Fermer

Gabon : Jorge Costa écarté, José Garrido sélectionneur par intérim

Par AFP

Qui pour remplacer l'ex-sélectionneur du Gabon Jorge Costa. Ici lors de la CAN à Bata, en Guinée équatoriale, le 25 janvier 2015. © Themba Hadebe / AP / SIPA

Le sélectionneur portugais du Gabon, Jorge Costa, a été suspendu de ses fonctions à presque deux mois du match d'ouverture de la Coupe d'Afrique des nations 2017 à Libreville, et remplacé par son compatriote José Garrido, a indiqué vendredi la Fédération gabonaise de football (Fégafoot).

L’annonce s’est faite en deux temps. La Fégafoot a d’abord annoncé le report de la conférence de presse que Costa devait donner vendredi matin.

« Le sélectionneur national par intérim José Garrido animera une conférence de presse ce samedi 5 novembre 2016 à 10h00 », a-t-elle ensuite annoncé sur sa page Facebook.

En poste depuis 2014, Costa fait les frais des résultats en demi-teinte du Gabon, à l’image du premier match de qualification pour le Mondial-2018 contre le Maroc (0-0), à domicile en octobre.

Certains Gabonais estimaient qu’il avait aggravé son cas en faisant l’impasse sur la cérémonie du tirage au sort de la CAN-2017 à Libreville le 19 octobre, en présence des plus hautes autorités du pays.

Pays organisateur, le Gabon disputera le match inaugural à Libreville le 14 janvier contre la Guinée-Bissau, dans un groupe qui comprend aussi le Burkina Faso et le Cameroun.

L’ex-défenseur central de Porto et du Portugal avait été reconduit dans ses fonctions en août avec pour objectif « la finale de la CAN ». Cette annonce avait surpris puisque la Fédération avait mis fin le 30 juin à son contrat en raison, déjà, de son bilan « en dents de scie ».

Des résultats d’autant plus décevants que Costa était le sélectionneur le mieux payé d’Afrique, avec 70.000 euros mensuels : « C’est parce que je suis le meilleur coach en Afrique », avait-il claironné.

Garrido, l’actuel directeur technique national qui devient sélectionneur par intérim, doit désormais préparer dans l’urgence le déplacement au Mali, à Bamako le 15 novembre, comptant pour les éliminatoires du Mondial-2018.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici