Extension Factory Builder
20/02/2013 à 13:16
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
RDC : un diamant de plus de 114 carats ne trouve pas preneur RDC : un diamant de plus de 114 carats ne trouve pas preneur © AFP

Un diamant de 114,63 carats trouvé dans le centre de la République démocratique du Congo (RDC) n'a pas trouvé preneur lors de l'enchère organisée par son propriétaire la société minière du Bakwanga (MIBA) qui comptait sur cette vente pour payer son personnel, apprend-on de diverses sources.

Cette pierre de 23 grammes, non taillée, a été mise en vente pour un million de dollars le 12 février dernier mais a été retirée de l'enchère faute d'avoir trouvé preneur à 480. 000 dollars, a révélé Radio Okapi.

Selon la radio, d'autres diamants ont été vendus par lot à l'occasion de cette vente organisée à Mbuji Maï, dans le centre de la RDC, et ont rapporté 28. 200 dollars.

Ce diamant a été découvert à la fin de l'année dernière parmi du gravier dans le "polygone Miba" situé à quelques kilomètres de Mbuji Maï, la capitale régionale du Kasaï oriental, a expliqué à l'AFP un syndicaliste de la Miba.

Sa vente, avait annoncé la direction, devait permettre de régler les salaires en retard et de réajuster ceux des mineurs qui ont été réduits des deux tiers au cours des dernières années, a expliqué M. Dieudonné Kabamba vice-président de la délégation syndicale. "Les travailleurs sont déçus, ils espéraient alléger la misère" a-t-il dit.

Le président de l'Union des creuseurs artisanaux de Mbuji Maï, Jean Marie Kabuya, sans avoir vu la pierre, estime que de nombreux facteurs entrent en ligne qui pourraient expliquer cette mévente. Sa couleur ou d'éventuels défauts perceptibles grâce à un examen approfondi peuvent selon lui jouer en sa défaveur.

Il s'est cependant félicité de cette vente publique car selon lui dès qu'une pierre importante est découverte, des acheteurs clandestins se précipitent. Il a salué l'action du gouverneur de la province qui a mis en place une surveillance pour lutter contre cette pratique.

Un diamantaire occidental interrogé par l'AFP s'est dit surpris de l'échec de cette vente. "Une pierre de 114 carats est rare et chère" a-t-il dit. "Il y a un truc qui cloche, la pierre est sans doute pas belle et très surcotée . . . si elle n'est pas cristallisée, elle ne vaut rien, qu'elle pèse un gramme ou 100 kilos" a-t-il ajouté.

Selon Kabamba, le diamant, qui avait d'abord été envoyé à Kinshasa mais est revenu à Mbuji Maï pour la vente, aurait été découvert aux environs de midi le 12 décembre dernier. Cette information n'a pu être confirmée.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex