La liberté de culte sera « toujours garantie » en Algérie, affirme Ouyahia

Par AFP

La liberté de culte sera "toujours garantie" en Algérie, affirme Ouyahia © AFP

La liberté de culte sera "toujours garantie" en Algérie, où l'islam est religion d'Etat, a déclaré jeudi Alger le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia.

« La liberté de culte sera toujours garantie (en Algérie) dans le respect de la loi », a-t-il dit dans sa déclaration de politique générale présentée devant l’assemblée nationale.

« L’histoire lointaine ou plus proche est là, pour témoigner que le peuple algérien musulman a toujours été accueillant et même protecteur, lorsque cela fut nécessaire pour la pratiquant des autres religion du livre », a ajouté M. Ouyahia.

Plusieurs procès ont été intentés ces derniers mois contre des convertis au christianisme en Algérie notamment en Kabylie.

Deux chrétiens non jeûneurs avaient été relaxés le 5 octobre à Ain el Hammam dans l’est algérien alors que le procureur avait requis trois ans de prison ferme. Un juge de ce tribunal kabyle avait prononcé un non-lieu car « aucun article (de loi) ne prévoit de poursuite » dans le cas de non respect du jeûne durant le ramadan.

Un procès est prévu également le 8 novembre dans la région d’Akbou, en petite Kabylie, contre neuf musulmans non-jeûneurs et un autre le 28 novembre contre quatre convertis au protestantisme poursuivis pour « ouverture illégale d’un lieu de culte » à Larbaâ Nath Irathen, près de Tizi Ouzou, en Kabylie.

Un jeune Algérien a été condamné lundi à deux ans de prison ferme et à verser une amende de 100. 000 dinars (1. 000 euros environ) pour n’avoir pas jeûné fin août durant le ramadan, d’Oum El Bouaghi, à quelque 500 km au sud-est d’Alger, selon le quotidien indépendant El-Watan de jeudi.

L’exercice d’un culte — musulman on non musulman — est conditionné en Algérie à l’obtention d’un agrément fixant le lieu du culte et d’un autre désignant le prédicateur, en vertu d’une loi de février 2006.

L’islam est religion d’Etat en Algérie où les chrétiens seraient au nombre de 11. 000 pour 35,5 millions d’habitants, selon le ministère des Affaires religieuses.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici