Entretien d'embauche

Managers : comment préparer votre entretien d’embauche en cabinet

Par  | 

La première étape d'un processus de recrutement pour des postes à un certain niveau de responsabilité passe bien souvent par l’entretien d’embauche en cabinet. Voici quelques conseils clés pour mettre en avant vos qualités managériales.

« Dans la recherche d’emploi, l’entretien d’embauche n’est pas un petit sujet. Et pourtant, peu de candidats s’y intéressent suffisamment », déplore Patrice Kombot-Naguemon, senior executive manager pour l’Afrique au sein du cabinet Michael Page. Prendre au sérieux cet échange avec un recruteur revient à le préparer. Cela vous permet de mettre toutes les chances de votre côté et vous évite de perdre du temps à tenter de décrocher un poste qui n’est pas fait pour vous.

Faire le point sur soi et ses projets

Avant d’essayer d’en savoir plus sur l’entreprise qui recrute, il convient d’en savoir assez sur vous même. Commencez par votre parcours. Vous devez savoir le résumer en cinq minutes et prouver sa cohérence. Votre récit doit être chronologique et reprendre les 10 dernières années d’expérience, si vous êtes un cadre expérimenté. Ou débuter à la fin de vos études si vous êtes junior ou jeune diplômé.

>> LIRE AUSSI : Entretien d’embauche : comment se déroule-t-il en cabinet ?

En entretien, l’objectif du recruteur est en effet de savoir qui vous êtes, déterminer vos forces, vos faiblesses et votre manière de travailler. Pour bien vous faire comprendre auprès de lui et lui donner des clés de compréhension, vous devez avoir fait votre introspection.

« Un candidat qui sait parler de ses erreurs et en tirer des leçons montre qu’il est honnête et capable de prendre du recul »

Pour cela, réfléchissez à quelques questions de ce type : aimez vous planifier et avancer au fur et à mesure ou préférez vous travailler sous la pression du dernier moment. Préférez vous l’action ou l’analyse. Aimez vous déléguer ? Si oui, préférez vous garder un œil sur ce qu’il se passe ou avoir des retours ponctuels ? Pensez ensuite à des situations vécues qui peuvent illustrer chacune de vos réponses.

Ne faites pas l’impasse sur vos échecs : « Un candidat qui sait parler de ses erreurs et en tirer des leçons montre qu’il est honnête et capable de prendre du recul », souligne Deffa Ka, consultante en recrutement chez Fed Africa. Ces qualités sont très appréciées pour des postes de management. Enfin n’oubliez pas de formuler votre projet professionnel pour le futur.

Connaître l’entreprise

Le jour J, il faut également montrer que vous savez vous projeter dans un poste. Il faudra donc venir en étant informé des dernières actualités de l’entreprise, ou à défaut, de son secteur d’activité. « Si on a l’identité de l’entreprise, il faut se renseigner sur sa structure, ses filiales, son organigramme, sa stratégie ou encore son chiffre d’affaires », explique Patrice Kombot Naguemon.

Savoir qui l’on rencontre est également une information utile : « Les attentes sont différentes selon le poste ou le niveau hiérarchique de la personne que l’on rencontre », remarque le recruteur de Michael Page. Un RH cherche par exemple à cerner le comportement et les motivations du candidat. L’opérationnel, lui, est plus axé sur la vérification du niveau de compétence.

>> LIRE AUSSI : Comment rédiger un CV pour l’Afrique francophone ?

Recevez les meilleures opportunités

Fermer

Je me connecte