Fermer JeuneAfrique.com

Centrafrique : formation du gouvernement d'union nationale

03/02/2013 à 16:08 Par AFP
Le président François Bozizé, signe le décret nommant Premier ministre Nicolas Tiangaye, le 17 j Le président François Bozizé, signe le décret nommant Premier ministre Nicolas Tiangaye, le 17 j © AFP

Le président centrafricain, François Bozizé, a nommé dimanche un gouvernement d'union nationale conformément aux exigences des rebelles du Séléka qui ont obtenu le poste-clé de la Défense, a annoncé la radio nationale.

Après plusieurs jours de tractations intenses, les rebelles ont obtenu le portefeuille stratégique de la Défense, attribué au président du Séléka, Michel Djotodia, également nommé premier vice-Premier ministre, tandis que le Premier ministre issu de l'opposition, Nicolas Tiangaye, s'est vu confier le ministère des Finances. Les rebelles ont également obtenu les ministères de la Communication et des Forêts.

Le camps présidentiel a entre autres conservé les ministères des Affaires étrangères, l'Economie et la Sécurité publique.

A l'issue des négociations entre rebelles et pouvoir tenues à Libreville le 11 janvier, l'opposant Nicolas Tiangaye avait été nommé Premier ministre, et un nouveau gouvernement d'union nationale composée de toutes les parties (opposition, rebelles, camp présidentiel, anciens rebelles ayant signé les accords de paix et société civile) devait être nommé. Le pouvoir avait notamment promis au Séléka l'attribution du ministère de la Défense.

Retard

Vendredi, la coalition rebelle du Séléka avait affirmé attendre la formation d'un gouvernement d'union nationale de transition, accusant le camp du président François Bozizé de faire de "la surenchère", pour conserver les ministères importants.

M. Bozizé avait déjà tardé plusieurs jours avant de nommer Nicolas Tiangaye Premier ministre, après l'accord de paix avec la rébellion Séléka arrivée aux portes de Bangui après une offensive entamée le 10 décembre.

Tous droits de reproduction et de représentation