Al Qaïda tente de recruter des hommes en Libye, selon la presse américaine

Par AFP

Al Qaïda tente de recruter des hommes en Libye, selon la presse américaine © AFP

Al Qaïda a envoyé en Libye des militants chevronnés pour tenter d'y recruter des hommes après la chute du régime de Mouammar Kadhafi, rapporte vendredi la chaîne CNN.

Parmi ces recruteurs, figure un militant expérimenté détenu un temps en Grande-Bretagne et envoyé en Libye par le chef d’Al-Qaïda Ayman Al Zawahiri, selon CNN, qui cite une source libyenne elle-même informée par des responsables occidentaux.

Arrivé en Libye en mai, il aurait depuis cette date recruté quelque 200 hommes dans l’Est du pays, ajoute CNN, qui précise que les agences de renseignement occidentales surveillent son activité.

Un autre militant d’Al Qaïda, disposant de passeports européen et libyen, a quant à lui été arrêté alors qu’il se dirigeait vers la Libye, dans la région du Pakistan et de l’Afghanistan, dans un pays qui n’a pas été précisé, toujours selon CNN.

Après la chute de Mouammar Khadafi, les gouvernements occidentaux s’étaient inquiétés de la possibilité qu’Al Qaïda ou un groupe similaire exploite l’instabilité du pays ou puisse mettre la main sur les stocks de missiles air-sol du dictateur.

Mais des responsables américains interrogés par l’AFP jugent qu’Al Qaïda reste encore affaiblie par les coups portés par les Etats-Unis ces derniers mois, et que le réseau n’a pas fait d’avancée majeure en Libye depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi.

« Il est beaucoup trop tôt pour dire qu’Al Qaïda s’est fermement implantée en Libye », a déclaré l’un d’eux sous couvert d’anonymat. L’organisation « a encore du chemin à faire pour conquérir le coeur des Libyens », a-t-il ajouté, jugeant que la Libye n’était pas un terrain fertile pour elle.

Un dépêche diplomatique américaine datant de 2008 et diffusée par WikiLeaks présentait pourtant la ville orientale de Derna comme un bastion d’extrémistes islamistes. Selon des documents trouvés en Irak, l’antenne d’Al Qaïda s’y appuyait également sur de nombreux Libyens issus de l’Est de leur pays.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici