Tchad : nouvelle arrestation d’un activiste de la société civile

Par AFP

Un véhicule de police à N'Djamena, le 15 juin 2015 au Tchad. © AFP/BRAHIM ADJI

La société civile tchadienne a déploré samedi une nouvelle arrestation d'un de ses activistes, a indiqué à l'AFP la Convention tchadienne pour la défense des droits de l'homme (CTDDH).

La CTDDH « informe que son militant Maounde Decladore, par ailleurs porte-parole de la plate-forme +Ca doit changer+, a été arrêté hier (ndr: vendredi) à Moundou (ndr: la deuxième ville du pays, dans le sud) », indique le communiqué de l’association.

« Cet activiste était activement recherché par l’Agence nationale de sécurité (ANS) et était contraint de s’exiler dans un pays voisin », affirme le CTDDH.

Les autorités n’avaient pas confirmé cette arrestation samedi soir.

« La police est très active pour traquer les militants de la société civile ces derniers temps », a déclaré le secrétaire général de la CTDDH Mahamat Nour Idedou, joint par téléphone par l’AFP.

Deux militants tchadiens arrêtés le mois dernier pour avoir contesté le régime du président Idriss Déby Itno ont été condamnés jeudi à six mois de prison avec sursis par un tribunal de N’Djamena.

Allié stratégique de la France dans la lutte contre les groupes jihadistes, le Tchad traverse une grave crise économique et sociale en raison de la chute des prix du pétrole. « Le Tchad est à l’arrêt, on redoute le pire », avait déclaré M. Decladore à l’AFP mi-novembre.