Le président du Nigeria en visite en Chine

Par AFP

Le président nigérian Muhammadu Buhari, le 16 septembre 2015 à Paris. © Bertrand Guay/AFP

Le président nigérian, Muhammadu Buhari, entamera dimanche une visite en Chine, où il espère obtenir le soutien de Pékin pour développer les infrastructures-clés de son pays dans les domaines de l'eau, des transports ou de l'immobilier, a annoncé samedi son porte-parole.

« Nous nous attendons à ce que cette visite soit ponctuée par la signature de plusieurs accords et lettres d’intention visant à doper les relations commerciales et économiques entre la Chine et le Nigeria », première puissance économique africaine, souligne Femi Adesina dans un communiqué.

Pendant son séjour, M. Buhari s’entretiendra avec le président chinois Xi Jinping et son Premier ministre Li Keqiang. Il visitera la zone franche de Shanghai et la zone de développement économique et technologique de Canton, et inaugurera un forum d’investisseurs Chine/Nigeria à Pékin avant de retourner à Abuja en fin de semaine.

La chute de 60% des prix du pétrole depuis l’année dernière a durement touché l’économie du Nigeria, qui tire l’essentiel de ses revenus de l’exportation de brut, dont il est le premier producteur d’Afrique. La monnaie nigériane, le naira, a également chuté, avec un taux d’inflation proche de la barre des 10%.

Le Nigeria a annoncé en début d’année un budget 2016 record de 6.080 milliards de nairas (environ 27 milliards d’euros), pour stimuler la croissance en investissant dans de grands projets d’infrastructures. Le pays a déjà annoncé qu’il aurait recours à des emprunts à hauteur de 1.800 milliards de nairas (7,9 milliards d’euros) pour le financer.