Extension Factory Builder
11/02/2008 à 15:03
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mahamat Nouri, le pivot
À 61 ans, l'ancien fonctionnaire des postes Mahamat Nouri est l'homme le plus puissant de la rébellion tchadienne. Son mouvement, UFDD (Union des forces pour la démocratie et le développement), rassemble trois mille combattants équipés et motorisés par le Soudan. Né à Faya-Largeau, la grande palmeraie du Nord, ce musulman lettré est gorane, comme Hissein Habré. Après avoir combattu avec le rebelle Habré, il devient en 1982 l'un de ses ministres, puis le chef du parti unique Unir. Pour Habré, cet homme posé et cultivé est de toute confiance. Après 1990, il se rallie à Idriss Déby et occupe des postes clés. Il est successivement préfet, ministre de la Défense (2001-2003) et ambassadeur en Arabie saoudite. C'est à partir de Riyad qu'il rejoint la rébellion en mai 2006, un mois après l'échec du raid de Mahamat Nour sur N'Djamena. A-t-il été « démarché » par les services secrets soudanais qui cherchaient un rebelle de rechange ? En tout cas, il est le Tchadien préféré du président Béchir.

Timane Erdimi, le neveu
Pour Idriss Déby Itno, c'est l'ennemi intime. Pis, le traître. Né près de Fada, au nord-est du Tchad, cet homme instruit et fin d'esprit est zaghawa, comme le président. Mieux, il est son neveu ! La force de Timane, 53 ans, c'est l'association redoutable qu'il forme avec son jumeau, Tom. De 1990 à 2005, les deux frères sont les éminences grises du chef de l'État. Quand l'un est directeur de cabinet, l'autre est secrétaire général de la présidence. Mais, en 2005, Idriss Déby Itno décide de réformer la Constitution pour se représenter, et c'est la rupture. Timane prend le maquis tandis que Tom finance l'opération depuis Houston, au Texas. Pour Timane Erdimi, l'appartenance au clan zaghawa est à la fois une force et une faiblesse. Il est informé de tous les faits et gestes de son oncle. Il suffit que ses combattants du RFC (Rassemblement des forces pour le changement) appellent leurs cousins de la garde présidentielle au téléphone ! Mais il suscite aussi la méfiance de Khartoum. Le soutien du Soudan lui est donc mesuré.

Abdelwahid Aboud Mackaye, le combattant
Moins connu que ses deux alliés, Abdelwahid Aboud Mackaye, 55 ans, est pourtant un vétéran de la rébellion. En 1980, il est blessé par balles pendant la bataille de N'Djamena qui oppose Goukouni Oueddeye à Hissein Habré. Depuis, il boite légèrement. Né près d'Oum Hadjer, dans l'est du pays, cet homme déterminé - et pas toujours diplomate - est un Arabe tchadien qui a longtemps combattu dans le CDR (Conseil démocratique révolutionnaire). Quand il n'était pas au maquis, il travaillait comme administrateur civil à l'intérieur. Sous-préfet sous le régime Déby Itno, il repart en rébellion en 2003. Aux côtés de Mahamat Nour, il prépare alors le raid fou d'avril 2006 sur N'Djamena. Puis il se rapproche de Mahamat Nouri. Mais, en 2007, l'Arabe, jaloux de son indépendance, supporte de moins en moins la tutelle du Gorane. Il crée alors l'UFDD-Fondamentale avec son compagnon de toujours, Acheikh Ibn Oumar. Ce n'est que sous la pression de Khartoum qu'il s'est rapproché à nouveau de Nouri en décembre dernier.
Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Ces chiffres qui parlent

Article pr�c�dent :
Un nouveau président pour la Fanaf

AUTRES

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une[...]

Burkina-France : Michel Kafando en visite à Paris début mai

Le président de transition burkinabè, Michel Kafando, doit effectuer sa première visite en France dans les prochains jours. Il sera reçu à l’Élysée par François Holla[...]

Burundi : les principales radios privées empêchées d'émettre en province

Les émetteurs relais des trois principales radios indépendantes du Burundi, accusées d'inciter la population au soulèvement, ont été coupés dimanche par le gouvernement, empêc[...]

Présidentielle au Togo : participation en berne, les premiers résultats attendus

À peine plus de la moitié des électeurs togolais se sont rendus aux urnes samedi pour élire leur président, un scrutin à un tour dont Faure Gnassingbé, le chef de l’Éta[...]

Burundi : deux manifestants tués par balles à Bujumbura

Deux manifestants ont été tués pas balles dimanche à Bujumbura, alors qu'ils protestaient contre la candidature du président burundais sortant à un 3e mandat, ont rapporté des t&eac[...]

Burkina : des milliers de manifestants en faveur du nouveau code électoral

Des milliers de personnes ont manifesté samedi à Ouagadougou en faveur du nouveau code électoral, qui exclut des prochaines élections d'octobre les partisans de l'ancien président Blaise Compaor&[...]

L'option militaire n'est pas une solution à la tragédie en Méditerranée, selon Ban Ki-moon

Le recours à la force n'est pas une solution à la tragédie des migrants en Méditerranée, assure le secrétaire-général des Nations unies Ban Ki-moon, dans un entretien publi&e[...]

Algérie : l'entraîneur du NAHD limogé après une altercation avec Anelka

L'entraîneur de l'équipe algérienne du NA Hussein Dey, Ighil Meziane, a été limogé après une "altercation" avec l'ancien international français Nicolas Anelka, direc[...]

Burundi : heurts entre manifestants et police après la candidature de Nkurunziza à un 3e mandat

Des heurts ont éclaté dimanche à Bujumbura entre de petits groupes de manifestants et des policiers au lendemain de l'annonce de la candidature du président burundais sortant à un troisièm[...]

Les bureaux de vote ont ouvert pour les législatives au Bénin

Les bureaux de vote au Bénin ont ouvert dimanche pour les élections législatives considérées comme un "galop d'essai" en vue de la présidentielle de 2016. Près de 4,4 mill[...]

Abidjan remporte le premier round dans son différend maritime avec le Ghana

En attendant de se prononcer définitivement, la chambre spéciale qui arbitre le désaccord entre la Côte d'Ivoire et le Ghana sur leur frontière maritime a rendu des mesures conservatoires, le 25 a[...]

Togo : jour de vote à Lomé

Les électeurs togolais étaient appelés aux urnes aujourd’hui pour désigner leur futur président. Le taux de participation déterminera l'écart entre les deux candidats favoris,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/LIN10028letrinoille0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/LIN10028letrinoille0 from 172.16.0.100