Fiches Pays

Burkina Faso

Chronologie

  • 11 décembre 1959Maurice Yaméogo est élu président de la République.
  • 5 août 1960Proclamation de l'indépendance. Le pays se nomme alors la Haute-Volta.
  • 6 novembre 1960Adoption d'une nouvelle Constitution.
  • Avril 1964Dissolution des syndicats
  • 3 octobre 1965Réléection de Maurice Yaméogo.
  • 3 janvier 1966Le président Maurice Yaméogo est contraint de démissionner suite à des soulèvements populaires provoqués par sa politique d'austérité. Le lieutenant-colonel Aboubacar Sangoulé Lamizana prend le pouvoir et instaure un régime militaire autoritaire. Interdiction des partis politiques.
  • Février 1969Création du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco).
  • 12 février 1969Nationalisation des écoles privées catholiques.
  • 20 novembre 1969Les partis politiques sont à nouveau autorisés.
  • 14 juin 1970Adoption d'une nouvelle Constitution qui attribue la présidence de la République au militaire le plus ancien ayant le grade le plus élevé.
  • 1974-1975Conflit frontalier avec le Mali à propos de la bande d'Agacher.
  • 8 février 1974Aboubacar Sangoulé Lamizana suspend la Constitution et dissout l'Assemblée générale.
  • 27 novembre 1977Adoption par référendum d'une nouvelle Constitution.
  • 28 mai 1978Victoire d'Aboubacar Sangoulé Lamizana à l'élection présidentielle.
  • 10 mai 1980Visite du pape Jean-Paul II.
  • Octobre-novembre 1980Des grèves, déclenchées par le syndicat des enseignants, se généralisent et paralysent le pays.
  • 25 novembre 1980Coup d'Etat du colonel Saye Zerbo qui est à la tête du Comité militaire de redressement pour le progrès national (CMRPN).
  • 7 novembre 1982Coup d'Etat du commandant Jean-Baptiste Ouédraogo à la tête du Conseil provisoire de salut du peuple (CPSP).
  • 4 août 1983Soulèvement d'une partie de l'armée, conduite par le commandant Boukari Lingani et les capitaines Blaise Compaoré, Thomas Sankara et Henri Zongo. Le Conseil national de la révolution (CNR) désigne le capitaine Thomas Sankara comme président.
  • 4 août 1984La Haute-Volta est rebaptisée Burkina Faso (Pays des hommes intègres).
  • 14-30 décembre 1985Conflit frontalier avec le Mali à propos de la bande d'Agacher.
  • 22 décembre 1986Arrêt de la Cour internationale de justice de La Haye ordonnant la partition de la bande d'Agacher avec le Mali.
  • 15 octobre 1987Coup d'Etat de Blaise Compaoré et assassinat de Thomas Sankara. Création d'un nouveau parti politique par Blaise Compaoré, le Front populaire.
  • 19 septembre 1989Tentative de coup d'Etat du commandant Jean-Baptiste Boukari Lingani et du capitaine Henri Zongo. Les deux hommes sont éxécutés sans procès le lendemain.
  • 29-30 janvier 1990Visite du pape Jean-Paul II.
  • 2 juin 1991Adoption par référendum d'une nouvelle Constitution qui instaure le multipartisme.
  • 1er décembre 1991Victoire de Blaise Compaoré à l'élection présidentielle.
  • 1992Privatisation d'une grande partie des entreprises d'Etat.
  • 21 janvier 1993Violentes manifestations étudiantes suivies d'arrestations et de tortures.
  • 12 janvier 1994Dévaluation du franc CFA.
  • 1996Epidémie de méningite (4000 morts).
  • 27 janvier 1997Révision de la Constitution.
  • 15 novembre 1998Réélection de Blaise Compaoré.
  • 13 décembre 1998Assassinat du journaliste Norbert Zongo, directeur de L'Indépendant.
  • Août 1999Fermeture de la mine d'or de Poura suite à la liquidation judiciaire de la Soremib.
  • 2001Epidémie de méningite (1800 morts).
  • 2002Epidémie de méningite (1400 morts).
  • Octobre 2003Tentative de coup d'Etat.
  • 17 avril 2004Condamnation à dix ans de prison pour le capitaine Luther Ouali, cerveau de la tentative de coup d'Etat d'octobre 2003.
  • 13 novembre 2005Victoire de Blaise Compaoré à l'élection présidentielle (3ème mandat).
  • Janvier-avril 2006Epidémie de méningite (plus de 600 morts).
  • 19 juillet 2006Non-lieu pour l'adjudant Marcel Kafando au procès de l'assassinat du journaliste Norbert Zongo.
  • 21 décembre 2006Report du sommet des chefs d'Etat de la CEDEAO suite à des affrontements armés entre l'armée et la police à Ouagadougou (5 morts).
  • Février-mars 2008Emeutes de la faim et contre la vie chère dans plusieurs villes du pays.
  • 16 avril 2009Adoption d'une loi obligeant les partis politiques à placer un quota de 30 % de femmes pour les candidatures aux élections législatives ou municipales.
  • 12-13 mai 2009Grèves des fonctionnaires contre la vie chère.
  • 1er septembre 2009Inondation de la cinémathèque de Ouagadougou, endommageant un tiers des 1500 films conservés.
  • 1er janvier 2010Gratuité du traitement antirétroviral.
  • 21 novembre 2010Victoire de Blaise Compaoré à l'élection présidentielle (4ème mandat).
  • 14 avril 2011Mutinerie au sein de la garde présidentielle, à Ouagadougou.
  • 15 avril-3 juin 2011Vague de contestations et de mutineries parmi les étudiants, les commerçants, les militaires et les policiers.
  • 21 mai 2013L'Assemblée nationale vote la création d'un Sénat.
  • 21 octobre 2014Le gouvernement annonce la tenue d'un référendum portant sur l'article 37 de la Constitution (limitation du nombre de mandats présidentiels).
  • 28 octobre 2014Début des manifestations contre le référendum sur la modification de la Constitution.
  • 30 octobre 2014L'armée prend le pouvoir.
  • 31 octobre 2014Démission du président Blaise Compaoré.
  • 1er novembre 2014Le lieutenant-colonel Isaac Zida est nommé chef de l'Etat.
  • 13 novembre 2014Signature d'un accord sur les institutions de la transition, entre l'armée, les partis d'opposition et les représentants religieux et de la société civile.
  • 17 novembre 2014Michel Kafando est nommé président de la transition.

Fiche Pays suivante :
Burundi

Fiche Pays précédante :
Botswana