Extension Factory Builder

DossierQui peut sauver le Mali ?

22/06/2012 à 10:51
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La nébuleuse islamiste tente de s'implanter durablement au Nord-Mali. La nébuleuse islamiste tente de s'implanter durablement au Nord-Mali. © AFP

Le président nigérien Mahamadou Issoufou affirme que des "djihadistes afghans et pakistanais" sont présents dans le nord du Mali. Précisions.

Qui sont les « djihadistes afghans et pakistanais » qui entraîneraient des groupes terroristes au Nord-Mali, comme l'affirme le président nigérien Mahamadou Issoufou ? Entre le Pakistan et le Mali, il existe deux filières. Depuis une dizaine d'années, des prêcheurs pakistanais du courant Jamaat al-Tabligh (ou Dawa) enseignent l'islam dans de nouvelles mosquées construites à Kidal et à Bamako. Parmi leurs disciples, Iyad Ag Ghali, le chef d'Ansar Eddine, et Abdelkrim, un autre dirigeant touareg. Depuis quelques mois, Mokhtar Belmokhtar, l'un des leaders d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a mis en place une seconde filière, beaucoup plus terre à terre. Lors d'un séjour de plusieurs mois en Libye, fin 2011-début 2012, l'Algérien y a retrouvé Abdelhakim Belhadj, ancien dirigeant du Groupe islamique combattant libyen (GICL) devenu l'un des chefs militaires du nouveau régime de Tripoli. Tous deux ont combattu en Afghanistan et ont gardé de nombreux contacts au Pakistan.

Sous haute surveillance

En cas d'offensive militaire de plus en plus probable contre les islamistes du nord du Mali, les forces maliennes et celles de la Cedeao engagées sur le terrain devraient bénéficier au minimum de l'appui aérien d'une demi-douzaine d'appareils d'attaque au sol Super Tucano de fabrication brésilienne, récemment acquis par les aviations mauritanienne et burkinabè. C'est vraisemblablement l'un de ces appareils équipés de caméras qui, le 14 juin, a survolé la ville de Tombouctou, déclenchant les tirs des groupes islamistes. Par ailleurs, des drones américains stationnés à Nouakchott et à Ouagadougou surveillent la région.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager
Flux RSS Jeune Afrique - Tenez-vous au courant des derniers articles publiés en souscrivant au fil d'information RSS de Jeune Afrique - En savoir plus
Widget jeune Afrique - Rassemblez les actus, les photos et les vidéos sur votre page personnalisée - EN SAVOIR PLUS
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex