Extension Factory Builder
01/02/2013 à 12:32
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Afrique du Sud: la sentence du Nigérian Okah pour les attentats de 2010 reportée Afrique du Sud: la sentence du Nigérian Okah pour les attentats de 2010 reportée © AFP

La justice sud-africaine a reporté vendredi d'un mois l'annonce de la sentence du Nigérian Henry Okah, reconnu coupable en janvier d'avoir commandité des attentats dans son pays en 2010 et qui risque la prison à perpétuité.

"Je vais renvoyer l'affaire afin d'entendre les arguments en faveur d'une atténuation ou d'une aggravation de la peine", a déclaré le juge de la Haute cour régionale, Neels Claassen, annonçant trois jours d'audience du 28 février au 4 mars.

"C'est le dernier report", a ajouté le magistrat.

Le 21 janvier, le tribunal avait jugé Henry Okah coupable de 13 "actes de terrorisme" dont un double attentat revendiqué par des rebelles du Sud pétrolifère du Nigeria qui avait fait 12 morts et 38 blessés graves dans la capitale fédérale Abuja le 1er octobre 2010, jour du 50e anniversaire de l'indépendance du Nigeria.

Agé de 46 ans, M. Okah a plaidé non coupable des attentats d'Abuja et nié avoir dirigé le Mend, le Mouvement pour l'émancipation du delta du Niger.

Il a affirmé avoir seulement des sympathies pour les objectifs de ce mouvement qui réclame une meilleure répartition des ressources du pétrole pour les populations de la région et qui avait revendiqué ces attentats.

Mais le tribunal a montré des lettres écrites par sa propre femme, prouvant qu'il était le chef du groupe incriminé également dans l'enlèvement de nombreux étrangers dans la région pétrolifère du Nigeria et dans des attaques d'installations pétrolières.

Sa défense entend faire comparaître cinq témoins qui viendront du Nigeria et des Etats-Unis, ce que le juge a accepté tandis que le parquet s'y est opposé critiquant une tactique pour retarder la justice.

Résident permanent en Afrique du Sud, M. Okah avait été arrêté le 2 octobre à son domicile de Johannesburg.

Premier ressortissant étranger poursuivi pour terrorisme en Afrique du Sud, il est en détention préventive depuis son arrestation.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Dernière Minute

Toutes les dépèches

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex