Extension Factory Builder
10/01/2013 à 10:23
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Détenu au Togo, Le Floch-Prigent dément avoir participé à une escroquerie Détenu au Togo, Le Floch-Prigent dément avoir participé à une escroquerie © AFP

Loïk Le Floch-Prigent s'est défendu jeudi d'avoir escroqué un homme d'affaires émirati, dans sa première déclaration publique sur une affaire qui lui vaut d'être détenu depuis près de quatre mois au Togo.

Contre-attaquant dans une tribune au nouveau site presumeinnocent. com, l'ex-patron du groupe pétrolier Elf affirme que cet homme d'affaires, Abbas El Youssef, veut lui faire porter le chapeau d'une escroquerie dont il a été la victime.

Arrêté le 15 septembre à Abidjan, M. Le Floch-Prigent, 69 ans, a été inculpé au Togo de "complicité d'escroquerie" et incarcéré, dans une enquête ouverte en mars 2011.

"Je n'ai évidemment jamais participé à la moindre escroquerie contre celui qui est aujourd'hui le plaignant, Abbas El Youssef, qui fut mon ami et mon partenaire avant qu'il ne se lance à corps et à fonds perdus dans une rocambolesque chasse aux trésors présumés de dictateurs disparus, à laquelle il a voulu me mêler et dont il voudrait maintenant que j'assume la responsabilité", écrit-il.

"Pensant réaliser une juteuse opération, M. El Youssef s'est adonné -selon ses propres dires- à une vaste opération de corruption d'agents et de personnalités du Togo et du Ghana par l'entremise de deux personnes que je ne connaissais pas dans le but de récupérer quelques 275 millions de dollars prétendument laissés au Togo par feu le général (ivoirien Robert) Gueï", poursuit-il.

Il affirme avoir, à la demande de M. El Youssef, rencontré en 2008 au Togo ces deux interlocuteurs, qui se révéleront selon lui être "des aigrefins". Mais il n'aurait servi que d'interprète.

"Je n'ai jamais opéré ou perçu le moindre versement de leur part ou à leur profit", affirme-t-il. "Ce qui se révélera finalement être une vaste escroquerie et qui avait été initié sans moi, s'est poursuivi sans mon concours avec les propres enfants de M. El Youssef et ce, alors que je me trouvais incarcéré à Fresnes à cause des suites de l'affaire Elf. "

Plusieurs fois condamné par la justice française, M. Le Floch-Prigent a passé deux ans en prison.

S'estimant victime de manoeuvres, M. Le Floch-Prigent a porté plainte en décembre et une enquête préliminaire pour corruption vient d'être ouverte à Paris. Ses avocats et sa famille ont plusieurs fois demandé son évacuation sanitaire d'urgence vers la France en raison de la détérioration de son état de santé, appel relayé par le Quai d'Orsay.

Lancé jeudi par deux étudiants de Sciences po, le site presumeinnocent. com entend donner la parole aux personnes mises en cause par la justice.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Dernière Minute

Toutes les dépèches

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces