Fermer

Afrique du Sud: le président Zuma renonce à toutes ses plaintes contre la presse

Par AFP

Afrique du Sud: le président Zuma renonce à toutes ses plaintes contre la presse © AFP

Le président sud-africain Jacob Zuma a renoncé à plus d'une dizaine de plaintes déposées entre 2006 et 2010 contre des journaux, ont indiqué ses services vendredi.

Ces plaintes concernaient des dessins humoristiques jugés diffamatoires, ou des articles portant selon lui atteinte à sa réputation.

« En accord avec ses avocats, le président Zuma a décidé de retirer ses plaintes contre les différentes entités, et ce faisant, clôt tous ces dossiers », indique la présidence dans un communiqué, qui précise que le chef de l’Etat a agit dans un esprit « de réconciliation et d’unité de la nation ».

La présidence n’a pas révélé combien de plaintes avaient été retirées.

Une source judiciaire a indiqué à l’AFP que M. Zuma avait réclamé entre 2006 et 2009 au total 60 millions de rands (4,6 millions d’euros) de dommages et intérêts dans 14 affaires différentes, contre des journaux ou des individus.

La vie privée et politique du président sud-africain fournit régulièrement des sujets en or aux humoristes.

Cette année, il s’est trouvé au centre d’un scandale lorsque l’opposition a révélé qu’il avait fait faire des travaux de plusieurs millions de dollars dans sa résidence de campagne aux frais de l’Etat, officiellement pour en améliorer la sécurité.

Polygame et actuellement marié à quatre femmes, il avait été acquitté d’accusations de viol il y a quelques années, et avait suscité sarcasmes et colère en affirmant dans les années 2000 avoir juste « pris une douche » pour se protéger du sida après un rapport avec une partenaire séro-positive.

Pendant longtemps, le célèbre caricaturiste Zapiro l’a représenté dans tous ses dessins coiffé d’une pomme de douche.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici