Fermer JeuneAfrique.com

Djibouti : opération survie contre la famine

05/08/2011 à 18:30 Par Cherif Ouazani
Le plus grand camp de réfugiés du monde, à Dadaab au Kenya fait face à des arrivées massives. Le plus grand camp de réfugiés du monde, à Dadaab au Kenya fait face à des arrivées massives. © Simon Maina/AFP

À l’instar de ses voisins de la Corne de l’Afrique, Djibouti traverse sa plus grave période de sécheresse depuis plus d’un demi-siècle. Quelque 120 000 personnes, soit un Djiboutien sur six, se retrouvent dans un état de grande précarité alimentaire. La famine menace les communautés pastorales et certaines catégories vulnérables en milieu urbain. Djibouti doit en outre faire face à un afflux croissant de réfugiés somaliens, dont le pays est encore plus durement touché.

Confronté à une brusque détérioration de la situation humanitaire, et en attendant l’aide internationale, le gouvernement a créé une cellule de crise, débloqué une enveloppe budgétaire de 220 millions de francs djiboutiens (environ 857 000 euros) et mobilisé l’armée pour faire distribuer des produits de première nécessité (riz, farine, sucre, dattes et lait en poudre).

En ce début de ramadan, le secteur privé participe à l’élan de solidarité en finançant l’opération sur le plan logistique. Enfin, des équipes vétérinaires exercent une surveillance sanitaire sur ce qui reste du cheptel, unique ressource des populations nomades.

Tous droits de reproduction et de représentation