Fermer JeuneAfrique.com

Cyclisme : la Tropicale Amissa Bongo en piste pour Yaoundé

13/01/2013 à 10:50 Par Jeune Afrique
Photo de l'édition 2012. Photo de l'édition 2012. © tropicaleamissabongo.com

Le tour du Gabon, la plus prestigieuse des épreuves cyclistes africaines, qui s’élance le 14 janvier de Bitam, dans le nord du pays, fera étape à deux reprises chez le voisin camerounais. Cette 8e édition, qui accueille six équipes professionnelles et neufs nations africaines, promet d’être particulièrement relevée.

En matière de cyclisme, le Tour de France, qui passionne le président gabonais Ali Bongo Ondimba, est la référence internationale. Pas étonnant que la Tropicale Amissa Bongo, le tour du Gabon, son équivalent à l’échelle - beaucoup plus modeste - du cyclisme africain, cherche à s’en inspirer. Comme le fait régulièrement la grande boucle, la Tropicale visitera cette année un pays étranger limitrophe, le Cameroun. Une incursion dans ce pays avait déjà eu lieu lors de l’édition 2011, mais ce sont cette fois les rues de la capitale, Yaoundé, qui seront arpentées par les coureurs pendant près de trois heures et 112 kilomètres, mardi 15 janvier.

Espoirs érythréens

La 8e édition de ce Tour, qui se déroulera sur 7 jours (un de plus que les précédentes éditions) et qui a pour particularité de faire venir des professionnels des équipes européennes, pourrait être celle des coureurs africains. L’Érythréen Meron Russom, de l’équipe sud-africaine MTN-Qhubeka, qui avait fait forte impression l’année dernière en terminant à la deuxième place, à 8 secondes du vainqueur (le Français Anthony Charteau), tentera de faire encore mieux. D’autant que son équipe s’est beaucoup renforcée ces derniers mois, avec son accession à la deuxième division du cyclisme mondial, l’UCI Continental Pro, le recrutement de coureurs européens expérimentés et l’ouverture d’un centre d’entrainement en Italie.

Son compatriote Natnael Berhane, élu cycliste africain de l’année 2012 et recruté par l’équipe française Europcar est aussi désireux de briller pour sa première course en tant que professionnel. Son très médiatique co-équipier, Thomas Voeckler, ne sera pas au départ de la Tropicale cette année, mais il est remplacé par Pierre Rolland, meilleur français du dernier Tour de France.

Quatre autres équipes professionnelles sont alignées : l’Algérienne Groupement sportif pétrolier, la française Cofidis, l’Italienne Lampre-Merida et la Belge Lotto-Belisol.
Du côté des équipes nationales africaines, il faudra suivre avec attention un autre Érythréen, Kudus Merhawi, qui, à 18 ans, est la révélation du dernier Tour du Rwanda. Le récent vainqueur du Tour du Faso, le Burkinabé Rasmané Ouedraogo, sera lui aussi de la partie, de même que le Marocain Adil Jelloul et le Rwandais Nathan Byukusenge. Les espoirs des deux pays hôtes reposent sur les épaules d’Yves Ngue Ngock (Cameroun) et Frédéric Obiang (Gabon).

Tous droits de reproduction et de représentation