Recrutement

Tunisie : Amaris recrute 200 jeunes diplômés d’ici la fin de l’année

Par  | 

Tout juste installé dans la capitale tunisienne en vue d'un développement sur le continent, le cabinet de conseil en management et technologie recherche en majorité des profils IT mais aussi des fonctions support.

Le bureau tunisien d’Amaris, spécialisé dans le conseil en management et technologies, recrute 200 jeunes diplômés locaux d’ici la fin 2018 pour des contrats en CDI.

Finance et RH

Le groupe international suisse recherche des profils en technologies de l’information (IT) et télécommunications, notamment des chefs de projets, des ingénieurs support production ou encore des spécialistes de la fibre optique. La société embauche aussi dans le domaine de la finance et des RH. Amaris pourrait également avoir recours à des stagiaires rémunérés dans le domaine IT pour des projets de fin d’études.

Pour la formation de ses futurs salariés, Amaris a ciblé quelques établissements clés, sans toutefois s’y limiter : Ecole Polytechnique, Ecole nationale des sciences informatiques (ENSI), ESPRIT, Ecole nationale d’ingénierie de Tunis, Institut supérieur des sciences appliquées et de la technologie de Tunis et Sousse, Ecole nationale d’ingénieurs de Sousse, etc.

>> LIRE AUSSI : Tunisie : six entreprises s’engagent à recruter 4 000 personnes en 2018

Ambition continentale

Au-delà de la bonne réputation de ces écoles tunisiennes dans le domaine de l’IT et de la télécommunication, Amaris, installé au sein du pôle Elgazala à Raoued, a choisi de développer son activité dans le pays pour des raisons de stratégie de développement continental : « Nous avons souhaité nous concentrer sur le pays car il possède tous les critères pour devenir une plateforme de services IT, indique-t-on au siège. Une telle plateforme représenterait l’opportunité pour le groupe de créer de nouvelles synergies entre ses bureaux africains et, par conséquent, de faciliter son développement sur le continent ».

La société est partenaire du programme Smart Tunisia issu d’un partenariat public-privé, qui, grâce à des incitations fiscales et juridiques, les sociétés offshore à s’implanter dans le pays. L’objectif de ce programme est la création de 50 000 emplois d’ici à 2020.

>> LIRE AUSSI : Executive education : Dauphine Tunis se lance dans la finance islamique

En Afrique, Amaris est présent au Maroc (Casablanca), en Côte d’Ivoire (Abidjan), en Afrique du Sud (Le Cap) et à l’Île Maurice (Phoenix). Ses principaux clients sont des entreprises de la télécommunication européenne. La société n’exlut pas de se lancer sur le marché local.Créé en 2007, l’entreprise compte 3 650 employés répartis sur tous les continents et a réalisé un chiffre d’affaires de 190 millions d’euros en 2017.

Recevez les meilleures opportunités

Fermer

Je me connecte