodia ne décide pas seul, c'est bien lui le chef. Et peu lui importe que la communauté internationale souhaite le voir partir au plus tôt.[...]

Idriss Déby Itno remet de l'ordre au sein des troupes tchadiennes en Centrafrique

Idriss Déby Itno remet de l'ordre au sein des troupes tchadiennes en Centrafrique

Le chef de l'État tchadien a décidé, le 19 décembre, de nommer un nouveau commandant à la tête de ses troupes au sein de la force africaine en Centrafrique, la Misma. Histoire de remettre un peu d'ordre dans ses relations complexes avec son turbulent voisin.[...]

Centrafrique : la Misca prend officiellement le relais de la Fomac

Centrafrique : la Misca prend officiellement le relais de la Fomac

La Mission internationale de soutien à la Centrafrique (Misca) prend officiellement le relais de la Force d’Afrique centrale (la Fomac). Le transfert d'autorité entre la Communauté économique des États d'Afrique centrale (Ceeac) et l'Union africaine (UA) a lieu ce jeudi, à Bangui.[...]

Centrafrique : Hollande en terrain miné

Centrafrique : Hollande en terrain miné

Un État effondré, des milices à désarmer de toute urgence, des élections impossibles à organiser à court terme... La tâche de la France et de l'Union africaine s'annonce longue et très compliquée en Centrafrique.[...]

Prolifération en Centrafrique : le choix des armes

Prolifération en Centrafrique : le choix des armes

Laurent Touchard travaille depuis de nombreuses années sur le terrorisme et l'histoire militaire. Il a collaboré à plusieurs ouvrages et certains de ses travaux sont utilisés par l'université Johns-Hopkins, aux États-Unis. Cette note est le deuxième volet consacré à la provenance des armes sur le territoire centrafricain.[...]

Centrafrique : l'aide aux déplacés suspendue sous la menace d'hommes armés

Centrafrique : l'aide aux déplacés suspendue sous la menace d'hommes armés

La distribution de vivres dans l'immense camp de déplacés de l'aéroport de Bangui a été suspendue samedi en raison de menaces d'hommes armés de machettes, renforçant l'extrême tension qui règne dans la capitale centrafricaine traumatisée par les récents massacres interreligieux.[...]

Centrafrique : où en est la FAA, Force africaine en attente ?

Centrafrique : où en est la FAA, Force africaine en attente ?

Laurent Touchard travaille depuis de nombreuses années sur le terrorisme et l'histoire militaire. Il a collaboré à plusieurs ouvrages et certains de ses travaux sont utilisés par l'université Johns-Hopkins, aux États-Unis. Cette semaine il fait le point sur les capacités militaires de la Force africaine en attente (FAA) dans le contexte de la crise[...]

Centrafrique : vers une résolution à l'ONU 'jeudi matin au plus tard'

Centrafrique : vers une résolution à l'ONU "jeudi matin au plus tard"

Selon des diplomates en poste à New-York, le Conseil de sécurité est parvenu mardi soir à un consensus sur le projet français de résolution de la crise en Centrafrique. Le texte devrait être adopté jeudi à l'unanimité. [...]

Centrafrique : le Congo envoie 500 militaires pour rétablir l'ordre

Centrafrique : le Congo envoie 500 militaires pour rétablir l'ordre

Quelque 500 militaires congolais ont quitté Brazzaville dimanche pour renforcer la force africaine déjà déployée à Bangui et aider à rétablir l'ordre en Centrafrique avec l'appui de la France, a constaté l’AFP à l’aéroport de Brazzaville.[...]

Centrafrique : les enjeux de l'intervention française

Centrafrique : les enjeux de l'intervention française

Avec l'envoi imminent d'environ 800 hommes supplémentaires, c'est près de 1 200 soldats français qui seront déployés en Centrafrique. Ils interviendront en soutien à la Misca, après l'adoption d'une résolution des Nations unies début décembre, pour mettre fin aux violations des droits de l'homme et rétablir l'ordre dans[...]

Centrafrique : soulagée et impatiente, Bangui attend l'armée française

Centrafrique : soulagée et impatiente, Bangui attend l'armée française

Pas de manifestations spectaculaires de joie, mais plutôt un immense soulagement. Mardi, à Bangui, les habitants ne cachaient pas leur satisfaction de voir les troupes françaises s'engager sous peu pour neutraliser les ex-rebelles qui terrorisent la population.[...]

Carte interactive : les troupes étrangères déployées en Centrafrique

Carte interactive : les troupes étrangères déployées en Centrafrique

Près de 3 000 militaires étrangers sont actuellement présents sur le territoire centrafricain pour aider à la stabilisation du pays. Ils sont tchadiens, congolais, burundais, gabonais, équato-guinéens ou encore français.[...]

