Extension Factory Builder
21/12/2012 à 11:21
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
RDC: trois morts dans une attaque près de l'aéroport de Lubumbashi RDC: trois morts dans une attaque près de l'aéroport de Lubumbashi © AFP

Trois personnes ont été tuées dans la nuit de jeudi lors d'une attaque d'hommes armés non identifiés près de l'aéroport de Lubumbashi, dans le sud-est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris vendredi auprès d'un ONG locale.

"Il y a eu une attaque ce matin, vers 02h00 (00h00 GMT) tout près de l'aéroport par un groupe qu'on n'a pas encore pu identifier. Pour l'instant, nous avons connaissance de trois morts", a déclaré à l'AFP Timothée Mbuya, de l'ONG des droits de l'Homme Justicia.

"Nos patrouilleurs se sont affrontés cette nuit avec des hommes armés non autrement identifiés. Lors des échanges de tirs, il y a eu trois morts: deux côté assaillants et un côté FARDC (Forces armées). Trois assaillants ont été capturés", a précisé à l'AFP un officier supérieur de l'armée.

Selon lui, pour le moment, la situation est "sous contrôle". Timothée Mbuya a confirmé l'information, indiquant que le calme était revenu dans la zone aéroportuaire. Cependant, les membres du gouvernement provincial sont en conseil de sécurité suite à cet incident, d'après un journaliste de l'AFP.

"Nous sommes infiltrés depuis quelques jours par des diabos (ex-gendarmes katangais en exil en Angola), et ils avaient promis de nous attaquer prochainement", a pour sa part indiqué un haut responsable de l'armée au Katanga, qui reproche aux autorités d'avoir négligé cette menace.

Début août, plusieurs sources avaient affirmé que des hommes armés non identifiés avaient tué au moins deux soldats lors de l'"attaque" de l'aéroport de Lubumbashi, capitale de la riche province minière du Katanga et deuxième ville de la RDC.

"Il n'y a pas eu une attaque mais plutôt des échanges de tirs entre des éléments indisciplinés de la garde républicaine", avait ensuite démenti le vice-gouverneur de la province Gilbert Yav Tshibal.

Début février 2011, un agent de sécurité avait été tué dans ce même aéroport par des rebelles présumés de la Coordination pour le référendum de l'autodétermination du Katanga (Corak), qui avaient été repoussés par les forces armées après trois heures d'affrontements.

Le Katanga est régulièrement secoué par des velléités sécessionnistes depuis juillet 1960, où un de ses dirigeants politiques, Moïse Tshombé, avait proclamé son indépendance, quelques semaines après l'accession du Congo, une colonie belge, à l'indépendance le 30 juin 1960.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Dernière Minute

Toutes les dépèches