Fiches Pays

Guinée

Chronologie

  • 2 octobre 1958Proclamation de l'indépendance. Ahmed Sékou Touré devient président.
  • 12 novembre 1958Adoption de la Constitution.
  • 1er mars 1960Création du franc guinéen.
  • 1961Nationalisation de larges pans de l'économie.
  • 15 janvier 1961Victoire d'Ahmed Sékou Touré à l'élection présidentielle.
  • 2 octobre 1967Le socialisme est proclamé comme voie de développement.
  • 15 octobre 1967Privatisation des mines de diamants.
  • 1er janvier 1968Réélection d'Ahmed Sékou Touré.
  • 22 novembre 1970Tentative de destabilisation du pouvoir, avec le débarquement d'opposants et de mercenaires portugais. L'incident entraîne l'intensification de la répression des opposants.
  • 2 octobre 1972Création d'une nouvelle monnaie, le syli.
  • 27 décembre 1974Victoire d'Ahmed Sékou Touré à l'élection présidentielle (3ème mandat).
  • 27 août 1977Révolte des femmes contre le régime de Sékou Touré.
  • 1er janvier 1979La République de Guinée devient la République populaire révolutionnaire de Guinée.
  • 9 mai 1982Victoire d'Ahmed Sékou Touré à l'élection présidentielle (4ème mandat).
  • 22 décembre 1983Séisme dans la région de Gaoual, dans le nord-ouest (300 morts).
  • 24 décembre 1983Nouveau séisme dans la région de Gaoual (143 morts).
  • 26 mars 1984Décès du président Ahmed Sékou Touré à Cleveland (Etats-Unis).
  • 3 avril 1984Coup d'Etat militaire des colonels Lansana Conté et Diarra Traoré.
  • 5 avril 1984Le colonel Lansana Conté est nommé président.
  • 23 mai 1984La République populaire révolutionnaire de Guinée devient la République de Guinée.
  • 25 mars 1985Libéralisation de l'économie.
  • 4-5 juillet 1985Tentative de coup d'Etat du colonel Diarra Traoré.
  • 6 janvier 1986Le franc guinéen remplace le syli.
  • 6 mai 1987Condamnation à mort de 37 dignitaires du régime de Sékou Touré.
  • Octobre-décembre 1990Grève des étudiants.
  • 23 décembre 1990Adoption par référendum d'une nouvelle Constitution instaurant le multipartisme.
  • 24-25 février 1992Visite du pape Jean-Paul II.
  • 19 décembre 1993Victoire de Lansana Conté à l'élection présidentielle.
  • 2-3 février 1996Mutinerie de l'armée pour des revendications salariales (30 morts).
  • 14 décembre 1998Réélection de Lansana Conté.
  • 11 septembre 2000L'opposant, Alpha Condé, est condamné à cinq ans de réclusion criminelle. Il sera grâcié le 18 mai 2001.
  • Octobre 2000-février 2001Affrontements dans le sud-est avec des rebelles venus du Liberia et de la Sierra Leone (1000 morts).
  • 11 novembre 2001Le "oui" l'emporte au référendum constitutionnel visant à permettre à Lansana Conté de briguer un nouveau mandat et à prolonger la durée du mandat présidentiel.
  • 9 novembre 2003Adoption d'une loi d'amnestie pour "tous les délits à caractère politique".
  • 21 décembre 2003Victoire de Lansana Conté à l'élection présidentielle (3ème mandat), scrutin boycotté par l'opposition.
  • 19 janvier 2005Le cortège du chef de l'Etat est attaqué dans la banlieue de Conakry.
  • 3 juillet 2005Retour d'Alpha Condé après deux ans d'exil en France.
  • 27 février-4 mars 2006Grève générale largement suivie.
  • 5 avril 2006Limogeage du Premier ministre Cellou Dalein Diallo pour "faute grave".
  • 8-16 juin 2006Mouvement de grève paralysant le pays et manifestations de lycéens (11 à 18 morts).
  • 10 janvier 2007Début d'une grève générale illimitée lancée pour protester contre la corruption, les détournements de deniers publics et l'ingérence du président dans les affaires judiciaires (186 morts).
  • 13 février 2007Le président Lansana Conté déclare l'état de siège.
  • 26 février 2007Nomination de Lansana Kouyaté comme Premier ministre.
  • Août 2007Découverte de gisements d'uranium.
  • 2-12 mai 2008Mutinerie de soldats.
  • 20 mai 2008Limogeage du Premier ministre Lansana Kouyaté.
  • 22 décembre 2008Décès du président Lansana Conté.
  • 23 décembre 2008Coup d'Etat du capitaine Moussa Dadis Camara.
  • 29 décembre 2008L'Union africaine suspend la Guinée.
  • 28 septembre 2009Répression d'une manifestation de l'opposition dans le Stade du 28 septembre à Conakry (160 morts).
  • Octobre 2009Sanctions de l'Union européenne, de l'Union africaine et des Etats-Unis contre la junte militaire.
  • 3 décembre 2009Tentative d'assassinat contre le chef de la junte militaire, Moussa Dadis Camara.
  • 5 décembre 2009Le vice-président, le général Sékouba Konaté, est chargé d'assurer l'intérim du chef de la junte pendant sa convalescence.
  • 15 janvier 2010Signature à Ouagadougou (Burkina Faso) d'un accord de sortie de crise prévoyant le maintient "en convalescence" à l'étranger du chef de la junte, Moussa Dadis Camara, et la tenue d'une élection présidentielle dans "six mois".
  • 7 novembre 2010Victoire d'Alpha Condé à l'élection présidentielle.
  • 9 décembre 2010L'Union africaine lève ses sanctions contre le pays.
  • 19 juillet 2011Attaque menée par un commando contre la résidence privée du chef de l'Etat, Alpha Condé, dans le quartier de Kipé à Conakry.
  • 20 juillet 2011Arrestation de 37 militaires suite à l'attaque du domicile du président Alpha Condé.
  • 9 septembre 2011Promulgation d'un nouveau code minier visant à une meilleure gestion des richesses du pays.
  • 26 septembre 2012Allègement de 2,1 milliards de dollars de la dette publique du pays par le FMI et la Banque mondiale.
  • 9 novembre 2012Assassinat à Conakry d'Aïssatou Boiro, directrice nationale du Trésor public.
  • 15-18 juillet 2013Violences interethniques à Nzérékoré, dans le sud-est du pays (98 morts).
  • 28 septembre 2013Victoire du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG) aux élections législatives, élection maintes fois reportée.

Fiche Pays suivante :
Guinee-Bissau

Fiche Pays précédante :
Ghana

Newsletters

Abonnez-vous à la newsletter de
Jeune Afrique ! > voir un exemple