Extension Factory Builder
22/01/2013 à 16:08
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Militaires français sur une base aérienne malienne, près de Bamako. Militaires français sur une base aérienne malienne, près de Bamako. © Reuters

Tiébilé Dramé (en photo ci-dessous) est un ex-ministre des Affaires étrangères du Mali et président du Parti pour la renaissance nationale (Parena).

« N'an laara, an saara » (« Si nous restons passifs, nous serons anéantis »), selon Joseph Ki-Zerbo. De loin, j'aurais préféré que la mission qu'accomplissent les soldats français au Mali soit assurée par une armée africaine. Mais la mise en place d'une telle opération aurait pris un temps que la coalition jihadiste allait mettre à profit pour s'emparer de la base militaire de Sévaré, dotée d'un aéroport, et de la ville de Mopti. Les conséquences psychologiques et politiques d'une telle déroute auraient été désastreuses.

La prompte intervention de l'armée française a empêché le Mali de plonger dans le chaos qu'aurait entraîné le renversement programmé du président de transition, Dioncounda Traoré, par une coalition hétéroclite de partis populistes et d'organisations extrémistes. La simultanéité de l'agression terroriste et des activités séditieuses et déstabilisatrices à Bamako laisse perplexe.

Disons-le haut et fort, l'intervention française au Mali n'est pas une guerre coloniale. Elle n'est pas non plus une guerre néocoloniale dans la pure tradition de la Françafrique. C'est une guerre juste visant à affranchir tout un peuple opprimé et humilié, et à libérer les trois quarts du territoire d'un État souverain tombés sous le contrôle de groupes armés étrangers qui y instaurent une dictature obscurantiste de type moyenâgeux : viols, mariages forcés, femmes « épousées » par plusieurs miliciens, amputations, lapidations jusqu'à la mort, privation des libertés, destruction du patrimoine culturel, plusieurs centaines de milliers de déplacés et de réfugiés...

Aider les Maliens, dont l'armée et l'État se sont effondrés, à rompre les chaînes de l'oppression et de la barbarie est un acte de liberté et de démocratie.

Tel est le sombre tableau du Mali sous occupation. Aider les Maliens, dont l'armée et l'État se sont effondrés, à rompre les chaînes de l'oppression et de la barbarie est un acte de liberté et de démocratie. Et bientôt, l'armée française sera rejointe par les armées africaines décidées à verser leur sang pour la libération du Mali. Le Mali sera alors réunifié. L'autorité et la souveraineté de l'État seront à nouveau exercées sur toute l'étendue du territoire grâce à une mobilisation sans précédent de l'Afrique et de la communauté internationale.

Alors viendra l'heure de vérité pour les Maliens qui n'auront plus droit à aucune erreur, la disponibilité et la patience du monde n'étant pas sans limites. Ils devront immanquablement, sous la forme d'un dialogue national, apporter des réponses aux questions suivantes : comment s'est brisée la « vitrine » de la démocratie africaine ? Pourquoi l'armée et l'État se sont-ils effondrés ? Où étions-nous quand la gangrène de la corruption métastasait ? Qu'avons-nous fait et dit quand le narcotrafic prenait l'État en otage ? Qu'avons-nous fait pour empêcher l'installation de groupuscules jihadistes dans les montagnes de l'Adrar ? Où étions-nous quand les colonnes d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) descendaient du Timétrine et se promenaient sur les rives du lac Faguibine et dans la forêt du Wagadu ?

Si nous ne jouons pas à l'autruche du désert, un nouveau pacte national définissant les relations entre toutes les communautés, égales en droits et en devoirs, et un nouveau pacte de refondation de la République régiront les contours d'un nouveau Mali, qui émergera de l'annus horribilis qu'a été 2012.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

CAN 2015 : Mali - Guinée, pourquoi le tirage au sort de la CAF ne passe pas

CAN 2015 : Mali - Guinée, pourquoi le tirage au sort de la CAF ne passe pas

L'image de la Confédération africaine de football est sortie écornée du tirage au sort organisé jeudi pour départager la Guinée et le Mali. Le procédé a souri au Syli[...]

À Bamako, Lassana Bathily, le héros franco-malien de l'Hypercasher, se dit fier de sa double culture

Le jeune Franco-Malien Lassana Bathily, naturalisé français en urgence après avoir sauvé lors des attentats de Paris des otages du terroriste Amedy Coulibaly, lui-même français d'origine[...]

Goodluck, IBK, Kabila... Les grands absents du sommet de l'UA

Ils sont restés chez eux, trop occupés par leurs affaires internes. Plusieurs poids lourds du continent ne seront pas sur la photo de famille du 24e sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Union[...]

CAN 2015 : la Guinée qualifiée pour les quarts de finale au tirage au sort, le Mali éliminé

C'est donc la Guinée qui s'est qualifiée pour les quarts de finale de la CAN 2015. Elle affrontera le Ghana dimanche à 17h.[...]

Ramtane Lamamra : "Un accord de paix peut être signé au Mali dans moins de six mois"

Présent à Addis-Abeba pour le Sommet de l'Union africaine, le ministre algérien des Affaires étrangères et médiateur en chef des négociations de paix au Mali, Ramtane Lamamra, se[...]

CAN 2015 : Guinée-Mali, 3 choses à savoir sur un tirage au sort controversé

À égalité parfaite dans le groupe D après trois rencontres, le Mali et la Guinée seront départagés par tirage au sort pour la qualification aux quarts de finale. La[...]

Exclusif. Mali : IBK annule sa présence au sommet de l'UA pour se rendre à Gao

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a annulé sa venue au sommet de l'UA, à Addis-Abeba, pour se rendre à Gao, où une violente manifestation contre la Minusma a fait plusieurs morts.[...]

L'UA souhaite une force multinationale de 7500 hommes contre Boko Haram

Le conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine s'est fermement engagé jeudi soir en faveur de la création d'une force multinationale contre Boko Haram. Les dirigeants africains plaident aussi[...]

Guinée - Mali : avec un autre critère que le tirage au sort, qui serait qualifié ?

À égalité parfaite dans le groupe D après leur match nul mercredi (1-1), la Guinée et le Mali seront départagés par un tirage au sort lors d'une cérémonie officielle[...]

CAN 2015 : la Côte d'Ivoire qualifiée, tirage au sort entre la Guinée et le Mali !

La Côte d'Ivoire s'est qualifiée pour les quarts de finale en battant le Cameroun mercredi (1-0), mais dans l'autre match du groupe D la Guinée et le Mali ont encore fait un nul (1-1) et seront[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2715p022-031.xml5 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2715p022-031.xml5 from 172.16.0.100