Extension Factory Builder
06/02/2013 à 17:29
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Quelle époque ! Je ne m'étais pas imaginé que la décision du chef gaulois d'aller casser du barbu au Mali pouvait susciter tant de passions. Comme par enchantement, toute la faune est sortie du bois. Tiers-mondistes du dimanche, brailleurs professionnels, panafricanistes carnavalesques, gauchistes attardés, extrême-droitistes outranciers, généraux ressuscités, experts illuminés, taupes recyclées, citoyens lambda pleurnichards, éditorialistes alambiqués... Chacun a connu sa minute de gloire. Mali par-ci, Mali par-là jusqu'à la nausée. Et on a oublié les estropiés de Gao ou de Tombouctou. On a oublié le patrimoine de l'humanité assassiné, l'Histoire incendiée. Tout le monde est devenu stratège.

Mais qu'ont dit les commentateurs ? Que Hollande le mal-aimé est devenu, pour avoir osé montrer ses muscles, un chef, un vrai homme d'État. D'autres ont clamé haut et fort que tout cela n'est qu'un show solitaire et improvisé. Ah bon ? Les plus radicaux n'ont vu dans l'opération Serval qu'une nouvelle guerre coloniale, une perpétuation de la malfamée Françafrique et une honte pour le continent, cinquante-trois ans après la première vague des indépendances. Tout cela à cause d'armées africaines nullissimes et de chefs d'État irresponsables. Et patati, et patata !

Après les blablas, les vociférations et la démagogie, voici mes petites questions. Pourquoi ceux qui sont pour la « dignité de l'Afrique » n'ont-ils pas constitué des brigades panafricaines afin d'aller libérer le nord du Mali infesté de barbus ? Pourquoi ne se sont-ils pas cotisés pour envoyer quelques sous au gouvernement désargenté de Dioncounda Traoré, à qui les institutions financières internationales viennent d'avancer 18 millions d'euros ? C'est bien connu : les beaux parleurs ne sont pas les payeurs. Comment les armées africaines, tant critiquées, pouvaient-elles se rendre dans le désert ? À dos de chameau ? Il faut savoir qu'une journée de guerre coûte à la France plus de 2 millions d'euros pour son intervention au Mali. Pour s'équiper, une armée devra débourser 41 000 euros pour une heure d'avion, 25 000 euros pour une heure d'hélicoptère, ou encore 850 000 euros pour un missile de croisière Scalp. Pendant ce temps, fin janvier, le Zimbabwe ne comptait plus dans ses caisses que 217 euros. Ne riez pas : pauvreté n'est pas vice.

Vous l'aurez constaté, depuis que les Gaulois ont pris le taureau par les cornes, tout le monde bouge. Pourquoi alors ne pas reconnaître que, malgré leurs propres handicaps, leur action a servi à quelque chose ? Quels handicaps, allez-vous me demander ? Tenez : la France n'a que quatre drones « en voie d'obsolescence », contre 9 pour l'Allemagne, de vieux avions ravitailleurs C-135 et de vieux avions de transport tactique C-160 Transall qui datent du milieu des années 1960. Elle compte 273 avions de combat, alors que l'Allemagne en a 423. En 2011, le budget de l'armée s'élevait à 58,8 milliards de dollars (62,7 milliards pour le Royaume-Uni). Celui du Mali est de... 203,5 millions de dollars. Dioncounda Traoré a eu raison de féliciter publiquement la France, qui, en dépit de ses difficultés dans le domaine militaire, n'a pas hésité à voler à son secours. L'argent reste le nerf de la guerre. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Un accord de paix au Mali signé avec une partie des groupes armés

Un accord de paix au Mali signé avec une partie des groupes armés

Le gouvernement malien a signé dimanche à Alger avec une partie des groupes armés du nord du pays un "accord de paix et de réconciliation" pour mettre fin aux violences.[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

Mali : procès en vue pour Sanogo

Attendu depuis des mois, le procès d'Amadou Haya Sanogo et de plusieurs autres membres de l'ex-junte malienne pourrait se tenir prochainement. "Peut-être en juin", estime une source judiciaire[...]

L'Afrique a-t-elle l'alimentation la plus saine du monde ?

Selon une étude de l'université de Cambridge, qui casse les clichés sur l'Afrique, le continent africain abriterait neuf des dix pays qui mangent le plus sainement au monde. Parmi eux, certains[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Mali : l'avenir de l'Afrique au coeur du Forum de Bamako

Le 15e Forum de Bamako s’est déroulé du 19 au 21 février avec comme questionnement central l'avenir du continent à moyen terme.[...]

César 2015 : le film franco-mauritanien "Timbuktu" triomphe avec sept prix

Le film franco-mauritanien "Timbuktu" d'Abderrahmane Sissako, chronique de la vie quotidienne dans le nord du Mali sous la coupe des jihadistes, a triomphé vendredi à la 40e cérémonie des[...]

Mali : accord entre Bamako et les groupes armés pour une "cessation immédiate" des hostilités

Réunis à Alger pour un nouveau round des négociations de paix, le gouvernement malien et six groupes armés du nord du Mali ont signé jeudi, sous les auspices de l'Algérie et de l'ONU, un[...]

Mali : l'ombre d'Iyad Ag Ghali plane sur les négociations d'Alger

Soupçonné de manoeuvrer en coulisses en faisant régner la terreur parmi les Touaregs, le leader d'Ansar Eddine, Iyad Ag Ghali, demeure introuvable. Une ombre au tableau des négociations[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2717p106.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2717p106.xml0 from 172.16.0.100