Extension Factory Builder
17/01/2013 à 17:27
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
CAN: l'espoir du Togo repose sur Adebayor CAN: l'espoir du Togo repose sur Adebayor © AFP

Les espoirs du Togo de se sortir du groupe D de la CAN-2013, où figurent aussi la Côte d'Ivoire, la Tunisie et l'Algérie, reposent sur la présence de l'attaquant de Tottenham Emmanuel Adebayor, obtenue de haute lutte et restée sujette à caution jusqu'à il y a quelques jours.

Adebayor n'a beau être âgé que de 28 ans, il a déjà pris sa retraite internationale à plusieurs reprises, la dernière il y a deux mois, pour des questions liées à des primes non versées et à la sécurité de l'équipe.

Ce dernier sujet est resté extrêmement sensible depuis l'attaque à main armée dont a été victime l'équipe du Togo en 2010 alors qu'elle se rendait en bus à la Coupe d'Afrique des Nations en Angola. Deux personnes avaient été tuées et les joueurs étaient restés traumatisés par le drame.

"Je suis toujours hanté par ce que j'ai vu durant cette horrible après-midi. C'est un moment que je n'oublierai jamais et que je ne veux pas revivre", a dit Adebayor.

Il a fallu l'intervention du président de la République, Faure Gnassingbe, pour rassurer le buteur et le persuader de remettre les crampons pour son pays, au grand soulagement, un peu prématuré, de tout le football togolais.

Ces derniers jours encore, c'est le président de la Fédération togolaise de football, Gabriel Ameyi, qui a dû s'employer pour convaincre le sélectionneur Didier Six d'inclure Adebayor dans sa liste pour la CAN, alors que le Français avait cru comprendre que l'attaquant des "Spurs" ne souhaitait plus en être.

S'il participe finalement, l'ancien joueur de Monaco aura l'occasion de récupérer avec les Eperviers le rôle éminent qu'il n'a plus en club.

D'abord barré par un Jermain Defoe en grande forme, voire par l'Américain Clint Dempsey, Adebayor a dû attendre la mi-novembre pour être titularisé pour la première fois de la saison en Premier League. Depuis, l'entraîneur Andre Villas-Boas l'a plus souvent utilisé, mais son but contre Reading, le 1er janvier, n'était que son deuxième en championnat.

Rien à voir avec sa forme de l'an passé quand, prêté par Manchester City, il avait marqué 18 buts toutes compétitions confondues pour le club londonien, ce qui lui avait valu de signer un contrat permanent de trois ans.

Adebayor est arrivé en Angleterre en 2006 à Arsenal, en provenance de la Principauté. En 2009, City n'avait pas hésité à débourser 29 millions d'euros pour s'offrir les services de cet attaquant qui allie un physique imposant (1,91 m) à de belles qualités techniques.

Le transfert s'est toutefois avéré décevant. L'entraîneur Roberto Mancini, qui préférait organiser son équipe autour de Carlos Tevez, l'a alors envoyé en prêt au Real Madrid en janvier 2011, puis aux "Spurs" l'été suivant.

Avec la sélection du Togo, pour laquelle il a choisi de jouer de préférence au Nigeria, dont ses parents sont originaires, Adebayor reste indispensable. Au dernier tour qualificatif pour la CAN, l'an passé, c'est lui qui a égalisé en fin de match à Libreville contre le Gabon (1-1), et lui encore qui a ouvert la marque lors de la victoire au match retour à Lomé (2-1).

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex