Fermer

Namibie: 400.000 personnes menacées par la sécheresse

Par AFP

Près de 400. 000 personnes sont menacées par une sévère sécheresse dans le nord de la Namibie, pays désertique de 2,1 millions d'habitants, a indiqué le gouvernement namibien.

« Nous faisons le maximum pour faire parvenir de la nourriture aux populations concernées. Avec succès jusqu’à présent », a déclaré mardi le président du Comité de gestion des catastrophes naturelles, Frans Kapofi.

Ces déclarations interviennent alors que les autorités namibiennes étaient critiquées pour la lenteur de leur réaction face à la crise.

En mai dernier, le président namibien Hifikepunye Pohamba avait déclaré l’état d’urgence et appelé au soutien de la communauté internationale alors que 300. 000 personnes étaient en situation d’insécurité alimentaire grave, notamment dans le nord et le centre du pays.

Depuis cette date, les autorités namibiennes ont démarré des distributions de sacs de semoule de maïs dans des zones rurales du centre.

L’actuel épisode de sécheresse est présenté comme le pire de ces dernières années.

Les autorités s’inquiètent aussi de ses conséquences sur la faune et la flore sauvages qui attirent les visiteurs dans un pays où le tourisme est une importante source de revenus.

Pays le plus sec de l’Afrique subsaharienne, la Namibie abrite le plus vieux désert du monde, le magnifique désert de Namib aux dunes de sable rouge.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici