Management

Management : 2 astuces simples pour bien intégrer les nouveaux salariés

Par  | 

Donner une bonne première impression de son équipe détermine la façon dont un nouveau salarié se projette dans l’entreprise. Voici quelques conseils qui permettent de le mettre à l'aise rapidement.

Souhaiter la bienvenue à une nouvelle recrue c’est bien, l’accueillir dans les règles de l’art c’est mieux. Le processus d’intégration ou onboarding dans le jargon des RH fait partie des méthodes simples et non coûteuse qui permettent de fidéliser rapidement les nouveaux salariés. Cette étape ne doit pas être négligée par les recruteurs s’ils veulent limiter le turn-over de leurs équipes. Afin de repérer quels sont les gestes de base qui favorisent rapidement le sentiment d’appartenance des nouveaux arrivants, Dawn Klinghoffer, Candice Young et Xue Liu, trois cadres de Microsoft, ont mené une recherche sur 3 000 collaborateurs du géant américain de l’informatique. Leurs résultat ont été publié récemment dans la Harvard Business Review.

En soumettant un questionnaire sur les premières impressions des nouveaux salariés après une semaine dans l’entreprise et 90 jours plus tard et en étudiant parallèlement leur comportement et leurs interactions avec des collègues grâce aux données anonymes récoltées via les applications de calendrier et les boîtes mail, les trois chercheuses sont arrivé à deux conclusions.

>> LIRE AUSSI : Management : 3 leçons de leadership données par les scientifiques

Du matériel opérationnel

Premièrement, le fait d’arriver à un bureau dédié avec un ordinateur, une session et une boîte mail qui fonctionnent dès les premières minutes fait naître rapidement un sentiment d’appartenance. La nouvelle recrue a ainsi le sentiment qu’il ou elle était attendue et que tout a été fait pour qu’il ou elle puisse être rapidement opérationnel.

Un premier tête-à-tête payant

Ces salariés dont le manager avait proposé un premier entretien en tête-à-tête à l’issu de leur première semaine, avaient développé un réseau interne 12 % plus large que les autres au bout de 90 jours.

Grâce aux retours des salariés, les trois cadres de Microsoft se sont également aperçues que les salariés dont le manager avait proposé un premier entretien en tête-à-tête à l’issu de leur première semaine, avaient développé un réseau interne 12 % plus large que les autres au bout de 90 jours. De plus, ces derniers expriment un sentiment d’appartenance à leur équipe plus fort que leurs homologues qui n’ont pas eu un premier point d’étape.

>> LIRE AUSSI : 4 conseils d’avocats pour recruter en Afrique francophone

Selon l’étude, ces mêmes nouvelles recrues semblent avoir effectué des réunions de meilleure qualité. En d’autres termes, ils ont moins annulé leur présence, ont fait des réunions plus courtes avec des participants mieux ciblés.

Ces mêmes nouvelles recrues semblent avoir effectué des réunions de meilleure qualité.

Enfin, ils ont collaboré trois fois plus que les autres avec leurs équipes durant leurs 90 premiers jours. Preuve qu’échanger rapidement sur ses premières impression avec son manager permet de se sentir plus rapidement à l’aise dans l’interaction avec ses collègues, un point non négligeable dans la formation du sentiment d’appartenance et de l’efficacité dans le travail.

Recevez les meilleures opportunités

Fermer

Je me connecte