Centrafrique : vote d'une résolution à l'ONU, Fabius à Bangui dimanche

Centrafrique : vote d'une résolution à l'ONU, Fabius à Bangui dimanche

Le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, effectuera une visite express en Centrafrique, le 13 octobre. Jeudi, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté une résolution examinant la possibilité d'envoyer des Casques bleus pour rétablir l'ordre.[...]

Centrafrique : selon son commandant, 'la Fomac est prête à employer la force pour désarmer la Séléka'

Centrafrique : selon son commandant, "la Fomac est prête à employer la force pour désarmer la Séléka"

Renforcée par l'arrivée de quelque 400 soldats tchadiens, la Fomac (la Force multinationale de l'Afrique centrale) a pris, ce week-end, la direction des opérations de désarmement des éléments de l'ex-rébellion Séléka à Bangui. Son commandant, le général Jean-Félix Akaga, assure "Jeune Afrique" de[...]

Dologuélé, la présidentielle centrafricaine dans le viseur

Dologuélé, la présidentielle centrafricaine dans le viseur

Anicet Dologuélé, ancien Premier ministre d'Ange-Félix Patassé, s'apprête à faire son retour sur la scène politique centrafricaine.[...]

Centrafrique : vers une mise sous tutelle

Centrafrique : vers une mise sous tutelle

Le président de la transition ne tient plus l'ex-rébellion de la Séléka, qui multiplie les exactions, poussant la communauté internationale à s'engager davantage en Centrafrique. Oui, mais avec qui et sous quelle forme ?[...]

En Centrafrique, Bangui vit toujours dans la psychose d'une nouvelle guerre civile

En Centrafrique, Bangui vit toujours dans la psychose d'une nouvelle guerre civile

Près de quatre mois après la prise de pouvoir par les rebelles de la Séléka, la Centrafrique vit toujours dans la crainte d'une nouvelle guerre civile. Ce week-end, une rumeur d'échanges de tirs a enflé en quelques minutes dans la capitale, provoquant une fois de plus la panique.[...]

Centrafrique : le cantonnement de la Séléka a débuté

Centrafrique : le cantonnement de la Séléka a débuté

Lundi 13 mai, près de 200 combattants de la Séléka ont quitté Bangui pour la base de Bria (centre-est), un des 16 sites où les ex-rebelles centrafricains doivent être cantonnés.  [...]

Centrafrique : trois morts à la suite de nouveaux heurts entre Séléka et civils à Bangui

Centrafrique : trois morts à la suite de nouveaux heurts entre Séléka et civils à Bangui

Trois personnes ont été tuées dans la nuit de 9 au 10 mai à Bangui dans des heurts entre civils et éléments de l'ex-rébellion de la Séléka, désormais au pouvoir, selon une source policière. Un accident de circulation en serait à l'origine.[...]

Centrafrique : Nicolas Tiangaye sollicite l'aide de la France pour sécuriser Bangui

Centrafrique : Nicolas Tiangaye sollicite l'aide de la France pour sécuriser Bangui

Le Premier ministre centrafricain, Nicolas Tiangaye, a annoncé, mercredi 8 mai, avoir demandé aux forces françaises présentes à Bangui d'appuyer la Force multinationale d'Afrique centrale (Fomac) pour sécuriser la capitale, où des troubles persistent depuis la prise de pouvoir par la coalition Séléka.[...]

Centrafrique : l'Afrique centrale au chevet de Bangui

Centrafrique : l'Afrique centrale au chevet de Bangui

Des ministres des Affaires étrangères d'Afrique centrale se sont réunis, le 2 mai, à Brazzaville pour évoquer, à huis clos, la crise en Centrafrique où l'instabilité demeure, un peu plus d'un mois après la prise de pouvoir par la coalition Séléka.[...]

Éloge Enza-Yamissi : 'Je souhaite une intervention de la France' en Centrafrique

Éloge Enza-Yamissi : "Je souhaite une intervention de la France" en Centrafrique

Le footballeur Éloge Enza-Yamissi (30 ans), capitaine de la Centrafrique et de Troyes (France, Ligue 1), tient à s’exprimer sur la situation de son pays, récemment secoué par un coup d’État et toujours en proie à la violence. Le sportif centrafricain le plus connu milite pour une intervention française et l’organisation[...]

Centrafrique : l'Afrique centrale promet de quadrupler les effectifs de la Fomac

Centrafrique : l'Afrique centrale promet de quadrupler les effectifs de la Fomac

Les chefs d'État de la Ceeac, réunis en sommet à N'Djamena le 18 avril, ont promis de faire passer les effectifs de la Fomac de 500 à 2 000 hommes pour stabiliser la Centrafrique. Mais aucun calendrier n'a été fixé. De même, aucune aide financière n'a été décidée pour les autorités de transition[...]

