Extension Factory Builder
25/03/2013 à 11:04
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Avis aux éventreurs de Joseph Kony, aux égorgeurs d'Abdelhamid Droukdel et aux massacreurs d'Abubakar Shekau : l'Arabie saoudite recrute. Le job est sans risque cette fois puisque parfaitement légal, il requiert une certaine maîtrise technique qu'à coup sûr vous possédez déjà, il n'a rien de précaire puisque votre contrat sera à durée indéterminée et il est bien payé, ce qui ne gâche rien. L'Arabie saoudite connaît en effet une inquiétante pénurie de... bourreaux, et le ministère de la Justice, qui, conjointement avec ceux de l'Intérieur et de la Santé (sic), gère et régule cette profession, est prêt à examiner les CV, pourvu qu'ils émanent de bons musulmans sachant manier le sabre. Cette information en provenance de Riyad, où les décapitations du vendredi, après la prière, sur la place Dira, dite « place coupe-coupe », sont l'une des distractions prisées des habitants, est sérieuse. On ne sait pas pourquoi au juste les bourreaux sont de plus en plus difficiles à dénicher, mais ce spectacle barbare, qui s'est reproduit à soixante-seize reprises en 2012 et vingt-six fois depuis le début de cette année, est apparemment menacé. Soucieux de maintenir cette spécificité culturelle inhérente à leur patrimoine religieux, les gardiens des lieux saints ont trouvé une solution de remplacement : le peloton d'exécution, quitte hélas à devoir éloigner le public, une balle perdue étant vite arrivée. Il va donc de soi que ce pis-aller ne saurait être que provisoire : rien ne vaut l'éclair de la lame faisant gicler le sang sur le sable chaud sous les applaudissements des connaisseurs.

L'Arabie saoudite, qui est avec la Chine, l'Iran, l'Irak et les États-Unis l'un des plus fervents consommateurs de peines de mort exécutées de la planète, mais la seule à pratiquer la décollation, y compris pour les femmes et les mineurs au moment des faits, est également en pointe pour les châtiments corporels. Notamment les flagellations, les lapidations et ce must que sont les amputations croisées main droite-pied gauche : un vrai bijou de sauvagerie. Flagellations, lapidations, amputations au nom de la charia : c'est l'exportation de ces pratiques inhumaines dans le nord du Mali qui a servi de justification morale à l'intervention française dans ce pays. Mais la famille Saoud, propriétaire du seul pays au monde où les femmes sont interdites de volant et matrice du wahhabisme jihadiste, ne risque rien. Ni Serval, ni Tempête du désert, ni Liberté immuable, ni Restore Hope, encore moins une opération anti-biens mal acquis sur ses multiples avoirs à l'étranger. Nul n'oserait contrarier le deuxième producteur mondial de pétrole (après la Russie) et, bientôt, qui sait, annonceur chez Pôle Emploi : « Rech. bourreau halal sachant manier sabre. »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Gaza : huit Palestiniens tués après la rupture du cessez-le-feu

Gaza : huit Palestiniens tués après la rupture du cessez-le-feu

L'espoir d'une trêve durable entre l'armée israélienne et le Hamas s'est à nouveau brisé mardi avec la reprise des hostilités de part et d'autre de la bande de Gaza. Huit Palestiniens ont &[...]

Reprise des hostilités à Gaza entre Israël et le Hamas

Trois roquettes ont explosé dans le sud d’Israël, malgré le cessez-le-feu qui devait courir jusqu'à minuit. Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a aussitôt ordonné[...]

Arabie Saoudite : pour le grand mufti, l'État islamique et Al-Qaïda sont les ennemis n°1 de l'islam

Les jihadistes de l'État islamique et d'Al-Qaïda sont "l'ennemi numéro un de l'islam". Mardi, le grand mufti d'Arabie saoudite, Abdel Aziz Al-Cheikh, a pris position contre les idées[...]

Bruxelles : quand le chef du protocole arrache le niqab d'une princesse qatarie

Ivre, il... arrache le mauvais niqab ? Jean-Marie Pire, le chef du protocole de la ville de Bruxelles, n'a en tout cas pas fini d'entendre parler de cette histoire. Jeudi dernier, il a tout bonnement dévoilé de[...]

Arabie saoudite : quatre hommes décapités pour trafic de haschich

Quatre Saoudiens condamnés à mort pour trafic de haschich ont été décapités lundi dans le sud-ouest du royaume. Le bilan s'alourdit à 32 exécutions depuis le début de[...]

Libye : Haftar revendique les raids aériens près de Tripoli

Le général dissident Khalifa Haftar, opposé militairement aux milices islamistes, a revendiqué lundi les deux raids qui ont frappé le sud de Tripoli plus tôt le même jour. Mais des[...]

Irak : les combattants kurdes poursuivent leur offensive face à l'État islamique

Les combats continuent de faire rage dans le nord de l'Irak. Après avoir repris le contrôle du plus grand barrage du pays, les combattants kurdes ont poursuivi lundi leur offensive, appuyés par des raids [...]

Libye : frappes aériennes près de l'aéroport de Tripoli

Deux avions non identifiés ont bombardé lundi avant l’aube des positions de miliciens rivaux qui s’affrontent à l’arme lourde pour le contrôle de l’aéroport international[...]

Gaza : pessimisme sur la signature d'un accord de cessez-le-feu au Caire

Les négociations entre Israël et l'Autorité palestinienne se poursuivaient lundi au Caire, mais les deux camps se montraient fermes sur leurs exigences, compromettant ainsi les chances d'aboutir à un[...]

Gaza : l'Afrique du Nord solidaire avec les Palestiniens... mais de loin

Malgré l'indignation populaire, le soutien témoigné aux habitants de Gaza semble bien superficiel en Afrique du Nord. Entre instabilité politique et crise économique, les chefs[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers