Somalie : 14 soldats tués dans un attentat suicide des shebab

Par AFP

Un soldat somalien en position près de la zone où des shebab ont perpétré une attaque à Mogadiscio, le 21 juin 2015. © Mohamed Abdiwahab/AFP

Au moins 14 soldats somaliens ont été tués et vingt blessés samedi lors d'un attentat suicide commis par des insurgés islamistes shebab dans le sud de la Somalie, ont rapporté des fonctionnaires et des témoins.

L’attaque s’est produite à l’intérieur d’un ancien bâtiment universitaire dans la banlieue de Kismayo, où sont stationnés des militaires kenyans de la force de maintien de la paix de l’Union africaine (Amisom) et des soldats somaliens.

« Un minibus chargé d’explosifs a explosé dans la zone d’entraînement du camp militaire. Quatorze soldats sont décédés et plus de vingt ont été blessés, » a affirmé à l’AFP Mohamed Abisalad, un responsable militaire somalien de Kismayo.

« Une enquête a été ouverte pour savoir comment le kamikaze a pu franchir les contrôles de sécurité à l’extérieur du camp », a-t-il ajouté.

Des témoins à l’hôpital de Kismayo, où ont été dirigés les blessés, ont confirmé le bilan de dix morts.

Le mouvement des shebab, affilié à al-Qaïda, a revendiqué l’attaque en faisant état d’une centaine de tués.

« Cent miliciens apostats ont été tués dans une opération menée par un de nos courageux moudjahidin qui a conduit son véhicule à l’intérieur d’un camp d’entraînement pour le faire exploser », a affirmé un communiqué des shebab.

A la tête d’une insurrection armée depuis 2007, les shebab combattent les fragiles autorités de Mogadiscio, sous perfusion de l’aide internationale.