Extension Factory Builder
02/12/2012 à 16:07
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Cinéma/Marrakech: Jamâa El-Fna sous le charme du 'demi-dieu' Shah Rukh Khan Cinéma/Marrakech: Jamâa El-Fna sous le charme du "demi-dieu" Shah Rukh Khan © AFP

Comme souvent, la place Jamâa El-Fna est noire de monde, mais pour une fois ses charmeurs de serpent ont laissé place à un "prince charmant". Samedi soir, des milliers de Marocains ont acclamé Shah Rukh Khan, "demi-dieu" indien, dans le cadre du festival du film de Marrakech.

Pour sa 12e édition, ce festival international, qui se tient jusqu'au 8 novembre dans la ville ocre, rend un "hommage particulier" au cinéma indien, très populaire au Maroc, selon les organisateurs.

Invité pour l'occasion, l'îcone de Bollywood Shah Rukh Khan a été acclamé par des milliers de personnes sur la célèbre place, haut lieu du tourisme marocain, où un écran géant a été installé pour la projection en avant-première et en plein air de son dernier film ("Jusqu'à mon dernier souffle", de Yash Chopra).

"Je suis heureuse de vous présenter la star, l'îcone, le demi-dieu du cinéma indien: Shah Rukh Khan!", lance l'une des dirigeantes du FIFM. L'apparition de la vedette aux quelque 80 films à son actif déclenche les cris de milliers de jeunes présents, malgré une météo maussade et froide pour la saison.

Avant la projection, "King Khan", acteur-producteur de 47 ans mais aussi présentateur et véritable show man, se charge de réchauffer l'atmosphère, assurant danses et chants pendant plus d'une demi-heure sur scène. Le public est effectivement déchaîné.

"C'est la première fois que je vois Shah Rukh Khan. C'est un rêve. Il était à deux mètres de moi. Il est si simple et si modeste, il nous ressemble!", s'enthousiasme auprès de l'AFP Khadija Ariba, une jeune étudiante de Marrakech.

"Je connais tous ses films. Les sujets qui y sont traités --comme l'amour, l'injustice, l'humanisme-- nous parlent. Il est le prince charmant de la plupart des filles", poursuit-elle.

"Inoubliable"

Ouadie El Ouwad aborde la raison de cet engouement: "Nous regardons ses films sur les chaînes satellitaires et sur quelques salles de cinéma ici à Marrakech. Sa présence sur la place Jamâa El Fna est quelque chose d'inoubliable pour moi".

Classé en 2001 patrimoine immatériel de l'humanité par l'Unesco, victime le 28 avril 2011 d'un attentat à la bombe qui a fait 17 morts, Jamâa El-Fna respire le bonheur. Etudiants et jeunes salariés composent une large part du public.

"J'ai quitté mon atelier de menuiserie à 17H00 pour voir Shah Rukh Khan de près, mais une fois ici, la place était déjà noire de monde", remarque Ahmed, 32 ans, artisan menuisier.

"Ce que j'aime le plus, ce sont ses chansons. Et j'ai un ami qui parle très bien l'hindi à force de voir ses films!", ajoute Ahmed, assis sur sa moto, tout sourire.

D'ici le 8 décembre, le festival international de Marrakech (FIFM) doit par la suite récompenser l'un des 15 longs métrages en compétition, dont "Touch of the Light" (du Taïwanais Chang Jung-Chi), présenté en ouverture, "L'Attentat", un film franco-belge du Libanais Ziad Doueiri, "Jours de pêche" en Patagonie de l'Argentin Carlos Sorin et "Comme un lion", du Français Samuel Collardey.

Son jury est composé de la Canadienne Marie-Josée Croze, de l'Américain James Gray, du Marocain Jillali Ferhati ou encore du Français Lambert Wilson.

Vendredi, il s'est ouvert par une ovation du public marocain à l'actrice française Isabelle Huppert.

Mais, au Maroc, ce sont bien les films égyptiens et indiens qui sont les plus regardés, via notamment les nombreuses chaînes satellitaires qui les diffusent en boucle, suivis des films américains.

Shah Rukh Khan, légende de l'industrie cinématographique indienne, a notamment joué dans les superproductions "Deewana" ou "Om Shanti Om".

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex