Extension Factory Builder
16/11/2012 à 19:10
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Nord du Mali: fin des combats entre MNLA et Mujao, 'lourde défaite' du MNLA Nord du Mali: fin des combats entre MNLA et Mujao, "lourde défaite" du MNLA © AFP

Les combats qui ont éclaté vendredi dans le nord-est du Mali entre islamistes du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) et rebelles touareg du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), ont pris fin dans la soirée et le MNLA a subi une "lourde défaite".

"Les Touareg du MNLA ont subi une lourde défaite face aux islamistes du Mujao. Au cours des combats, le Mujao a tendu une embuscade aux touareg du MNLA qui ont perdu de nombreux hommes", selon une source sécuritaire malienne, information confirmé de source sécuritaire régionale.

"Les combats sont terminés pour aujourd'hui", a confirmé une source sécuritaire régionale. Les jihadistes "ont mis en déroute le MNLA. Il y a même des soldats du MNLA qui ont trouvé refuge dans des pays voisins", a ajouté cette source en parlant d'"au moins une dizaine de morts côté MNLA, et au moins un mort chez les islamistes".

Les combats se sont déroulés près de Ménaka, dans la région de Gao, proche de la frontière avec le Niger.

Un élu de la région de Ménaka, proche du MNLA, a déclaré que "le Mujao a utilisé la surprise et de gros moyens pour attaquer le MNLA. Les combats son terminés".

A Paris, un représentant du MNLA, Moussa Ag Assarid, a affirmé que ces combats entraient "dans le cadre d'une offensive visant à récupérer la région de Gao", tombée aux mains du Mujao fin juin.

Selon une source sécuritaire du Burkina Faso, pays médiateur de l'Afrique de l'Ouest dans la crise malienne, "le Mujao a fait beaucoup de prisonniers et pris deux véhicules, il y a eu des morts".

Ibrahim Ag Assaleh, membre d'une délégation du MNLA qui se trouve actuellement à Ouagadougou, a affirmé que le MNLA avait "tué 13 combattants du Mujao" et "a blessé 17". "Côté MNLA, il y a neuf blessés, dont un grave", a-t-il dit.

Le porte-parole du Mujao, Walid Sahraoui, a de son côté affirmé qu'il y avait eu "plusieurs morts et blessés parmi les soldats du MNLA", sans donner de chiffres. Des véhicules de la rébellion touareg ont également été détruits, selon lui.

Depuis deux semaines, un groupe de rebelles du MNLA avait élu domicile dans la région de Ménaka, espérant prendre sa revanche sur le Mujao dans la région de Gao.

Le 27 juin, à l'issue de violents combats qui avaient fait au moins 35 morts, le Mujao, appuyé par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), avait évincé le MNLA de Gao où la rébellion touareg avait établi son quartier général.

Depuis ces combats de juin, le MNLA ne contrôle plus aucune ville du nord du Mali, immense région entièrement occupée par les groupes islamistes, Aqmi, Ansar Dine (Défenseurs de l'islam) et le Mujao, également impliqué dans des activités criminelles, qui y appliquent la charia (loi islamique) avec une extrême rigueur.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Dernière Minute

Toutes les dépèches

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex