Extension Factory Builder

DossierLe défi jeune

11/12/2008 à 16:18
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Créé en 2002, l’Observatoire de la jeunesse fait office de guichet unique d’information. « Le chef de l’État avait recommandé de renforcer nos moyens d’intervention afin que nous puissions être à l’écoute des jeunes, identifier leurs besoins et assurer leur suivi », explique son directeur général, Brahim Oueslati. L’Observatoire a ainsi transféré son siège dans un immeuble du centre-ville tunisois, plus moderne et plus fonctionnel, où un espace est aménagé pour accueillir les jeunes en quête de renseignements sur l’emploi, les études, la formation ou les loisirs.
Selon le rapport annuel établi en 2007, la recherche d’emploi (32 % du total des visiteurs reçus) hante bon nombre de jeunes, notamment les diplômés de l’enseignement supérieur, vient ensuite le désir de changer de filière universitaire (28 %) ou de trouver une formation appropriée (18 %).
Outre la volonté de sonder l’opinion des jeunes et de cerner leur profil, l’Observatoire lance régulièrement des travaux d’enquête sur les phénomènes sociaux qui les affectent (la délinquance, la violence…). Ses consultations périodiques et les colloques qu’il organise sur des thèmes tels que l’empowerment, la participation ou encore l’image des jeunes dans les médias, sont mis à profit dans l’élaboration des plans de développement de l’État.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Les battantes

Article précédent :
La jeunesse tunisienne en chiffres

Flux RSS Jeune Afrique - Tenez-vous au courant des derniers articles publiés en souscrivant au fil d'information RSS de Jeune Afrique - En savoir plus
Widget jeune Afrique - Rassemblez les actus, les photos et les vidéos sur votre page personnalisée - EN SAVOIR PLUS