Centrafrique : affrontements et lynchages à Bangui

Centrafrique : affrontements et lynchages à Bangui

Un peu plus de trois semaines après la chute de François Bozizé, le chaos règne à Bangui. À la fin de la semaine dernière, une vingtaine de personnes ont été tuées et des dizaines blessées lors d’affrontements entre des membres de la Séléka et la population. Mardi matin, des habitants en [...]

Centrafrique : récit exclusif de la chute de Bozizé

Centrafrique : récit exclusif de la chute de Bozizé

Déterminés à en finir avec le président François Bozizé, les rebelles de la Séléka ont fondu sur la capitale à la vitesse de l'éclair, le contraignant à une fuite éperdue. Récit exclusif d'un nouveau coup d'État en Centrafrique.[...]

Centrafrique : la Séléka tente d'asseoir son autorité sur l'administration

Centrafrique : la Séléka tente d'asseoir son autorité sur l'administration

"La vie économique et administrative" reprendra "mardi au plus tard", a déclaré, jeudi 28 mars, le ministre de la Communication et porte-parole du Séléka, Christophe Gazam Betty.[...]

Centrafrique : pillages et pénuries à Bangui

Centrafrique : pillages et pénuries à Bangui

Mardi 26 mars, Bangui, la capitale centrafricaine, était en proie à de nombreuses violences et pillages suite au coup d’État de la Séléka.[...]

Centrafrique : les soldats étrangers sont-ils toujours là ?

Centrafrique : les soldats étrangers sont-ils toujours là ?

Militaires français, contingent sud-africain, troupes des pays d'Afrique centrale. Pendant la crise centrafricaine, au début de l'année, un nombre important de soldats étrangers avaient été déployé à Bangui. Y sont-ils toujours, près de deux semaines après la signature de l’accord de Libreville qui demande notamment[...]

Centrafrique : François Bozizé rencontre Denis Sassou Nguesso à Brazzaville

Centrafrique : François Bozizé rencontre Denis Sassou Nguesso à Brazzaville

Le président centrafricain, François Bozizé, tente de reprendre la main dans la crise qui secoue le pays. Il s’est rendu, lundi 7 janvier, à Brazzaville afin de rencontrer son homologue congolais, Denis Sassou Nguesso, médiateur entre Bangui et la rébellion du Séléka.[...]

Centrafrique : les rebelles se rapprochent de Bangui, les négociations se profilent à Libreville

Centrafrique : les rebelles se rapprochent de Bangui, les négociations se profilent à Libreville

Selon le ministre centrafricain de l’Administration territoriale, les rebelles du Séléka seraient désormais à 12 km de Damara, dernier verrou avant la capitale Bangui, qui est située à 75 km plus au nord. Cette nouvelle avancée de la rébellion a lieu alors que les délégations des différents camps doivent arriver[...]

Centrafrique : la coalition Séléka face à ses divisions

Centrafrique : la coalition Séléka face à ses divisions

Regroupant plusieurs groupes rebelles, la coalition Séléka peine à exprimer une position claire. Symbole de ces difficultés : Éric Massi, le porte-parole de la rébellion à Paris, est sous le feu des critiques. Le commandement militaire des rebelles lui reproche ses nombreuses déclarations hasardeuses.[...]

Centrafrique : l'opposition demande le départ de Bozizé

Centrafrique : l'opposition demande le départ de Bozizé

Alors que des négociations doivent s’ouvrir le 8 janvier à Libreville au Gabon, l’opposition politique centrafricaine a estimé dans un communiqué rédigé à Bangui le 29 décembre, que toute solution de sortie de crise incluant le maintien à la tête de l’État du président François Bozizé[...]

Centrafrique : François Bozizé change sa défense

Centrafrique : François Bozizé change sa défense

Le chef de l’État centrafricain, François Bozizé, a limogé, mercredi 2 janvier, le ministre délégué chargé de la Défense, son propre fils Jean-Francis, ainsi que le chef d’État major, Guillaume Lapo.[...]

Centrafrique : suspension de l'offensive rebelle en vue de l'ouverture des négociations à Libreville

Centrafrique : suspension de l'offensive rebelle en vue de l'ouverture des négociations à Libreville

Les rebelles de la coalition Séléka ont suspendu leur avancée vers la capitale centrafricaine, Bangui. Ils acceptent d’aller négocier à Libreville (Gabon). Les pays d’Afrique centrale se font dorénavant plus menaçants.[...]

Voir tous les dossiers
Flux RSS Jeune Afrique - Tenez-vous au courant des derniers articles publiés en souscrivant au fil d'information RSS de Jeune Afrique - En savoir plus