Extension Factory Builder
21/12/2012 à 18:32
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Enlèvement d'un Français au Nigeria: ouverture d'une enquête à Paris Enlèvement d'un Français au Nigeria: ouverture d'une enquête à Paris © AFP

Le parquet de Paris a ouvert vendredi une enquête préliminaire sur l'enlèvement d'un ingénieur français mercredi dans le nord du Nigeria, a-t-on annoncé de source judiciaire.

Cette enquête pour "enlèvement et séquestration en bande organisée en relation avec une entreprise terroriste" a été confiée à la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), a-t-on précisé.

Selon la police du Nigeria, cet ingénieur travaillant pour la société Vergnet a été enlevé mercredi soir par une trentaine d'hommes armés qui ont attaqué la résidence de l'entreprise où il logeait, dans l'Etat de Katsina. Deux gardes nigérians ont été tués au cours de l'attaque.

Le Quai d'Orsay a indiqué vendredi que la France n'écartait "aucune piste", terroriste ou crapuleuse, dans cette affaire, faisant valoir qu'"aucune revendication" n'était encore parvenue à Paris.

De son côté, le commissaire de police de l'Etat de Katsina, Abdullahi Magaji, a estimé que tout indiquait que cet enlèvement était l'oeuvre d'employés de l'entreprise.

Vendredi matin sur Europe 1, le président François Hollande avait estimé que les ravisseurs étaient "sans doute en lien avec Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique) ou les groupes qui sont aujourd'hui au Mali".

L'ingénieur, dont l'identité n'a pas été révélée, est devenu le huitième français enlevé dans cette zone, alors que sept Français sont déjà détenus par des islamistes au Sahel.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Dernière Minute

Toutes les dépèches

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces