Extension Factory Builder
22/11/2012 à 08:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mozambique: des milliers de personnes détenues illégalement Mozambique: des milliers de personnes détenues illégalement © AFP

"Des milliers de personnes" sont détenues illégalement au Mozambique, parfois pendant des années, sans pouvoir contacter un avocat, alors qu'elles n'ont pas été reconnues coupables de quoi que ce soit, a accusé jeudi Amnesty International.

Dans la plupart des cas, les détenus sont des personnes pauvres qui ne sont donc pas informées de leurs droits ou sont incapables de les comprendre, note l'organisation de défense des droits de l'homme. Elles ne peuvent se payer un avocat et sont donc presque toujours représentées par des personnes non qualifiées, et sont rarement libérées en attendant un éventuel procès, ajoute-t-elle.

Une personne a ainsi passé douze ans dans une prison de haute sécurité sans avoir vu le moindre juge et a fortiori sans avoir été condamnée, a relevé Amnesty, ajoutant qu'il n'y avait même pas eu d'inculpation.

"L'approche désordonnée qu'a le Mozambique de la justice a fait que des centaines de détenus ont simplement été +perdus+ dans le système et croupissent en prison, sans droits et sans recours à la justice, a regretté Muluka-Anne Miti, chercheuse d'Amnesty International au Mozambique.

"Dans certains cas, les dossiers des prisonniers avait été complètement perdus ou comportaient des contradictions importantes", a-t-elle ajouté.

"Nous avons rencontré des détenus, dont des enfants, qui avaient été arrêtés sans qu'il n'y ait aucun signe évident qu'un forfait avait été commis, et encore moins une preuve suffisante qu'ils avaient commis une telle infraction", a ajouté Mme Miti.

Les personnes interpellées doivent théoriquement comparaître devant un juge dans les 48 heures et sont censées bénéficier d'une assistance juridique gratuite, rappelle Amnesty, qui note également que les prisons du pays sont souvent vétustes et surpeuplées.

"L'accès à la justice au Mozambique est systématiquement refusé à ceux qui n'ont pas d'argent", résume la représentante de l'organisation.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex