Classement

Afrique : le top 100 des entreprises les plus attractives

Par  | 

Le cabinet de recrutement Global Career Company vient de rendre publique l’édition 2018 de son classement des entreprises les plus prisées des salariés africains. Synthèse.

Perspectives d’évolution, conditions de travail, couverture médicale, développement des compétences et leadership. Chaque année, le cabinet de recrutement Global Career Company sondent des milliers de professionnels africains afin de connaître le nom des entreprises qui les font rêver. Cette année, les 20 000 professionnels ayant répondu à une cinquantaine de questions plébiscitent la Banque mondiale. L’institution internationale conserve ainsi sa première place devant le pétrolier Chevron qui passe devant son concurrent Exxon Mobil.

Les banques attirent plus qu’avant

Si le top cinq est identique à l’an passé, certains mouvement dans le reste du palmarès traduisent les changements en cours dans le monde du travail. Ainsi, l’étude pointe que l’augmentation des besoins en compétences numériques liés avec l’apparition de nouveaux métiers pousse le secteur bancaire et celui des télécoms à progresser sur leur marque employeurs. L’objectif : attirer des profils qui ont souvent l’embarras du choix dans leur recherche d’emploi. De plus, à travers ces acteurs en cours de digitalisation, les candidats voient de nouvelles opportunités. Résultat, l’opérateur télécoms sud-africain MTN bondit cette année de la 47ème à la 18ème place du classement et la britannique Standard Chartered Bank de la 90ème à la 13ème place.

>> LIRE AUSSI : Vie au travail : les attentes des salariés africains en 2018

Seules 17 entreprises africaines

Excepté la Banque africaine de développement et le réseau d’école Bridge international academies, aucune entreprise du top dix n’est africaine.

Excepté la Banque africaine de développement et le réseau d’école Bridge international academies – qui fait son entrée dans le classement à la 9ème place -, aucune entreprise du top dix n’est africaine. Et sur les 100 figurant au classement, seules 17 sont issues du continent. De quoi alerter les structures locales sur la nécessité de développer leurs politiques RH afin d’attirer et retenir les meilleurs profils.

Ce qui motive les salariés

Dans ce sens, l’étude qui a aussi sondé les attentes des professionnels, donne des pistes de développement en matière de ressources humaines. On y apprend par exemple que ce qui motive le plus les salariés à travailler dans une entreprise plutôt qu’une autre sont les opportunités de développer de nouvelles compétences, une bonne couverture santé et le fait d’avoir confiance en la direction. Enfin, le combo sécurité de l’emploi et salaire sont les deux critères principaux qui poussent les collaborateurs à rester dans l’entreprise.

Recevez les meilleures opportunités

Fermer

Je me connecte