Fermer

RDC : arrestation d’un militant pro-démocratie accusé d’espionnage par la police

Par AFP

Filimbi © DR

La police a annoncé lundi l'arrestation pour "espionnage" d'un militant du mouvement citoyen "Filimbi" opposé à la prolongation du mandat du président congolais Joseph Kabila à la tête de la République démocratique du Congo qui s'achève le 20 décembre.

« Arciel Béni est mis aux arrêts pour espionnage des services de la police et son téléphone saisi est entrain d’être décrypté pour remonter jusqu’aux manipulateurs », a déclaré le porte-parole de la police le colonel Ezekiel Mwana Mputu.

« Il filmait devant l’état-major du Commissariat provincial de la police, les entrées et sorties de détenus, des autorités de la [police] et des installations pour envoyer dans un serveur espion », a ajouté l’officier.

Des accusations réfutées par le mouvement « Filimbi » (coup de sifflet en swahili).

« Arciel Beni filmait l’embarquement vers une destination inconnue ce lundi de nos camarades arrêtés samedi par la police », a affirmé à l’AFP William Bandoma, coordonnateur du mouvement Filimbi .

« C’est un espion à ne pas confondre avec Filimbi », a cependant réagi l’officier.

Samedi, six militants du mouvement citoyen Filimbi ont été interpellés et incarcérés par la police pour « trouble à l’ordre public » après un sit-in devant le siège de l’Union africaine à Kinshasa.

 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici