Fermer JeuneAfrique.com

Mali : le chef de la Misma est nigérian mais francophone

31/01/2013 à 12:42 Par Rémi Carayol
Le général Shehu Usman Abdulkadir. Le général Shehu Usman Abdulkadir. © Joe Penney/Reuters

Un Nigérian, le général Shehu Usman Abdulkadir, dirige la Mission internationale de soutien au Mali (Misma).

En affaires, celui qui paie décide. À la guerre, c'est un peu le même principe : le pays qui envoie le plus gros contingent de soldats est celui qui commande. Le Nigeria, qui a promis 1 200 hommes (et non plus 900 comme annoncé dans un premier temps), a donc logiquement hérité du commandement de la Mission internationale de soutien au Mali (Misma), qui devrait compter un minimum de 3 300 soldats africains, pour la plupart francophones.

La question de la langue n'est cependant pas un problème, affirme un chef d'état-major. D'abord parce que « dans les écoles de guerre, nous sommes formés à effectuer la planification en anglais ». Ensuite parce que l'officier choisi par Abuja, le général Shehu Usman Abdulkadir, parle français. Abdulkadir (55 ans) est peu connu de ses pairs ouest-africains. Originaire de Kaduna (Nord), où se trouve l'académie militaire nigériane, il est entré dans l'armée à l'âge de 21 ans. Promu colonel en 2000, il est devenu général en 2008. Il sera entouré, à la tête de la Misma, d'un Nigérien, le général Yaya Garba (commandant-adjoint), d'un Sénégalais, le colonel Jean-Paul Ntab (chef d'état-major), et d'un Burkinabè, le colonel Somé Vinta (chef d'état-major adjoint).

Tous droits de reproduction et de représentation