Extension Factory Builder
02/09/2013 à 11:11
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Ce sera peut-être chose faite quand vous les lirez, mais à l'heure où ces lignes sont écrites aucun Tomahawk "chirurgical" n'était encore venu s'abattre sur la Syrie dans le cadre d'une opération "limitée" et de type "intermédiaire" (que de précautions sémantiques pour qualifier des frappes dont l'effet de sidération sur le régime de Damas s'annonce quasi nul !). Le pot au noir qui précède la bataille est donc propice à quelques éclaircissements. Question : à la lumière des crises égyptienne et syrienne, qui est avec qui et contre qui au Moyen-Orient ? Réponse : un Rubik's cube diabolique à sept algorithmes. Suivez le guide.

>> Lire aussi : Syrie : des frappes aériennes sur Damas en préparation

L'Iran soutient à la fois Bachar al-Assad et Mohamed Morsi, le président Frère musulman renversé. Mais Assad, engagé dans une lutte à mort contre des rebelles islamistes, a déclaré sa flamme au général Sissi, le tombeur de Morsi. Tout comme Israël, avec qui la Syrie est pourtant formellement en état de guerre depuis... soixante-cinq ans.

Obama est contre Assad et a longtemps été soupçonné d'être tacitement pro-Morsi. Il est donc avec Israël dans le premier cas et avec l'Iran et le Hamas (donc contre Israël), dans le second.

La Turquie d'Erdogan est anti-Assad et pro-Morsi. Elle est donc à la fois dans le camp d'Israël et dans le camp opposé.

L'Arabie saoudite combat Assad mais, à l'instar de ce dernier, soutient Sissi.

Le Qatar est anti-Sissi et anti-Assad : enfin une goutte de logique dans cet inextricable moucharabieh !

Mais le meilleur, si l'on peut dire, est à venir. En bombardant le régime syrien, les États-Unis vont se retrouver dans la même tranchée... qu'Al-Qaïda. Il n'est pas inimaginable que les jihadistes de la Jabhat al-Nosra fournissent cibles et renseignements de terrain aux destroyers lance-missiles de la Ve flotte américaine. Ni inenvisageable que des portraits brandis de Ben Laden et de Zawahiri viennent saluer chaque coup au but de la coalition croisée. Il ne manquerait plus, en somme, que l'opération "punir Assad" se prolonge jusqu'au 11 septembre 2013, histoire de marquer dignement un certain douzième anniversaire. Comme l'écrivait il y a peu un lecteur arabe du Financial Times, manifestement perdu dans ce labyrinthe : "Bienvenue au Moyen-Orient !"

>> Lire aussi : Intervention en Syrie : que valent les défenses militaires de Bachar al-Assad ?

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une institut[...]

Gouvernement israélien : Ayelet Shaked, la beauté vénéneuse

Elle hait les Palestiniens, veut expulser les immigrés subsahariens... Bref, la ministre israélienne de la Justice est une peste.[...]

Audiovisuel tunisien : mauvaises ondes à la Haica

Incapable de s'imposer dans un monde médiatique qui flirte avec le pouvoir politique, la Haica, l'instance de régulation de l'audiovisuel, est fragilisée par une série de démissions.[...]

Libye : l'État islamique prend le contrôle stratégique de l'aéroport de Syrte

La base aérienne d'Al-Qardabiya, où se trouve l'aéroport international de Syrte, devient le premier aéroport pris par l'État islamique (EI) depuis son implantation en Libye.[...]

Arabie saoudite : nouvel attentat meurtrier de l'EI contre une mosquée chiite

Au moins quatre personnes sont mortes vendredi, jour de grande prière, dans un attentat près d'une moquée chiite de l'est du pays.[...]

France : que fait Marine Le Pen en Égypte ?

La présidente du Front national,s'est entretenue jeudi, au Caire, avec le cheikh d'Al-Azhar, qui lui a reproché ses positions "hostiles à l'islam".[...]

Maroc - Abderrafie Zouitene : "Les plages sont interchangeables, la culture pas"

Entretien avec Abderrafie Zouitene, directeur général de l’Office national marocain du Tourisme, président de la Fondation Esprit de Fès et du Festival de Fès des musiques sacrées[...]

Ramzi Boukhiam, un Marocain en quête de grand surf

Ce Marocain de 22 ans est l'un des très rares surfeurs africains à se signaler au niveau international. Son objectif, parvenir à se hisser parmi les meilleurs riders de la planète.[...]

Libye : Mahmoudi torturé ?

Le jugement dans l'affaire Baghdadi Mahmoudi a été mis en délibéré jusqu'au 28 juillet.[...]

Corruption à la Fifa : Blatter soutenu par la CAF, Platini demande sa démission

La Confédération africaine de football (CAF) a maintenu jeudi son soutien à Sepp Blatter, qui brigue un cinquième mandat à la présidence de la Fifa. Mais de nombreuses[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers