Extension Factory Builder

DossierLe Katanga grandeur nature

11/06/2012 à 17:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La nouvelle compagnie Fly Congo a repris les activités de Hewa Bora Airways. La nouvelle compagnie Fly Congo a repris les activités de Hewa Bora Airways. © Muriel Devey

Avec la relance du secteur minier et l'effervescence des milieux d'affaires, l'aéroport de Lubumbashi voit son trafic s'envoler.

Luano, l'aéroport international de Lubumbashi (« Lshi » en abrégé), prend de l'envergure. Pour faire face à l'intensification du trafic, liée au redéploiement du secteur minier et au bouillonnement d'activités, un programme financé par la Banque africaine de développement (BAD) et le gouvernement congolais a été engagé. Il comprend la réhabilitation de la piste, ainsi que la construction d'une nouvelle aérogare et d'une nouvelle tour de contrôle.

Outre les liaisons intra- et intercontinentales, assurées par Kenya Airways, Ethiopian Airlines et South African Airways, et des compagnies locales comme Itab (qui effectue des rotations entre les centres miniers de la province) et la Compagnie africaine d'aviation (CAA, d'envergure nationale, mais qui dessert aussi des villes du Katanga), Luano accueille aussi deux opérateurs supplémentaires depuis le premier trimestre 2012 : Fly Congo et Korongo Airlines.

Autorisé en février dernier à reprendre les activités d'Hewa Bora Airways - suspendu après le crash survenu le 8 juillet 2011 à Kisangani -, Fly Congo a démarré ses vols entre Lubumbashi et Kinshasa le 26 mars. La relance de la compagnie s'est accompagnée d'une recomposition de l'actionnariat (avec le départ de l'ex-PDG d'Hewa Bora, Stravos Papaioannou), d'une restructuration des activités et de l'acquisition de cinq appareils, dont la maintenance lourde est effectuée par Jetworx, en Afrique du Sud.

Basé à Lubumbashi, Korongo Airlines a démarré ses activités le 16 avril dernier. Son capital de 11,5 millions de dollars est détenu à hauteur de 70 % par un holding composé du groupe George Forrest International et de Brussels Airlines (35 % chacun), et à 30 % par des Congolais. Ses trois appareils (un Boeing 737-300 et deux British Aerospace 146) desservent, au départ de Lubumbashi, Kinshasa et Johannesburg. Suivront Kolwezi et Goma. Plus tard, Korongo Airlines envisage de mettre le cap sur des destinations sous-régionales, dont Entebbe (Ouganda), Lilongwe (Malawi) et Lusaka (Zambie). 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager
Flux RSS Jeune Afrique - Tenez-vous au courant des derniers articles publiés en souscrivant au fil d'information RSS de Jeune Afrique - En savoir plus
Widget jeune Afrique - Rassemblez les actus, les photos et les vidéos sur votre page personnalisée - EN SAVOIR PLUS