Extension Factory Builder

DossierCôte d'Ivoire : que reste-t-il du camp Gbagbo ?

15/06/2011 à 11:09
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
À Korhogo, dans le nord du pays, le 2 mai. À Korhogo, dans le nord du pays, le 2 mai. © Sia Kambou/AFP

Les partisans de l’ancien président ivoirien, en résidence surveillée à Korhogo, se cherchent un avenir. Charles Blé Goudé sort de l’ombre, Mamadou Koulibaly se pose en nouveau leader d’un FPI laminé… Les militaires, eux, font profil bas.

Investi le 21 mai, Alassane Dramane Ouattara (ADO) installe, pierre après pierre, son pouvoir. Après un premier gouvernement, nommé entre les murs du Golf Hôtel au lendemain du hold-up électoral de Laurent Gbagbo, ADO a formé, le 1er juin, une nouvelle équipe de 36 membres, qui devra, d’ici aux législatives prévues en fin d’année, entamer les travaux herculéens qui l’attendent après plus d’une décennie de crise et cinq mois de guerre. Un gouvernement pléthorique car, comme souvent, il a fallu récompenser les alliés de la première comme de la dernière heure : 14 ministres issus du Rassemblement des républicains (RDR) de Ouattara, 8 du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) de Bédié, 5 des ex-­Forces nouvelles de Guillaume Soro, qui demeure Premier ministre et ministre de la Défense, 5 issus de la société civile et 4 de petits partis. Grand absent de ce gouvernement d’« union nationale » : le Front populaire ivoirien (FPI), qui a refusé d’y participer.

Le FPI est un champ de ruines. Privé de ceux qui l’ont porté à bout de bras deux décennies durant, battu dans les urnes le 28 novembre 2010 puis sur le terrain militaire le 11 avril dernier. Ses caisses, garnies par dix ans de pouvoir, vidées en un tournemain. Ses partisans, terrés ou faisant profil bas, de crainte que les représailles, qui ont déjà endeuillé leurs rangs, ne se poursuivent. L’avenir de ce parti, qui s’enorgueillissait d’avoir jadis lutté pour la démocratie, payant ainsi un lourd écot à l’instauration du multipartisme en Côte d’Ivoire, s’inscrit aujourd’hui en pointillé. Ses chefs militaires ont fait allégeance ou sont sous les verrous, les politiques multiplient les valses-hésitations. Ceux qui ont été mis à l’écart avant même la crise postélectorale, victimes de luttes intestines entre caciques du temps de la « gloire », sont aujourd’hui en pole position pour incarner l’avenir. Les plus durs du régime, le dernier carré des « refondateurs-résistants », eux, semblent voués à la prison ou à la retraite politique anticipée. Deux figures incarnent cette dualité au sein du clan : le président de l’Assemblée nationale Mamadou Koulibaly et l’ex-« général de la rue » Charles Blé Goudé.

Avenir

Nous avons choisi de les interroger tous deux, pour essayer d’y voir plus clair. Koulibaly nous a tenu un discours lucide et posé, en fin politicien qu’il n’a jamais cessé d’être, malgré ses différends avec Gbagbo qui lui permettent aisément, aujourd’hui, de dire qu’il l’avait prévenu… Blé Goudé, dont on avait fini par penser qu’il était passé de vie à trépas dans la tourmente du 11 avril et qui livre dans ces colonnes sa première interview depuis sa fuite, a bien changé. Le tribun qui haranguait les foules pour défendre son champion n’est plus qu’un lointain souvenir. Dans ses propos, le narcissisme le dispute à l’incohérence. Il n’exprime ni ligne directrice, ni envies, ni regrets, et nie en bloc les accusations dont lui et son camp sont l’objet, élude les questions les plus sensibles et réécrit volontiers l’Histoire… L’un a un avenir certain en Côte d’Ivoire ; l’autre, à moins d’un improbable retournement de situation, beaucoup moins.

Il est cependant une certitude : la Côte d’Ivoire ne peut se passer d’une opposition crédible, organisée mais responsable, face à Alassane Ouattara et au Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP). C’est ça la vraie démocratie…

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager
Flux RSS Jeune Afrique - Tenez-vous au courant des derniers articles publiés en souscrivant au fil d'information RSS de Jeune Afrique - En savoir plus
Widget jeune Afrique - Rassemblez les actus, les photos et les vidéos sur votre page personnalisée - EN SAVOIR PLUS
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex