Extension Factory Builder
09/01/2013 à 20:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Libye: le Premier ministre menace d'utiliser la force pour instaurer la sécurité Libye: le Premier ministre menace d'utiliser la force pour instaurer la sécurité © AFP

Le Premier ministre libyen Ali Zidan a menacé mercredi de recourir à la force pour rétablir l'ordre à la suite de mouvements de protestation ayant affecté le secteur pétrolier, principale ressource du pays, et des violences meurtrières dans la capitale.

"Je préviens les familles, les tribus, les régions que nous allons être contraints de prendre des mesures décisives, notamment l'usage de la force (. . . ) si la production de pétrole et la vie des Libyens" sont affectées, a affirmé Ali Zidan.

"Nous n'avons de fonds à dépenser que ceux issus des ressources pétrolières", a-t-il affirmé en marge d'une réunion du Conseil des ministres qu'il a interrompue pour s'adresser à la presse.

Il a déploré des pertes quotidiennes de 1,3 million de dinars libyens (1 M USD) en raison du blocage d'installations pétrolières.

Les installations pétrolières sont devenues la cible de mouvements de protestation depuis les élections de juillet et l'arrivée de nouvelles autorités élues. En l'absence d'une force de police ou armée, les nouvelles autorités peinent en effet à contrôler les groupes armés formés lors du conflit de l'an dernier.

"Nous allons être obligés, pour protéger l'Etat, de faire usage de la force et si l'on utilise la force il y aura des morts et des blessés ", a-t-il menacé, soulignant que "l'Etat ne peut être un Etat que par la fermeté".

Le Premier ministre a appelé aussi les citoyens à soutenir l'Etat, l'armée et la police pour asseoir leur autorité et réaliser les objectifs de la révolution qui a mis fin au règne de Mouammar Kadhafi.

Cette déclaration intervient à la suite d'une série d'actes de violence qui ont secoué Tripoli ces dernières 48 heures à la suite de la mort d'un trafiquant de drogue dans la zone de Fachloum, où les habitants avaient bloqué les routes et incendié un véhicule de la police.

Dimanche, une personne a été tuée lors d'une altercation entre trois personnes alors qu'un homme armé est mort lors d'accrochages avec une patrouille de la police ayant fait 5 blessés dont un grave.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex