Inondations en Angola: 20.000 sans abri et risque de choléra

Par AFP

Inondations en Angola: 20.000 sans abri et risque de choléra © AFP

Des innondations dans le sud de l'Angola ont laissé au moins 20. 000 personnes sans abri et la région risque désormais une épidémie de choléra, ont indiqué vendredi les agences humanitaires.

Valter Quifica, secrétaire général de la Croix Rouge angolaise a décrit la situation comme « sévère » et précisé que des milliers de personnes pourraient être affectées par cette épidémie.

Il a indiqué à l’AFP que les inondations dans la province méridionale de Cunene étaient déjà pires que celles de l’an passé, lorsque 25. 000 personnes avaient perdu leur maison.

L’aide doit arriver « le plus vite possible » aux populations affectées pour bloquer l’extension de l’épidémie de choléra, a-t-il ajouté.

De nombreuses routes ont été fermées à la circulation et plusieurs villages et villes sont uniquement accessibles par bateau. Des miliers d’hectares de de terres agricoles ont été détruites et beaucoup de vaches et de chèvres se sont noyées, selon la Croix-Rouge.

Le général Eugenio Laborinho, coordinateur de la Commission de la Protection Civile, a déclaré aux médias officiels que la situation s’aggravait en raison de la poursuite des pluies et de la hausse du niveau des rivières.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a envoyé cinq tonnes de matériel de santé et de l’eau potable dans la région, selon un de ses porte-parole.

La province enclavée de Cunene, riveraine de la Namibie, est une des provinces les plus pauvres du pays et la majorité de sa population dépend de l’agriculture de subistance.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici