Extension Factory Builder

DossierLes Sahraouis : enquête sur des Marocains à part

22/10/2012 à 17:39
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Khalil Dkhil est un pur produit du Makhzen. Khalil Dkhil est un pur produit du Makhzen. © Vincent Fournier pour J.A.

Originaire de Laayoune, Khalil Dkhil (67 ans) est membre de la tribu Reguibat.

Fils de notable, formé en économie à l'université de Grenade à l'époque coloniale, il est, depuis 2010, le premier wali (préfet de région) sahraoui de la Sakia el-Hamra. Rallié au Maroc dès mai 1975 après un court passage par le Puns, un parti autonomiste proche de Rabat, Khalil Dkhil est un pur produit du Makhzen - version service de l'État et loyauté absolue au trône. Ce gentleman réservé a commencé sa carrière comme ambassadeur à Cuba à l'âge de 30 ans, puis en ex-Yougoslavie, avant d'entrer au ministère de l'Intérieur.

"Monsieur Sahara"

Successivement gouverneur de Smara, Chefchaouen et Missour, il devient en 2000 le « Monsieur Sahara » du ministère. Ultrasensible, le poste qui est aujourd'hui le sien ne laisse guère de place aux états d'âme, tout en l'obligeant à une recherche constante d'équilibre. Il a ainsi géré dans la fermeté les événements de Gdeim Izik, tout en s'efforçant de répondre au malaise social qui en était à l'origine. Tout récemment, informé de la présence à Laayoune d'une délégation d'indépendantistes basques et catalans venus soutenir les partisans du Polisario, il les a laissés opérer. Puis les a convoqués avant leur départ. Pour leur faire la leçon. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager
Flux RSS Jeune Afrique - Tenez-vous au courant des derniers articles publiés en souscrivant au fil d'information RSS de Jeune Afrique - En savoir plus
Widget jeune Afrique - Rassemblez les actus, les photos et les vidéos sur votre page personnalisée - EN SAVOIR PLUS