Extension Factory Builder
13/12/2012 à 21:29
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Tunisie: des salafistes ont attaqué le bar d'un hôtel à Sbeitla Tunisie: des salafistes ont attaqué le bar d'un hôtel à Sbeitla © AFP

Des salafistes présumés ont attaqué jeudi le bar d'un hôtel à Sbeitla et tenté de mettre le feu à l'établissement situé au coeur de cette localité du centre-ouest de la Tunisie, ont indiqué à l'AFP des témoins et la police.

"Une quinzaine d'hommes se sont attaqués à l'hôtel +Le Capitole+, ont saccagé le hall, détruit des bouteilles d'alcool, et à défaut d'incendier l'hôtel, ils ont mis le feu à un véhicule en stationnement devant l'établissement", a indiqué une source de sécurité.

Les assaillants, qui portaient la barbe et étaient armés de gourdins et de haches, ont menacé et insulté les clients les qualifiant d'"apostats", ont indiqué des témoins, qui n'étaient pas en mesure de préciser si l'attaque a fait des victimes parmi les clients ou le personnel du bar qui s'est interposé.

Ils ensuite quitté les lieux avant l'arrivée de la police, selon les témoins.

Des colonnes de fumée se sont répandues dans le centre de Sbeita, ville archéologique située à environ 60 km de son chef lieu, Kasserine, où les forces de sécurité tunisiennes traquaient depuis lundi un groupe armé responsable d'une attaque ayant coûté la vie à un gendarme.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu jeudi soir auprès du ministère de l'Intérieur.

L'attaque de Sbeitla, est la deuxième du genre depuis celle ayant visé en septembre dernier un hôtel à Sidi Bouzid (centre-ouest)

Une cinquantaine de salafistes jihadistes avaient alors fait irruption le 3 septembre dans un hôtel, chassant les clients du bar de l'établissement en détruisant des quantités de bouteilles d'alcool aux cris de "Allah Akbar" (Dieu est le plus grand), "al-Charab haram" (l'alcool est pêché).

Un groupuscule salafiste avait ensuite revendiqué l'attaque contre l'hôtel dont le bar était le dernier point de vente légal d'alcool à Sidi Bouzid, berceau de la révolte de décembre 2010-janvier 2011.

Une enquête avait été ouverte mais les médias se sont inquiétés de l'impunité dont jouissaient les salafistes responsables de plusieurs de violences, dont l'attaque de l'ambassade américaine le 14 septembre.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex