Extension Factory Builder
03/02/2013 à 10:34
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Nigeria: le président indonésien, en visite, veut renforcer les échanges commerciaux Nigeria: le président indonésien, en visite, veut renforcer les échanges commerciaux © AFP

Le président indonésien Susilo Yudhoyono a identifié avec son homologue nigérian Goodluck Jonathan plusieurs secteurs dans lesquels les deux pays pourraient échanger davantage, lors d'une visite d'Etat de deux jours au Nigeria qui s'est achevée dimanche.

"Vus la taille et le potentiel des économies du Nigeria et de l'Indonésie, le volume de nos échanges commerciaux pourrait augmenter dans les années à venir", a déclaré M. Yudhoyono à la presse au terme de sa rencontre avec Goodluck Jonathan samedi en fin de journée.

"Nous encourageons les secteurs privés de nos deux pays à interagir davantage (. . . ) et nous avons identifié des domaines dans lesquels nous pourrions travailler ensemble, par exemple l'alimentation, l'agriculture, et l'énergie", a-t-il ajouté.

L'Indonésie, qui compte 240 millions d'habitants, est le quatrième pays le plus peuplé du monde et le plus grand pays musulman, alors que le Nigeria, divisé entre un nord musulman et un sud chrétien, est le pays le plus peuplé d'Afrique, avec 160 millions d'habitants.

Première économie de l'Asie du Sud-est, l'Indonésie est devenue importatrice net de pétrole et a quitté pour cette raison l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) en 2008.

Le Nigeria, premier producteur de brut d'Afrique, avec des exportations se situant entre 2,0 et 2,4 millions de barils par jour ces derniers mois, tire du pétrole environ 90% de ses rentrées en devises.

Selon des commentaires de Reuben Abati, porte-parole du président nigérian, depuis son compte Twitter, il a aussi été question de coopération dans les secteurs du cacao, de l'huile de palme, du caoutchouc et de l'arachide.

D'après M. Abati, les deux chefs d'Etat se sont aussi promis un soutien mutuel pour la réélection du nigérian Kanayo Nwanze à la tête du FIDA, l'agence des Nations Unies pour le développement agricole, et l'appui de la candidature de l'Indonésienne Mari Pangestu à la tête de l'Organisation mondiale du commerce.

MM. Yudhoyono et Jonathan ont également parlé du cas de plusieurs Nigérians condamnés à la peine capitale en Indonésie pour trafic de drogue. Le président nigérian a demandé qu'ils ne soient pas exécutés, et il a été évoqué la possibilité d'échanges de prisonniers, a-t-on appris dans un communiqué.

Le président indonésien, qui arrivait du Liberia, quittera dimanche le Nigeria pour l'Arabie Saoudite.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Dernière Minute

Toutes les dépèches

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces