RDC: 15 personnes mortes « étouffées » dans une mine dans le Sud-Est

Par AFP

RDC: 15 personnes mortes "étouffées" dans une mine dans le Sud-Est © AFP

Quinze personnes qui creusaient dans une mine illégale sont mortes "étouffées" vendredi à Kolwezi, située dans la riche province minière du Katanga, dans le sud-est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris de source officielle.

« Quinze mineurs artisanaux sont morts hier dans une galerie [souterraine] à Kolwezi. Ces creuseurs sont morts par étouffement dans une galerie de plus de 20 mètres [de profondeur]. Ce n’est pas un éboulement » qui a causé le drame, a déclaré à l’AFP le maire de la ville, Deoda Kapenda.

Il a précisé que des victimes présentaient des brûlures d’origine encore non définie.

« Les cadavres repêchés dans la galerie avaient tous des brûlures d’origine inconnue. Il n’y a pas eu d’incendie. Ca doit être une forte radiation. Ils dégageaient une odeur semblable [à celle] d’une viande qui sort du feu. C’est mystique, voilà pourquoi j’avais donné l’ordre d’enterrer [les corps] hier même. « 

Kolwezi se trouve à 340 kilomètres au nord de Lubumbashi, capitale de la riche province du Katanga (cobalt, cuivre. . . ). L’accident a eu lieu dans le quartier résidentiel de Kasulo, où les habitants creusent dans les entrailles de leurs parcelles afin de trouver du cuivre, selon M. Kapenda.

En dépit de ses énormes ressources naturelles, la RDC est l’un des pays les moins développés au monde. Les mineurs illégaux sont légion au Katanga à risquer leur vie chaque jour pour une poignée de dollars, souvent avec la complicité des autorités administratives ou militaires locales.