Fermer

Est de la RD Congo : quatre tués dans des combats à Beni

Par AFP

Un policier à Béni en RDC le 17 août 2016. © AFP/Charly Kasereka

Un militaire congolais et trois miliciens ont été tués dans des combats dans un quartier, attaqué par une milice, de Beni, ville de l'est de la République démocratique du Congo (RD Congo), a annoncé samedi l'armée de RDC.

« Les (miliciens) Maï-Maï ont fait incursion à Kalau, un quartier périphérique de la ville de Beni hier (vendredi) après-midi avant d’être repoussés par l’armée » alors qu’ils incendiaient les « huttes de la population », a déclaré à l’AFP le capitaine Mak Azukay, un porte-parole de l’armée dans la province orientale du Nord-Kivu.

« Le bilan est de trois Maï-Maï tués, un soldat FARDC (Forces armées de la RDC) tué et deux autres blessés », a-t-il précisé, ajoutant que six miliciens avaient été capturés et que la motivation de l’attaque était encore inconnue.

Depuis octobre 2014, la ville et les environs de Beni sont plutôt la cible d’attaques attribuées aux Forces démocratiques alliées (ADF), groupe rebelle ougandais qui, de mouvement armé de défense des musulmans au milieu des années 1990, s’est transformé en milice brutale accusée de nombreux massacres qui ont fait plus de700 mort dans la région.

Les Maï-Maï sont des groupes « d?autodéfense » constitués sur une base essentiellement ethnique. Pendant la deuxième guerre du Congo (1998-2003), nombre de ces groupes ont été armés par le pouvoir pour combattre les envahisseurs ougandais ou rwandais. Certains n?ont jamais désarmé.

Province constellée de groupes armés, le Nord-Kivu est déchiré par les conflits depuis plus de vingt ans.